The Textorcist: The Story of Ray Bibbia, exorcisez des démons dans un étrange mélange de typing game et de bullet hell

The Textorcist: The Story of Ray Bibbia, un mélange original de Bullet Hell et de Typing Game

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 11/01/2019

Êtes-vous agile au clavier ? Êtes-vous capables d'éviter des dizaines de boulettes tout en recopiant du latin ? C'est ce que vous proposera d'effectuer The Textorcist: The Story of Ray Bibbia, un jeu au concept original puisqu'il allie le bullet hell et le typing game. Autant dire qu'il faudra avoir les yeux partout !

The Textorcist: The Story of Ray Bibbia nous mettra ainsi dans la peau de Ray Bibbia, un prêtre travaillant sur de nombreuses affaires d'exorcisme. Il faudra ainsi répondre à de nombreux appels et combattre des créatures en récitant diverses phrases en latin. Pour se défendre, l'agilité sera de mise puisqu'il se nécessaire d'esquiver les dizaines de boulettes et reconnaître les patterns de l'ennemi afin de trouver une manière de passer outre le danger.

Pour vaincre la créature, en parallèle de l'esquive, il faudra recopier plusieurs versets en latin, infligeant chacun des dégâts au démon. Néanmoins, combiner esquive et typing mènera à quelques couacs, car si notre bonhomme vient à se faire toucher, il verra sa Bible être éjectée sur le terrain. Il faudra alors aller la récupérer à tout prix sans se faire de nouveau toucher, ce qui marquerait la fin de la partie, puis une fois en main, reprendre le verset en cours de zéro.

Chaque verset complété permettra ainsi de progresser au travers de différentes phases du boss qui fera varier son type d'attaque. Rempli d'humour, le jeu proposera une dizaine de démons qu'il faudra renvoyer d'où ils viennent à travers la ville. The Textorcist possède à présent une date de sortie : ce sera le 14 février 2019 sur Windows.

The Textorcist Teaser Trailer

vignette pour les réseaux
1 commentaire

Comments

 Knils
Knils 15 January 2019 à 22h07

Déjà dans Epistory, j'ai eu du mal à fermer certaines failles alors là c'est même pas la peine...