Songbringer, le zelda-like à génération procédurale

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 15/04/2015

Si toutes les promesses sont bonnes pour inciter un backer à donner pour un projet sur Kickstarter, Songbringer semble l’avoir très bien compris en proposant un jeu permettant d’explorer plus de 300 millions de mondes. Rien que cela ! Mais derrière cette énorme annonce, Songbringer semble être un titre à fort potentiel, à la croisée d’un Sword&Sworcery et d’un Hyper Light Drifter.

La génération procédurale à son paroxysme

Roq Epimetheos est un vagabond spatial qui parcourt l’espace à bord de son vaisseau, le Songbringer ou autrement dit, le porteur de musique. En effet, tel un barde des étoiles, notre héros est un adepte de fêtes et de chansons. Mais au-delà de cela, Roq est à la recherche d’une terre d’accueil pour lui et ses amis. Songbringer, du studio Wizard Fu, est un jeu d’action et d’aventure en pixel art – encore un oui – dans lequel nous naviguerons de monde en monde grâce à un système prometteur.

Si la pléthore de planètes annoncée par les développeurs est aussi conséquente, la raison est que Songbringer propose une génération de mondes aléatoire basée sur six lettres à choisir avant le début d’une quête. Bien que le nombre de combinaisons soit immense, il est raisonnable de penser que les biomes ne soient pas aussi variés et que seule l’architecture des niveaux diffère. L’avantage toutefois est qu’un monde crée avec une combinaison est fixé, permettant de le visiter à loisir.

Hey listen !

En revanche, la feature la plus intéressante de Songbringer est l’association de deux artefacts afin d’en créer un nouveau. Les créateurs donnent l’exemple d’un orbe de téléportation qui peut être crafté avec un feu contenu dans une bouteille afin de donner au héros la capacité de se téléporter dans un nuage de flamme, blessant tout ennemi au passage. Par ailleurs, de nombreux secrets dont certains communs à l’ensemble des mondes, constelleront la route de Roq Epimetheos. À la manière d’un Zelda, il faudra parfois user d’explosif afin de découvrir des passages pouvant cacher des donjons entiers.

En campagne de financement sur Kickstarter jusqu’au 14 mai, Songbringer s’annonce déjà bien intrigant, avec un trailer qui révèle une direction artistique certes peu originale (pixel art oblige) mais de qualité. Prévu pour fin 2015 sur Windows, Mac et Linux, une adaptation sur iOS et Android est envisageable en fonction des streach goals atteints. Enfin, vous pouvez comme d’habitude soutenir les développeurs en votant pour le jeu sur le Greenlight de Steam.

Songbringer Preview Trailer v1

vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 Edgeib

Surtout que le nombre n'a aucun intérêt si le fond n'est pas touffu. On a vu ce que ça à donné dans No Man's Sky...une tonne de planète vide. Cool ! Blasé

 KaKaShUruKioRa

L'idée est chouette, tout ça... mais j'ai juste un peu de mal avec la DA qui me donne cette impression d'étirage.
Les mondes procéduraux... il faut voir si c'est aussi intéressant que ça, si la répétitivité des environnements font que finalement, on aura plus l'impression de voir 3 zones différentes, plutôt que "300 millions de mondes".
Si les objets à personnaliser en les fusionnants sont nombreux, et utiles, comme je les aime dans le RPG, je dis oui !

 oursique

300 millions de mondes, si au bout de six heures on a l'impression d'avoir fait le tour du gameplay...

 Avorpal

Oui c'est juste un gros chiffre basé sur une stat mais déjà, si tu joues six heures, c'est que tu auras au moins un peu accroché au gameplay Ravi