Le top de l'année 2016 de... Fir3fly03

 Fir3fly03
Rédigé par Fir3fly03
Publié le 29/12/2016

Nouveaux Carlo d'or aujourd'hui avec les jeux qui ont marqué l'année de Fir3fly03. Cette dernière nous aide au quotidien à corriger et mettre à jour les fiches des jeux présents sur le site. Nouveaux supports, nouvelles plateformes de ventes et date de sortie sont son quotidien.

Ce jeu que j'ai découvert sur le tard

Dead in Bermuda

Ha, la vie de survivant après un crash d’avion n’est pas de tout repos. Entre la fouille de la carcasse, l’étude de l’environnement pour imaginer et construire les choses nécessaire à notre survie, l’exploration pour trouver des ressources, de quoi manger, et également un moyen de partir d’ici. Sans oublier la cohabitation avec les autres, croyez-moi, ce n’est pas tous les jours simple.

Mais c’est ce que j’aime dans Dead in Bermuda que j’ai acheté il y a seulement quelques semaines.

 

Les 3 jeux préférés de Fir3fly03 en 2016

Epistory

Quand on avait une moyenne qui avant frôlait les 70 mots par minutes, mais qu'avec le temps et une pratique devenue irrégulière on perd, retombant sous les 60 mots par minutes, alors se remettre dans le bain et en plus sous la forme d’un jeu vidéo, il n’y a rien de mieux. Epistory est, vous l’aurez compris un jeu de typing, tout en origami ce qui lui donne une aura particulière, dans lequel une histoire nous est narrée tout au long de notre progression. Il nous faudra, à dos de renard vaincre le plus rapidement possible nos ennemis ou interagir avec les éléments de décors en écrivant les mots inscrits au dessus d’eux.

Chose très appréciable, le jeu est disponible en français ce qui n’est pas négligeable dans un jeu de ce genre. Je conseille quand même de connaître un minimum son clavier, mais pour ceux qui veulent arriver à s’en détacher les yeux ou ceux qui veulent s’entraîner à écrire plus vite tout en s’amusant, je trouve que le jeu est parfait. A vos marques, prêts, tapez !


Stardew Valley

“Savez-vous planter des choux, à la mode, à la mode. Savez-vous planter des choux à la mode Stardew Valley ?” Voilà ce que le personnage que l’on incarne et que l’on peut personnaliser, pourrait chanter lorsqu’il vient habiter dans l’ancienne ferme de son grand-père aujourd’hui décédé. Il va nous falloir dégager le terrain, planter, cultiver, mais aussi élever certains animaux, vendre nos récoltes, ou bien même transformer ces matières premières pour en tirer un meilleur prix.

Mais il ne faudra pas oublier d’aller rendre visite à tous nos voisins histoire de s’en faire des amis, et qui sait, l’amour est peut-être au coin de l’étable. Et puis histoire de donner un peu de piquant à cette vie qui pourrait s’avérer monotone à la longue, l’exploration de grottes de plusieurs niveaux est une distraction plutôt productive. Si vous adorez les jeux de gestion simulation autant que moi vous ne verrez pas les centaines d’heures passer.


Firewatch

Nous voici dans la peau de Henry, un homme qui semble chercher à fuir pendant quelques mois son quotidien, et accepte le travail de garde forestier dans l’État du Wyoming. Il est accompagné par Delilah notre supérieure avec qui nous conversons par talkie walkie. Son histoire nous emmènera sur les chemins de la recherche de soi aussi bien en jeu que personnelle, du moins c’est ce que le jeu m’a fait vivre et c’est ce que j’ai adoré dans Firewatch

Les personnages sont attachants, et les choix, même si je n’ai pas toujours eu l’impression d’un réel impact, poussent un peu plus l'immersion dans le jeu. La direction artistique quant-à elle est sublime, et je crois que mon clavier avait hâte que je termine car il était fatigué de mes captures d’écran tellement chaque endroit et chaque angle d’un même lieu est magnifique, les couleurs splendides et la lumière rend le tout très souvent somptueux, ne demandant qu’à être pris en photo.

 

Ce jeu qui m'a déçu

The Flame in the Flood

Je pensais trouver dans The Flame in the Flood une alternative à Don’t Starve, une autre ambiance histoire de changer un peu, avec une idée intéressante à savoir se déplacer et descendre la rivière. Mais j’ai trouvé le jeu sympa, sans plus. Les zones à explorer entre chaque phase de descente de la rivière sont assez petites, on ne fait qu’arriver, récolter ce que l’on peu, se reposer et partir. A vrai dire, je ne sais pas trop ce que j’aurais aimé, je sais juste qu’il ne me laisse pas un souvenir impérissable.

Dauphin : Meadow. Ce spin off multijoueur des jeux Shelter est un jeu que j'apprécie ; malgré tout je suis juste déçu du peu d'interaction avec l’environnement ou l’absence d'énigmes que l’on pourrait résoudre à plusieurs animaux d’espèces différentes.

 

Ce jeu auquel je joue encore en 2016

Mini Metro

Quelques formes géométriques en guise de station de métro à relier entres-elles pour que les voyageurs puissent se rendre d’un endroit à un autre. Une ville qui grandit aussi bien en surface qu’en population, avec des stations qui changent de forme et donc une gestion un peu plus complexe à chaque semaine qui passe et parfois même de la réorganisation. Le tout dans une ambiance sonore très relaxante, il ne m’en faut pas plus pour avoir envie de relancer Mini Metro de temps en temps.

