Drifting Lands, notre preview de l'accès anticipé du jeu

Notre preview de Drifting Lands, le shoot'em up aux éléments de hack'n slash

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 31/01/2017

Il y a quelques jours sortait en accès anticipé le jeu Drifting Lands, un shoot'em up présentant la particularité de vouloir draguer les joueurs de hack'n slash en proposant de nombreux éléments à utiliser pendant et en dehors des phases de shooting. Si le mélange a de quoi être intriguant sur le papier, il se révèle particulièrement efficace en jeu après avoir posé ses mains dessus.

Cœur de shoot'em up, coquille de hack'n slash. Ou l'inverse !

En son cœur, Drifting Lands est un shmup proposant de parcourir une centaine de missions à la longueur variée. Au fil des réussites et des boss vaincus, des grades supérieurs synonymes de difficulté se débloqueront et déverrouilleront une nouvelle gamme de niveaux à la difficulté relevée, mais aussi aux récompenses alléchantes. En effet, le titre permet de pouvoir rejouer librement les niveaux afin de farmer des crédits et tenter de looter des objets dont la qualité dépendra principalement de la difficulté du niveau dans lequel ils ont été récupérés, mais aussi d'une dose d'aléatoire classant les objets en niveaux de rareté.

Si passer du temps dans les niveaux de shooter sera naturellement un élément central du jeu, en passer autant dans le hangar sera tout aussi primordial. En effet, les objets récupérés dans les missions pourront y être comparés puis éventuellement équipés. Là où on s'attendrait à trouver des bottes, une armure et un casque dans un hack'n slash, Drifting Lands propose tout un lot d'équipements allant des plaques de métal aux processeurs en passant par le moteur ou le générateur de bouclier. Avec un énorme lot de statistiques pour chaque élément et des prérequis dans les trois caractéristiques du vaisseau pour s'en équiper, il faudra peser le pour et le contre de chaque élément afin de personnaliser son véhicule.

Un gameplay à personnaliser selon son style

La personnalisation, c'est bien le crédo de Drifting Lands. Si les objets ont un rôle central dans l'évolution de son vaisseau, il en va de même avec les 6 compétences que l'on pourra librement embarquer dans les missions. Le titre propose 10 familles de compétences actives et 4 de familles passives, avec pour chacune 5 variantes qui se débloqueront au fil de l'aventure et permettant de modifier très nettement sa façon de jouer. Le bouclier qui absorbait les dégâts pourra à la place les renvoyer sur les ennemis, l'explosion puissante autour de soi pourra plutôt être projetée en avant à moins de prendre encore une autre variation pouvant détruire les objets de soin pour augmenter leur puissance.

Enfin, achevant la personnalisation offerte par le jeu, la possibilité de se diriger vers l'une des trois classes de véhicule permettra définitivement de trouver son style en offrant une logique de jeu propre à chacun d'eux, notamment par la gestion du focus. Ce dernier est un multiplicateur d'argent qui s'accumulera en mission suivant différents critères. L'usage d'un intercepteur nécessitera par exemple de frôler les tirs ennemis pour augmenter son focus, action qui se combinera plutôt bien avec une compétence de la famille du ralentissement de temps.

Pimp my shmup

Si pour le moment le scénario de Drifting Lands n'est pas encore présent, le titre propose une variété d'armes et de personnalisation de son vaisseau impressionnante qui semble avoir été mûrement réfléchie pour créer de nombreuses combinaisons et tactiques ne dépendant que des joueurs. Farmer pour améliorer ses équipements ou obtenir davantage d'argent deviendra un plaisir, d'autant que les vagues d'ennemis sont générées par lot dans chaque niveau, empêchant de retrouver précisément la même organisation à chaque nouvelle session.

Avec une direction artistique réussie et des musiques entraînantes, le jeu pense également aux non-habitués du genre du shmup en proposant implicitement divers niveaux de difficulté en fonction du vaisseau choisi, certains étant plus résistants que d'autres et certaines compétences étant clairement orientées vers la survie au travers des niveaux plutôt qu'à un style agressif ayant pour objectif d'accumuler les points rapidement au prix du danger. Chaque joueur pourra ainsi trouver son rythme tout au long de ses parties sans jamais s'ennuyer tant les combinaisons de compétences, d'équipements et les possibilités d'évolution sont nombreuses. Drifting Lands est clairement un jeu à garder à l'oeil tant son niveau actuel de finition propose de nombreuses heures de jeu malgré un statut d'accès anticipé. Chapeau !

DRIFTING LANDS - Shmup, hack'n slash et îles volantes | Gameplay

vignette pour les réseaux
6 commentaires

Comments

 Aldruil
Aldruil 07 February 2017 à 14h30

petite coquille dans le titre : "Notre preview de Drifitng Lands" c'est Drifting, je crois Clin d'oeil

 Sinnerman13

Je suis un amateur de shmup et malheureusement les options de personnalisation gâchent le jeu. Triste

Dans un shmup l'important c'est l'équilibrage de la difficulté, hors la personnalisation du vaisseau empêche d'avoir une difficulté bien dosée. Le jeu n'a alors plus aucun intérêt.
D'autres shmups récents ont fait la même erreur, notamment Reign of Bullets qui était pourtant très joli.
Le shmup est un jeu de skill dans lequel on ne veut pas voir de scénario ni de hangar avec un système de personnalisation compliqué. Ou bien à la limite un système d'améliorations très simple comme dans Sky Force Anniversary, mais pas plus.

C'est d'autant plus dommage que c'est un jeu français il me semble.

 Seldell
Seldell 06 February 2017 à 23h26

Oui il est français. Après c'est un mélange de genres, donc ceux qui adorent les shmups purs et durs seront forcément chamboulés. 

 Gnaf
Gnaf 05 February 2017 à 18h34

Franchement ce jeu me donne vraiment envie et pourtant moi non plus je ne suis pas un adepte du shmup. Je me pose juste la question si le end game sera capable de me captiver.

 Arthyum
Arthyum 31 January 2017 à 19h37

Les Shmup ne sont habituellement pas ma tasse de thé (manque de skill)... Mais là le mariage des mécaniques de jeu marche à merveille et le titre m'a réconcilié avec le genre!

 Seldell
Seldell 31 January 2017 à 19h52

Je me lasse assez vite également d'habitude. Mais là j'ai toujours envie d'y retourner Ravi