Test - Layers of Fear : Incontournable jeu d'horreur

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 19/02/2016

Alors que nous n'arrivions plus à trouver notre bonheur du côté des jeux horrifiques actuels (excepté SOMA, mais il sort malgré tout de cette catégorie), en voici un venu de loin qui avait particulièrement attiré notre attention. On éteint les lumières, casque à fond sur les oreilles, prêts à entrer dans l'univers phénoménal de Layers of Fear...

La peur a un nouveau visage

Qu'on soit bien clairs, il est hors de question de vous gâcher la surprise du scénario de Layers of Fear. En effet, il s'agit avant tout d'un jeu narratif qui se veut linéaire dans sa progression ; on nous raconte une histoire par le gameplay et grâce à la lecture de nombreuses notes disposées sur notre chemin. Les thématiques abordées sont intéressantes, on y parle notamment de peinture et bien évidemment... de folie. Exit les fameux "Jumpscares" inutiles, Layers of Fear fait dans la finesse avec des situations inattendues et des grands moments de pression grâce à son ambiance hors du commun.

De la contrainte naît la créativité

Manette en main, Layers of Fear fait dans la simplicité. On se déplace et on interagit avec quelques éléments du décor, des fois pour ouvrir une porte (grâce à un mouvement de stick ou de souris qui fonctionne bien), d'autres fois pour résoudre de petites énigmes qui ne seront clairement pas au centre de l'expérience de jeu. Là où le génie du jeu frappe, c'est dans l'art de nous tenir en haleine par un rythme très soutenu des variations de décors grâce à une mécanique de gameplay qui rappelle immanquablement un certain Antichamber. Une pièce peut changer du tout au tout de façon très élégante en un simple coup de caméra, une porte disparaître lorsqu'on ne la regarde plus ; le tourment de personnage que l'on incarne est presque palpable et les effets employés rendent le tout saisissant !

Après la fin...

Dans sa globalité, Layers of Fear n'ennuie à aucun moment. On pourrait pester contre la difficulté de certains problèmes qui peuvent éventuellement casser le rythme du jeu, ou du seul bug que nous avons rencontré dans le jeu (qui nous a fait tomber du décor, tout simplement), mais ce serait ternir l'aura absolument fantastique de l'oeuvre globale. Plus les heures passent, et plus nous nous souvenons des moments forts du titre et de ce pour quoi il nous a tant accroché du début jusqu'à la fin. Layers of Fear est artistiquement renversant, techniquement irréprochable, et il fourmille de bonnes idées dans l'art du jeu narratif jusque dans sa conclusion. Bravo, tout simplement.

excellent
BRILLANT !

Notre avis :

Excellente surprise que ce Layers of Fear. Là où nous craignons un énième jeu à "screamers", nous sommes tombés sur un jeu narratif profond à l'histoire passionnante. On ne voit pas passer les 4 heures qu'il faut pour en voir le bout tant il sait être généreux dans son rythme. À faire pour tous les passionnés d'ambiances horrifiques !
vignette pour les réseaux
9 commentaires

Comments

 Fir3fly03
Fir3fly03 19 février 2016 à 18h34

Le voir lors d'un live (ou si ça avait été un let's play sur youtube) c'était cool, par contre pas le genre que j'aimerais jouer. Par contre, il faut lui reconnaître qu'à la différence de beaucoup d'autres jeux, qui m'ont probablement tenu éloignée de ce genre, le jeu mise sur l'ambiance et non sur des jump scare toutes les 5 minutes et ça c'est très agréable, rare et d'autant plus appréciable je trouve.

 conceptgame

Je rêve ou Nival973 est de retour... Content
Un avis qui contraste pas mal avec celui de Canard PC. "Layers of Fears offre quelques petites heures de promenade psychotisante dans un manoir plein de boiseries qui craquent. L'ambiance et l'esthétique torturée ne parviennent malheureusement pas à rattraper le manque total d'engagement du joueur."
Ça me donne pas trop envie globalement mais je ne suis pas non plus un fan du genre.

 Nival
Nival 19 février 2016 à 23h03

Je rêve ou Nival973 est de retour... Content

Lol, début d'année un peu mouvementé, mais ça se tasse... Tire la langue
 Olorïn
Olorïn 19 février 2016 à 16h41

Haha Nival ça troll dès que tu vois 4h de jeu ou quoi ? Joyeux
Quoi ? Un jeu d'horreur qui ne mise pas que sur les screamers et les jump scare ? Ca se fait encore ? C'est bon ça !

 Nival
Nival 19 février 2016 à 21h58

Haha Nival ça troll dès que tu vois 4h de jeu ou quoi ? Joyeux

Petit clin d'œil au coup de gueule d'Avorpal sur le fofo qui s'offusque qu'on puisse reprocher à Firewatch de ne durer que 4h ... pour 20€ Clin d'oeil .
 Nival
Nival 19 février 2016 à 16h14

20€ pour 4h de jeu sans gameplay ... Muet

Merci pour le test, je cours me le prendre ! Clin d'oeil

 Avorpal
Avorpal 20 février 2016 à 00h54

Attendez de payer 40€ pour 10 minutes de jeu et là, vous pourrez râler xD

 Nival
Nival 20 février 2016 à 04h20

Bah, si les 10 minutes sont vraiment intenses !

(en parlant de ça, 10 minutes intenses pour 40 balles, ya bien un coin boisé en périphérie de Paris où... enfin bref... on dérive...... Surpris )

 Vrett
Vrett 20 février 2016 à 13h58

Prétentieux ! Sifflote