Dauphins : Don’t Starve, Prison Architect, Cities Skylines, Plague Inc., sont des jeux que j’aime relancer de temps en temps. Des valeurs sûres pour passer un bon moment.

 

Ce jeu que je ne pensais pas aimer

Découvert en vidéo puis lors d’un live “soirée indécouverte”, pour moi ce jeu était le type même des jeux un peu fou comme Octodad ou Surgeon Simulator, à savoir très drôle lorsque partagés avec d’autres, mais plus tellement une fois seul en tête à tête avec eux devant l’ordinateur. Mais à la différence des deux autres que j’ai cité, j’ai réussi à apprécier celui-là, même si j’avoue ne pas être allée au bout encore.

Les 3 jeux les plus attendus de Fir3fly03 pour 2017

Stellar Overload

Je crois que je ne suis jamais rassasiée des jeux sandbox, d’autant plus quand ils font la part belle à la créativité que l’on peut avoir que ce soit par le craft ou la construction. Dans Stellar Overload il est prévu un mode histoire que j’ai hâte de découvrir, mais j’avoue avoir encore plus hâte de parcourir ce monde fait de cubes, mais pas que.

Dans beaucoup de jeux encore, Minecraft sert d’inspiration et il est encore assez difficile de se détacher des formes carrées, cubiques, pixels, voxels. Ici d’autres formes géométriques viendront égayer ce monde qui semble très lumineux et les possibilités en terme de craft et de constructions semblent déjà folles, mais pas plus complexes pour autant.

Le jeu est déjà disponible en accès anticipé, mais depuis quelques temps j’ai décidé d’attendre que les jeux soient vraiment terminés avant de les acheter ; mais même en m’informant assez peu pour me garder la surprise de la découverte, les premiers retours semblent vraiment bons.


EITR

Au cours de cette année 2016, j’ai mit les mains pour la première fois sur un Souls alors que me connaissant et ayant le “ragequit” facile j’étais certaine que ce n’était pas des jeux pour moi ; mais je me suis moi même étonnée à faire preuve de plus de persévérance que je ne l’aurais cru. Et même si je n’ai pas terminé Dark Souls, m’est revenu à l’esprit EITR et je dois dire que je suis maintenant intriguée par ce jeu et même curieuse de le tester pour voir jusqu’où je pourrais dépasser mes limites.

La culture nordique dans laquelle le jeu semble se dérouler m’intéresse également beaucoup et je suis curieuse de voir un peu les créatures qui vont nous attendre. Enfin le pixel art est vraiment beau, et la caméra assez haute devrait m’éviter certains sursauts de surprise que je déteste tant avoir.


Lost Ember

Le jeu n’est pas prévu avant 2018, mais comme deux de mes trois jeux attendus dans mon top de l’an dernier ne sont toujours pas sortis et mes attentes assez peu nombreuses finalement, c’est ce jeu qui me vient naturellement à l’esprit avec les deux précédents quand je pense au futur.

Dans Lost Ember nous incarnons un loup qui se verra guidé par l’une des dernières âme de la civilisation antique de ce monde, et notre voyage aura pour but de trouver certaines réponses à nos questions. Il sera possible d’incarner d’autres animaux comme des oiseaux, des poissons, des chèvres, des taupes etc. La sortie du jeu est encore lointaine et les informations ne pas encore très nombreuses, mais lors de son Kickstarter ce jeu m’a tout de suite intéressé et je vais le suivre avec intérêt.

vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 gueuledegame

Je te plussoie sur Stellar overload Clin d'oeil

 Malax
Malax 29 December 2016 à 22h58

Alala Eitr, celui là je l'attends également Content

En tout cas, on dirait que Epistory a eu du succès, c'est son deuxième Carlo d'Or. Tire la langue

 Candide
Candide 29 December 2016 à 18h22

God, je prends note pour EITR qui à l'air vraiment pas mal !

 bitmap father

"qu’à être priS en photo."

J'aimais bien l'ambiance de The flame in the flood, mais je suis pas bon à ces jeux de survie. Je finissais toujours par me faire attaquer par les loups et ça m'a énervé rapidement.

J'ai trouvé Epistory bien sympa. Jeu pouvant vraiment être éprouvant, étant incapable de taper sans regarder le clavier. (J'ai fini par comprendre, tardivement, qu'il y avait des repères sur les touches F et J…) Heureusement le jeu s'adapte aux nuls ! Par contre l'histoire, la narration, c'est assez plat (mais une belle voix).

 Fir3fly03
Fir3fly03 29 December 2016 à 16h14

Pour Epistory, c'est vrai que connaître son clavier aide, mais c'est un très bon jeu pour détacher son regard je pense.

Et les repères sur le clavier oui, il y a X touches pour chacun des doigts... Après, pour ma part, même si j'ai eu l'enseignement pour bien placer mes mains, j'avais déjà mes mauvaises habitudes et mes 10 doigts ne pianotent pas comme ils le devraient, mais malgré ça, je ne regarde presque jamais mon clavier depuis plusieurs années maintenant, et j'arrive à avoir une moyenne de mots par minute plutôt bonne, même si je manque d'entraînement en ce moment.