Downward : du parkour médiéval en Early Access

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 06/01/2017

Si de 2016, nous en retenons les bons jeux, il ne faut pas oublier que l’année a également été riche en déceptions, à commencer par Mirror’s Edge Catalyst. Reboot de l’épisode sorti en 2007, il avait su gentiment se gauffrer dans un monde ouvert insipide gavé de collectibles à l’intérêt douteux. Du côté des indé, le parkour est bien représenté avec des titres comme Lemma par exemple. Downward, actuellement en Early Access sur Steam, entend apporter sa pierre à l’édifice avec une proposition simple : l’exploration d’un univers médiéval… post apocalyptique.  

This is the end

Qui a dit que la fin du monde devait forcément avoir lieu après un conflit nucléaire à l’échelle mondiale ? En effet, si l’Humanité est capable de saboter lui-même son propre navire, n’oublions pas que d’autres facteurs pourraient très bien mettre fin à notre histoire, tel qu’un bon petit cataclysme naturel qui ravagerait la planète.

Dans Downward, c’est justement ce qui est arrivé au monde. Seule particularité : c’est durant sa période médiévale que le bouleversement a eu lieu. Si le jeu se présente comme post-apocalyptique, il faut savoir que l’histoire que nous découvrirons aura lieu plusieurs siècles après la destruction partielle de la planète.

Et tu sautes sautes sautes

Downward est ainsi un jeu d’exploration à la première personne qui se repose sur la pratique de parkour. Escalader, sauter ou encore courir contre les murs feront partie du lot quotidien de notre héros. Afin d’atteindre des zones auparavant inaccessibles, de nouvelles compétences seront à débloquer à mesure de notre progression, tel qu’un saut téléporté sur longue distance pour atteindre les plates-formes les plus éloignées.

À l’heure actuelle, Downward est très stable côté bugs mais n’inclut que très peu de narration. Il faudra donc attendre la fin de l’Early Access, qui devrait se terminer en juin 2017, pour profiter entièrement de son scénario. En attendant, son gameplay est bien rôdé et c’est bien tout ce qu’on lui demande pour le moment.

vignette pour les réseaux