Super Roman Conquest, pas de potion pour les romains - Article

Super Roman Conquest, pas de potion pour les romains

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 19/02/2014

Les jeux de stratégie peinent parfois à se renouveler. Entre les tower-defense, les tactics ou les RTS, on a souvent l'impression de faire un peu le tour bien que les graphismes changent d'un jeu à l'autre. Le concept des deux armées qui s'affrontent sur un plan n'est pas un genre neuf non plus, avec l'organisation des unités en avant et en soutien, comme la bannière ci-dessus. L'originalité de Super Roman Conquest se situe dans la gestion de plusieurs lignes d'assaut, non pas côte à côte mais en profondeur !

Aux commandes d'une force militaire, l'objectif du jeu sera de se débarrasser des barbares qui ont pris une partie de l'Italie. Sous l'autorité de Rome, chaque secteur devra être conquis en menant des batailles avec les troupes achetées avant le combat. Parmi celles-ci, on trouvera des archers, des fantassins légers ou lourds et des bâtisseurs. D'autres unités devraient à terme être disponibles, comme par exemple les médecins ou des catapultes.

Chaque bataille se déroulera sur une vue de côté, avec des graphismes 3D et des sprites de personnages "plats" en 2D rétroSur plusieurs plans parallèles, la victoire s'obtiendra en atteignant un point à l'opposé de la zone, généralement le sénateur du secteur. Pour cela, il faudra naviguer d'une profondeur de niveau à une autre en empruntant des ponts afin de contourner des obstacles. Le point d'apparition est une tente à partir de laquelle on pourra choisir de faire sortir une à une chacune des unités embarquées pour le combat.

Toutes les catégories d'unités pourront recevoir divers ordres génériques, tels qu'aller dans une direction ou s'arrêter, ou des ordres plus spécifiques à leur rôle. Les archers pourront ainsi tirer à trois distances différentes, les fantassins lourds pourront utiliser leur bouclier pour avancer lentement mais contrer les flèches ennemies ou les bâtisseurs pourront construire des ponts, des échelles ou encore défoncer des portes.

En cours d'assaut, des points atteints se transformeront en des tentes intermédiaires qui joueront le rôle de relais, évitant de créer de nouvelles troupes depuis l'autre bout du terrain quand l'avancée est déjà bien entamée. Des coffres pourront être récupérés afin de gagner un bonus d'argent et des ressources en bois seront à ramasser afin de fournir de quoi travailler au bâtisseur. 

Entre les batailles, l'argent gagné pourra être réinvesti dans de nouvelles unités ou dans l'amélioration des caractéristiques de ces dernières telles que la force ou la défense. Des choix scénaristiques se présenteront également avant ou après un combat et donneront divers avantages ou inconvénients, que ce soit en terme pécuniaire, d'honneur ou de stabilité de la zone conquise.

En effet, ces derniers aspects joueront probablement un rôle important afin de garder les secteurs gagnés ou pourront faciliter des batailles, par exemple si des soldats ennemis apeurés proposent d'ouvrir les portes de leur ville en échange de leur laisser la vie sauve.

Prévu pour l'été 2014, Super Roman Conquest devrait être disponible sur Windows, Linux et Mac. Fort d'une campagne de financement réussie en novembre 2013 avec près de 42 000 dollars récoltés sur 30 000 demandés, le jeu doit encore être greenlighté. Une démo en pré-alpha est actuellement disponible sur Windows et Mac afin de donner des retours aux développeurs sur leur site. La liste des bugs connus est déjà disponible sur cette update de Kickstarter. Naturellement, cette démo étant à un stade extrêmement tôt du développement du jeu, il ne faudra pas le juger trop vite ! Une chose est sûre, le jeu a du potentiel !

Et on termine par un petit conseil pour ceux qui s'y essayeront : les raccourcis claviers W et S pour les changements de plan permettent de faire traverser toutes les unités sélectionnées, tandis que les deux éléments de l'interface graphique jouant ce rôle (avec les symboles de flèche) ne feront traverser qu'une seule unité lorsqu'on cliquera dessus. Savoir cela vous évitera bien des soucis !

vignette pour les réseaux
2 commentaires

Comments

 Shinpansen

Oulah, les graphismes ne donnent vraiment pas envie (j'aime bien les boutons bugués, car trop élargis).
Après le jeu est encore au stade d'alpha, donc il ne faut pas s'inquièter je pense Tire la langue

 Seldell
Seldell 19 February 2014 à 18h20

Pré-alpha. C'est entre le prototype et l'alpha. Content