Do Not Feed the Monkeys, un simulateur de voyeurisme ?

Do Not Feed the Monkeys : un simulateur de voyeurisme ?

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 03/01/2017

Après nous avoir régalé avec Dead Synchronicity, un excellent point’n click, le studio Fictiorama prépare son retour avec deux annonces : un nouveau jeu très curieux nommé Do Not Feed the Monkeys et une annonce pour la suite de Dead Synchronicity qui rappelons-le, avait été scindé en deux parties en nous laissant en plan au beau milieu de l’intrigue.

Dans la lignée des jeux qui tente d’apporter un regard sur l’ultra-surveillance des sociétés modernes à la manière du récent Orwell, Do Not Feed the Monkeys ne cherche pas à donner dans le sérieux. Ici, nous incarnons l’adhérent d’une étrange association, le « Club d’Observation des Primates ». Ces derniers ont pour seul objectif de surveiller le commun des mortels à travers les caméras de surveillance et autres webcam mais sans jamais intervenir dans la vie de ces citoyens.

Exit la tragédie d’un épisode de Black Mirror, Do Not Feed the Monkeys se veut humoristique puisque, bien que le règlement du club l’interdise, il sera possible d’interagir avec nos « cobayes » et ainsi bouleverser les situations, en bien comme en mal selon nos choix.

Par ailleurs, Do Not Feed the Monkeys proposera tout un pan de gestion puisque l’argent jouera un rôle clé dans notre petite entreprise d’espionnage. Il sera alors crucial de bien gérer son budget, entre l’achat de nouvelles caméras, le paiement du loyer, la nourriture… Pour l’instant, Fictiorama Studios n’a pas révélé plus de détails sur son futur jeu, si ce n’est qu’il devrait être disponible courant 2017.

Enfin, le studio a officialisé le développement de The Underground Highways, la seconde partie du point’n click Dead Synchronicity. En effet, grâce à une subvention nommée Creative Europe Fund, les développeurs pourront également se focaliser afin d’achever leur histoire dont la première partie est sortie le 10 avril 2015. Ici encore, il faudra patienter pour plus d’informations.

vignette pour les réseaux
6 commentaires

Comments

 gueuledegame

J'adore ce genre de délire, car je suis un pervers. A garder à l'oeil.

 Dryon
Dryon 05 January 2017 à 10h29

Le jeu a l'air bien marrant, mais sur le site officiel j'ai eu des redirections vers des liens chelou et pas rassurants

 Avorpal
Avorpal 05 January 2017 à 10h45

Sérieux ? Pourtant les développeurs sont plutôt sérieux mais je ne peux pas te répondre sur ce point là

 Dryon
Dryon 07 January 2017 à 22h03

Bon, ça me l'a pas refait depuis, alors ça venait peut-être de chez moi même si j'ai plus eu ce problème. J'avoue que ça m'étonnerait que ce soit volontaire de leur part en tout cas.

 Avorpal
Avorpal 09 January 2017 à 09h02

Ouf tant mieux j'avoue ne pas avoir eu ce souci Ravi

 Trispider

J'aime beaucoup ce genre de concept, titre à suivre Content