Nival | IndieMag

Nival

 Nival

Nival

Inscrit depuis le : 23 October 2013
Commentaire(s) publié(s) : 767
Messages(s) sur le forum : 1634

Ses derniers commentaires

Eldritch - Lovecraft et Cubes

Nival 24 October 2013 à 21h51

Oh, graphiquement ya un ptit coté Wolfenstein 3D je trouve (version 92), avec ces dédales de couloirs cubiques et les portes plates... Façon de dire que techniquement ça a un aspect furieusement daté, sérieux des fois je me dis que sous couvert d'ndé, certains s'autorisent des réalisations vraiment trop légères :/. De nos jours pas besoins de grosses compétences pour offrir un rendu plus satisfaisant, surtout qu'au-delà du coté techniquement peu ambitieux, la direction artistique semble aux abonnés absents, dur d'imaginer se retrouver imergé dans une quelconque ambiance lovecraftienne dans ces conditions... :/
Le gameplay n'ayant pas l'air de plus briller d'un quelconque éclair de génie, le jeu semble quand mm d'un intérêt pasmal limité.
Décidément l'oeuvre de Lovecraft n'aura jamais donné lieu à des portages réussi, pas plus au niveau cinématographique que vidéo-ludique, à l'exception du superbe "Shadow of the Comet"...

Votre jeu indé préféré ?

Nival 24 October 2013 à 01h51

Pour moi sans hésiter: TREASURE ADVENTURE GAME, l'une des expériences vidéoludiques qui m'ont le plus marqué ces dernières années tous jeux confondus: gameplay excellent, leveldesign génial, ambiance magique, franchement exigent mais sans jamais être retors, durée de vie généreuse (même si le plaisir de jeu est tel qu'on ne peut que le trouver trop court... et dire qu'il est gratuit en plus!! J'ai fait un don généreux à l'auteur du coup, parce qu'un tel travail mérite salaire!). GRIMROCK également excellent (comment retrouver les sensations d'un Dungeon Master tout en proposant une approche résolument moderne et dynamique, avec là encore un leveldesign incroyable). GEMINI RUE sinon pour son histoire et ambiance formidables, même si pour le coup la jouabilité est en retrait (mais quelle histoire! de la pure SF à la Philip K. Dick, et encore, digne de ses meilleurs crus!). Ah oué et puis quand même ROGUE LEGACY, plate-former hautement inspiré matiné d'une bonne louchée de RPG, et avec la géniale idée de personnage autant que donjon qui changent à chaque nouvelle partie pour un plaisir de jeu en permanence renouvelé, durée de vie au final juste ENORME!

Pages