Book of Demons, un hack’n slash aussi divertissant qu’étonnant

Book of Demons : un hack’n slash aussi divertissant qu’étonnant

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 01/11/2016

Dans une volonté de dépoussiérer le hack’n slash, le studio Thing Trunk nous sort un Book of Demons en early access sur Steam qui propose quelques idées variées, tantôt bonnes tantôt un peu moins mais dont l’ensemble se révèle assez divertissant et accrocheur pour y rester scotcher un moment. Nous l’avons essayé souris en main, c’est l’heure de vous partager nos premières impressions !

Le Diablo version papercraft

Prenez le premier épisode de Diablo, transformez son univers gothique et oppressant en une version papercraft et vous obtiendrez à peu de choses près Book of Demons. Mais sans tomber dans la repompe totale, le studio Thing Trunk tente d’apporter sa vision au genre. Pour commencer, nous avons le choix entre trois classes de personnages : guerrier, archer ou magicien sachant que pendant l’early access, seul le guerrier est disponible. Le système d’équipement et de compétences de notre personnage va dépendre d’un set de cartes actives et passives. Cela signifie donc que pour renforcer notre puissance, ce ne sont pas les niveaux que nous allons accumulés grâce à l’expérience qui vont réellement compter mais les cartes que nous allons ajouter à notre « main ».

La bonne idée de ce système est que plus nous équipons de cartes passives – épée, armure, bouclier – et plus la jauge de mana dont nous disposons pour jeter des sorts ou des compétences diminuent. Il sera donc nécessaire de bien équilibrer son build entre attaque et défense. Par ailleurs, au fil de l’aventure, nous dégoterons des cartes runes. Ces runes pourront alors être fusionnées avec n’importe quelle autre carte pour en renforcer la puissance en lui faisant passer des niveaux. Simple et efficace.   

Un hack’n slash sur rail ?

Une autre idée séduisante de Book of Demons : l’ajustement du temps de jeu. Grosso modo, pour chaque nouvelle session d’exploration de donjon, nous allons choisir le temps que durera approximativement notre partie. Cumulé au fait que l’heure est affichée à tout moment en haut à droite, Book of Demons s’avère être le jeu parfait pour les sessions courtes sachant qu’à tout moment, il est possible de quitter un donjon et d’y revenir plus tard. Bon, nous avons parlé de tout ce qui tournait autour du jeu mais qu’en est-il du gameplay pur et dur, c’est-à-dire des phases d’exploration et de combat en donjon ? C’est sûrement là que Book of Demons va diviser car dans sa volonté de se distinguer, les développeurs ont fait le choix de proposer un level design constitué de chemins. Contrairement à n’importe quel autre hack’n slash, il est en effet impossible de dévier de sa route pour explorer le moindre coin de la zone. Imaginez que vous êtes dans une attraction sur rail avec embranchements et qui va vous guider exactement là où le jeu souhaite que vous alliez.

Si cette particularité s’avère parfois frustrante – nous vous laissons imaginer la galère d’esquiver des flèches et des sorts quand vous êtes coincés dans un couloir – elle finit par se laisser apprivoiser. La raison est simple : si Book of Demons n’a pas l’ambition d’un hack’n slash traditionnel, il reste cohérent de bout en bout. On s’y amuse, on prend plaisir à voir son personnage gagner en puissance et c’est bien là l’essentiel. Si vous voulez tester le concept par vous-même, sachez qu’une démo est disponible sur Steam. De notre côté, nous attendrons la sortie finale prévue début 2017 pour vous donner notre avis définitif.

Book of Demons - Un hack'n slash sur rail étonnant | Aperçu

vignette pour les réseaux