Orion Trail, vers l'infini et au delà !

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 04/02/2015

Capitaine de l'Indestructible II, un vaisseau de la Galaxy Force, votre mission est simple : atteindre la constellation Orion afin de la visiter. Mais la route sera longue et jonchée de dangers. L'aventure sera difficile.

Dans Orion Trail, un jeu de science-fiction, ce sont les décisions qui auront la part belle ! En tant que capitaine, il faudra choisir son équipage à chaque tentative de voyage, ainsi que le vaisseau et les équipements qui le composeront. Cet ensemble d'éléments configurés, une série de statistiques générales sera donnée à l'équipe, comportant la puissance, la tactique, la diplomatie, la bravoure et la science.

Ensuite, le voyage se décomposera en étapes de déplacement jusqu'à Orion où une succession d'événements aléatoires arriveront. Pour résoudre les situations, trois options seront proposées dont chacune d'entres elles se basera sur l'une des statistiques du groupe. S'en suivra un tirage aléatoire au dé auquel s'ajoutera le bonus de la statistique de l'équipe, donnant ainsi une valeur globale de réussite de l'action.

Suivant le succès de l'option choisie, des statistiques seront augmentées et diverses ressources varieront. Parmi elles, le carburant indispensable aux déplacements, le nombre de membres d'équipage, la résistance de la coque ainsi que la nourriture en stock. Si les trois premières atteignent la valeur 0, ce sera la fin immédiate du voyage ! En revanche, manquez de nourriture et l'équipage verra des morts s'accumuler.

Les développeurs du studio Schell Games, que l'on connait pour Enemy Mind, se sont lancés dans un financement participatif sur Kickstarter et espèrent obtenir 90 000 dollars d'ici le 13 mars. Orion Trail est prévu pour décembre 2015 sur Windows, Mac et Linux. Il a été greenlighté et possède une démo sur navigateur.

Orion Trail Launch Trailer

vignette pour les réseaux
1 commentaire

Comments

 Midare
Midare 05 February 2015 à 16h49

Ce jeu a l'air plutôt intéressant, je dois avouer que les illustrations des événements aléatoires m'ont séduit !