NaissanceE, face à l'immensité - Test

Test - NaissanceE, face à l'immensité

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 11/02/2014

Seul, perdu dans ce qui semble être un immense complexe dénué de toute vie, le joueur voit ses émotions mise à mal dans NaissanceE. Ce jeu indépendant développé par Limasse Five est particulier, autant dans ses choix artistiques que dans l'atmosphère qui lui est propre. 

Un sentiment de solitude

À jouer au casque de préférence, dans le noir pour des conditions optimales, NaissanceE est un jeu dans lequel il faut entrer si vous voulez en extraire toute la saveur. Si on devait le qualifier grossièrement, on pourrait dire que ce titre de Limasse Five est un classique platformer avec quelques énigmes reposant sur l'utilisation de la lumière. Une fois le tutoriel passé, on se sent comme lâché, abandonné dans un environnement froid où règne un silence de mort. Petit à petit, c'est la solitude qui vous guette. Cette impression sera renforcée par l'absence de détail et de couleur, vous ne savez rien de l'endroit dans lequel vous évoluez. C'est d'ailleurs cet élément qui sera le moteur de votre progression car, si les objectifs ne sont en aucun cas définis, on voudra absolument connaître le fin mot de ce voyage oppressant. Enfin, il faut bien reconnaître que la puissance de l'ambiance de NaissanceE est en grande partie due à l'excellentissime travail sur le son qui est utilisé avec une justesse rare dans un jeu vidéo.

De la lumière naît l'espoir

Vous l'aurez compris, la lumière sera votre amie et votre guide ! (à défaut d'avoir un ballon de volley...) En effet, il fait tellement sombre que vous suivrez presque intuitivement toutes les zones desquelles jailliront un soupçon de luminosité. En plus de vous permettre de trouver votre chemin, certains orbes auront pour fonction de faire apparaître certains éléments. Alors qu'ils semblent faits d'ombre et ne pas avoir de consistance, certains blocs se matérialiseront s'ils sont éclairés. Cela donnera donc lieu à quelques puzzles plutôt intuitifs qui viendront rythmer certaines phases d'exploration. Hormis ça, on vous demande la plupart du temps de trouver votre chemin et d'enchaîner les sauts avec précision pour vous enfoncer de plus en plus profondément dans ce complexe qui semble ne pas avoir de limite. Les développeurs ont d'ailleurs eu la très bonne idée de proposer un système de course qui demande au joueur d'appuyer sur MAJ pour lancer un sprint puis sur le clic de la souris, à intervalle de temps régulier, pour reprendre son souffle et maintenir sa vitesse.

Un jeu poétique ?

C'est une question que je me suis posé en parcourant les couloirs et immenses salles de NaissanceE. D'un point de vue purement émotionnel j'ai été complètement transporté et il aura bien fallu quelques heures, une fois l'aventure terminée, pour ne plus ressentir ce malaise face à l'immensité. En revanche, il m'est impossible de dire que NaissanceE est dénué de défaut. En effet, il souffre de quelques soucis de level design qui vont à plusieurs reprises soit vous perdre complètement, soit vous faire pester sur la difficulté de certains passages. Le fait de mourir à répétition est frustrant, et gâche un peu l'immersion. Cet effet est d'ailleurs amplifié par une répartition des checkpoints parfois un peu trop ambitieuse vis à vis des capacités du joueur (à moins que ce ne soit mon skill d'huître ?). En tous cas, malgré ces quelques soucis, on vit une réelle expérience personnelle en finissant le soft et c'est là la marque des grands jeux. 

excellent
CAPTIVANT

Notre avis :

Véritable coup de coeur, NaissanceE est un titre à réserver à un public averti. Fort de son ambiance, il parvient à captiver le joueur dans un monde tellement froid qu'il en est effrayant. Les quelques heures que vous réserve le soft ont quelque chose d'unique, avec notamment ce sentiment de solitude face à l'immensité de l'architecture qui vous entoure. Même si certains choix dans le level design peuvent casser l'immersion, il ne fait nul doute que le joueur un peu sensible trouvera ici son compte. Comme quoi, l'émotion ne se limite pas à l'émerveillement d'un Journey. Ici c'est la solitude et le désespoir qui vous guettent !

Indie Review - Naissancee (PC)

vignette pour les réseaux
10 commentaires

Comments

 Morkislair

Addentum:
Je crois qu'on pourrait le sous-titrer "Si Journey se passait dans le monde de Blame! et qu'à deux-tiers du chemin, ils décidaient que les acides c'est cool."

 Morkislair

Il me rappelle aussi Kairo, mais en moins chelou.
En tant qu'amateur de ce genre d'ambiance & d'atmosphère, il m'a soufflé.
Ersatz, oui, c'est Blame!, et tout le délire de Tsutomu Nihei c'est d'écraser l'humain dans des perspectives qui dépassent complètement la compréhension.
C'est justement ça qui m'a entraîné dans NaissancE et qui m'y a autant marqué Content

 Azama
Azama 04 February 2015 à 19h29

Ce jeu est une merveille, tellement marquant ... Je cherche désespérément le live interview avec At0 et le créateur du jeu (il en parle à la fin du live avec Tim Spekler pour Farsky)
Il a été fait au final ou pas ?

 DuckDAWorld

Je suis entrain de souffir dans Chase, mais quelle merveille ce jeu. Merci à vous IndieMag et Atomium de nous avoir fait connaître ce pur joyau.

 Inesens
Inesens 12 February 2014 à 21h34

J'avais été déçu par le trailer de gameplay mais là c'est très impressionnant, le jeu a l'air vraiment prenant. Il y a une sacré profondeur de champs. Ca me fait penser au film Blade Runner.
Seules craintes : un manque d'énigmes (une bonne idée ces lumières qui dévoilent des passages) ? Quelle durée de vie ? Et les séquences runner semblant peu inspirées.
Je pense que je vais l'acheter... en attendant les soldes Steam (annoncé sur leur site à 14.99 euros avec 10% de rabais la première semaine)

 unda
unda 17 February 2014 à 01h47

Excellent !! j'ai commenté ce jeu sur une autre board indé , en mentionnant Blade runner .
La bande son et le decors m'a tilté direct !! Un son proche du Vangelis de Scott pour une immersion quasi totale dans une ambiance Blade runnerienne .
At0mium , mes hommages et merci pour ce p'tit't'interlude !! Ravi

 ersatz
ersatz 12 February 2014 à 20h58

Ca me rappelle un manga où le personnage monte dans une espèce de tour vide tout le long. Ca m'avait fait la même impression, celle d'être seule dans un monde déserté par l'humanité. Je crois que c'est Blame mais je ne suis plus très sûre.

Par contre la musique sur les limaces m'a vraiment plu. Malgré le fait que je sois trouillarde, je pense que je m'y essaierai.

 Aleph0
Aleph0 12 February 2014 à 20h09

Je ne pense pas que ce soit mon style de jeu mais j'avoue qu'il a l'air prenant au niveau de l'ambiance musicale.

Après, je pense que tu t'es trompé dans ta note du test. Dans la vidéo, tu dis que tu ne lui donnes pas la note maximale alors que c'est effectivement le cas dans le test. Clin d'oeil

 At0mium
At0mium 12 February 2014 à 20h20

J'ai changé ma note ce matin car avec du recul, je me suis rendu compte que j'ai vraiment été trop marqué par le titre pour un "simple bon jeu". Il n'est pas parfait, mais c'est un grand jeu !

 @stronautelibre

Bonjour

Il me rappelle beaucoup l'univers de Kairo que j'avais testé et je comprends ce sentiment ^-^

@stro