Éloge des gribouillis, par l'Atelier Sentô

Éloge des gribouillis, par l'Atelier Sentô

 Atelier Sentô
Rédigé par Atelier Sentô
Publié le 02/11/2017

Lassés de la vie de star, des palaces et des hordes de fans, Cécile et Olivier retrouvent le plaisir des choses simples. Une feuille de papier et un crayon suffisent à leur bonheur. Le doux crissement de la mine… Le toucher moelleux de la gomme… Hé, fini de rêver : faut se remettre au travail ! Mais au même moment, sur une petite île d'Okinawa...

C'était notre but dans le précédent article : nous avons réussi à réduire le nombre d'événements où aller dédicacer. Il faut avouer que, Onibi ayant maintenant plus d'un an, nous recevons moins de propositions. Nous apprenons aussi à distinguer les bons des mauvais plans. Cela nous permet de nous concentrer sur The Coral Cave et c'est un vrai soulagement.

Pour l'instant, nous ne cherchons plus à finaliser de scènes mais plutôt à esquisser de grandes sections du jeu. On dessine les décors en tout petits (ils ne font pas plus de 5 centimètres sur 3), ce qui nous permet de très rapidement mettre en place une ébauche de chaque scène. Comme ce ne sont que des gribouillis, on peut facilement les modifier, en même temps que les énigmes et les dialogues. L'avantage à ce stade, c'est qu'on commence à avoir une vue d'ensemble du jeu. Des zones sont terminées ça et là au début, au milieu et à la fin. On comble les trous, on relie entre elles des zones terminées. Peu à peu, le jeu prend forme.

Bien entendu, on ne pourra pas laisser les scènes dans cet état et il y a bien un moment où il faudra dessiner pour de vrai les décors et les animations. C'est un moment que nous attendons avec impatience car, alors, ce sera signe que la fin approche !

The Coral Cave - Teaser français

vignette pour les réseaux
12 commentaires

Comments

 Thob
Thob 07 November 2017 à 11h35

Mon dieu j'ai halluciné en voyant le nombre d'articles et de voir de quand date le premier, j'ai eu un coup de vieux à l'échelle d'Indiemag ça fait bizarre.
Super travail en tout cas !

 Seldell
Seldell 07 November 2017 à 13h27

Bientôt 5 ans mon gars. Ravi

Pages