Never Alone, l'épopée d'une jeune Inuit - Test

Test - Never Alone, l'épopée d'une jeune Inuit

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 18/11/2014

Lors de son annonce, Never Alone nous avait intrigué. Plus que son gameplay, c'est son thème qui nous avait interpellé. En effet, c'est une aventure émouvante qui est proposée aux joueurs qui découvriront une légende Inuit racontée par le biais de l'épopée tragique d'une jeune fille et de son compagnon renard. Le jeu de Upper One Games est-il à la hauteur de nos espérances ?

Panique chez les Iñupiat

Never Alone nous conte l'histoire de Kunuuksaayuka. On y suit la quête d'une jeune Iñupiat dont le peuple est en proie à un blizzard sans fin qui menace leur survie. La fillette, accompagnée d'un renard des neiges (tellement mignon !!!), devra voyager au coeur d'une tempête terrifiante pour trouver la source des maux qui rongent les habitants de son village. L'atmosphère dépeinte par Upper One Games a quelque chose d'assez unique en son genre. Visuellement, Never Alone est accrocheur et agréable à regarder tandis que les effets sonores assurent une immersion d'une intensité sans faille. Manette en main, on pourra contrôler l'enfant et le renard à tour de rôle (ou bien jouer avec un ami qui prendra le contrôle du deuxième personnage) afin de leur faire passer pièges et phases de plateforme assez classiques. Si l'on ne s'intéresse qu'au gameplay, l'expérience proposée est ici très proche d'un Limbo dans le sens où les situations que le joueur rencontre n'ont rien de très originales mais elles servent à merveille une thématique forte qui prend aux tripes.

Une épopée poignante !

L'aventure se décompose en de nombreuses sections amenant chacune un élément nouveau. Combat de boss, phase aquatique, utilisation d'une fronde, voici quelques exemples de ce qui vous attend dans Never Alone. C'est volontairement que nous restons discrets quant aux possibilités offertes par le jeu, nous souhaitons éviter avant tout de vous gâcher la surprise d'autant plus que certaines capacités seront directement liées au scénario du jeu. Cependant, soyez bien certains d'une chose, à aucun moment le rythme de cette belle épopée ne s'essouffle, ce qui lui confère une très grande force. En ce sens, on pourrait davantage comparer le déroulement de Never Alone à celui d'un Journey, même si les émotions qu'il véhicule sont toutes autres. Les deux heures nécessaires à l'accomplissement du jeu ne souffrent d'aucune faiblesse, si ce n'est l'absence totale de rejouabilité une fois tous les collectables trouvés. D'ailleurs, nous avons adoré le côté didactiques de ces derniers qui sont en fait des mini-documentaires traitant de chacun des aspects culturels de Never Alone. Il ne manque au titre de Upper One Games qu'un peu de magie, un peu plus d'âme, pour en faire un incontournable en la matière, mais force est de constater qu'il tape déjà dans le haut du panier avec une expérience dont nous nous souviendrons longtemps.

excellent
SURPRENANT

Notre avis :

Si la thématique de Never Alone a quelques chose d'inédit, ce n'est pas forcément le cas de ce qu'il propose côté Gameplay. Pourtant, l'immersion opère et les deux heures passées en compagnie de cette petite fille courageuse et de son ami renard nous ont entièrement conquis. Certes, on pourra pester contre quelques imprécisions graphiques et un combat de boss (pas de spoil !) un poil injuste, mais l'univers représenté par Upper One Games nous a carrément emballé et nous a donné l'impression de retrouver des émotions ludiques que nous n'avions pas ressenti depuis un certain Journey dont il s'inspire beaucoup. Du beau boulot !

Indie Review - Never Alone (PC/Xbox One/Playstation 4)

vignette pour les réseaux
12 commentaires

Comments

 Sniperwolf91

Enorme déception pour ma part. Je m'attendais a êtres touché que ce sois par le gameplay ou l'ambiance (a la manière d'un bastion/journey/brother) mais rien j'ai plus été frustré par les problèmes de maniabilité sur les sauts

:/

 Julius Caesar

Je n'avais point vus la vidéo qui accompagne le test et je dois dire que je suis encore plus emballé. Je vais attendre les soldes avant, peut-être, de l'acheter Ravi

 Wandsoul
Wandsoul 23 November 2014 à 14h25

Merci pour le test. Ca donne envie, mais de toute manière j' avais prévu de m' essayer à ce jeu! Content
Par contre je suis un peu surpris de voir "2h" de durée de vie, pour une dizaine d' euros. Triste
Mais bon, si le rythme est excellent et qu' on ne s' ennuie pas!

 xotraz
xotraz 18 November 2014 à 23h26

"Aujourd'hui qui accompagne le test". At0mium en a un peu marre de sa sempiternel phrase d'intro.

 Bender
Bender 18 November 2014 à 19h36

Dans ma liste de souhait depuis quelques jours mais suite aux soldes Steam d'Halloween et à celles de GOG qui sont encore en cours, je vais attendre un peu... Jusqu'au mois prochain en fait Clin d'oeil

 Fir3fly03
Fir3fly03 18 November 2014 à 18h13

Le fail, que l'on joue renard ou fillette... si on se loupe... c'est un déchirement ! Les personnages me fendent le coeur à chaque erreur de ma part.
Sinon jusque là, je suis sous le charme, malgré, oui, quelques défauts, je suis émerveillée.
Sur ce, j'y retourne justement.

 Fir3fly03
Fir3fly03 18 November 2014 à 18h17

Ha, par contre, moi l'adepte des screens (surtout que là, dieu que j'aime ce que je vois) à chaque screen le jeu passe en mode coop... alors que je suis solo, du coup il faut remettre solo dans le menu pause.
Je le précise, au début je me suis demandé pourquoi ça avait changé lors d'une cinématique (dont j'ai pris des captures d'écran), comme ça si cela arrive à d'autres vous saurez.
(^_^)

 john_moogle

Bon l'ambiance du jeu m'intéresse mais je suis fauché... :/ Il n'y a plus qu'à attendre de voir s'il ne coute pas beaucoup plus cher que mes sous lentement collectés grâce à la revente des vignettes sur steam lol

 oursique
oursique 18 November 2014 à 14h11

Il n'a pas de prix sur Steam, il est gratuit ?

 Seldell
Seldell 18 November 2014 à 14h25

Il sort dans 3h Content

Pages