Our Darker Purpose, The binding of Burton - Test

Test - Our Darker Purpose, The binding of Burton

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 07/02/2014

Après un Kickstarter remporté de justesse, puis quelques mois de développement, le rogue-like Our Darker Purpose du studio Avidly Wild Games est enfin disponible ! Avec des visuels mettant en avant son univers sombre et ses promesses, on peut dire que ce titre en aura intéressé plus d'un. Allez-vous enfin pouvoir décamper de Rogue Legacy et The Binding of Isaac ? 

Les gosses funèbres 

Après Don't Starve, c'est au tour de Our Darker Purpose de nous réveiller les rétines avec un style graphique sombre venant apporter un peu de noirceur aux thèmes de l'école et de l'enfance. On appréciera la cohérence générale du soft qui parvient à véhiculer un univers qui, à lui seul, saura séduire bon nombre de joueurs. Des environnement au bestiaire, tout aura un gout de morbide et ce n'est certainement pas le background du soft qui viendra contredire cette impression. En effet, on incarne ici une demoiselle qui est l'unique rescapée d'un massacre ayant eu lieu dans un orphelinat. On combattra donc nos anciens camarades pour arriver jusqu'au sommet de l'immense maison qui nous hébergeait jusqu'alors pour s'entretenir avec les maîtres de lieux. Si le scénario n'est pas au coeur de l'intérêt du joueur dans Our Darker Purpose, on appréciera tout de même l'effort des développeurs qui ont cherché à enrober leur jeu d'une narration plus que correcte (mais exclusivement en anglais, sachez-le).

The Binding of Burton

À peine votre partie lancée, vous ne pourrez pas vous ôter l'idée que Our Darker Purpose est une véritable copie de The Binding of Isaac. Comme son modèle, il propose un gameplay en vue du dessus avec des déplacement dans huit directions permettant de tirer des projectiles à l'horizontal et à la verticale. On doit explorer les salles des étages de l'orphelinat dont l'architecture est générée aléatoirement jusqu'à trouver le boss qui, une fois battu, déverrouillera l'accès à la zone suivante par le biais d'un téléporter. En fait, le souhait des développeurs du studio Avidly Wild Games a été de pousser plus loin cette jouabilité en lui rajoutant plusieurs features intéressantes. D'abord, ils ont agrandi la taille des salles que l'on parcoure pour permettre au joueur d'effectuer une roulade qui permettra d'esquiver les ennemis pour apporter davantage de dynamisme à l'action. Ensuite, le joueur devra choisir entre plusieurs itinéraires à chaque téléporteur. Cela aura une incidence sur la difficulté mais aussi sur les récompenses qui vous seront données si vous triomphez. 

Des éléments de RPG

La plus grosse nouveauté qui nous est servie dans ce Our Darker Purpose est sans doute sa dimension RPG. Les crédits que l'on va obtenir en terminant chaque étage vont nous permettre d'acheter des amélioration permanentes que l'on peut choisir avant de commencer une partie. De plus, à chaque ennemi vaincu, on gagne de l'expérience qui permettra de grimper en niveau afin d'avoir des boosts de statistiques. Encore une fois, ce sera au joueur de choisir entre deux bonus afin d'orienter sa façon de jouer. Sachez toutefois que l'expérience accumulée est réinitialisée pour chaque nouvelle run, d'où l'intérêt de tester plusieurs combinaisons pour augmenter l'efficacité du personnage. Enfin, certains pouvoirs seront à gagner lors de combats contre des monstres "élites" qui apparaîtront de façon aléatoire, ou à acheter dans les distributeurs d'objets. 

Là où le bas blesse...

Sur le papier, Our Darker Purpose a tout du must have pour qui aura envie de se plonger dans un nouveau rogue-like. Pourtant, il pêche par quelques aspects qui laisseront sur le carreau les joueurs les plus impatiens. La gestion des collisions, par exemple, a de quoi faire hurler dès l'instant où l'on est confronté à de nombreux monstres. La perspective si particulière de ce genre de jeu rend les distances très difficiles à appréhender, ce qui complique l'évitement de certains projectiles. Egalement, la forte densité d'obstacles rend certains déplacements relativement pénibles, on a l'impression de se faire acculer assez régulièrement ! En revanche, saluons quand même le travail effectué sur les boss qui sont toujours intéressants à combattre et la durée de vie qui se veut relativement infinie si vous accrochez au concept !

bon
DIFFICILE

Notre avis :

Fort d'une ambiance sombre maîtrisée, Our Darker Purpose est aussi beau que riche en bonnes idées. La dimension RPG du soft se prête tout à fait au gameplay façon The Binding of Isaac et les nombreux choix proposés aux joueur rendent chaque partie intéressante. Il est juste regrettable que le soft ait des lacunes concernant la gestion des collisions, rendant certains passages terriblement frustrants. Cependant, si vous avez la patience nécessaire pour supporter quelques colères contre le jeu, vous avez là un rogue-like extrêmement généreux en matière de contenu.
vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 Nedhen
Nedhen 08 February 2014 à 14h18

Non malheureusement pas de quick saves quand tu arrêtes en pleine partie c'est considéré comme un 'reset'.

 john_moogle

Merci pour la réponse. Content ça craint du boudin , je ne compte plus les parties que j'ai arrêté en cours de route sur Binding of Isaac pour cette raison, donc tant pis pour Our Darker Purpose.

 john_moogle

Merci pour le test! Ce jeu pourrait m'intéresser, mais il y a un truc qui m'embête dans Binding of Isaac, c'est l'absence de quick saves. Il y a ça dans Our Darker Purpose?

 Polpoy
Polpoy 07 February 2014 à 20h19

Merci pour le test, le jeu a l'air intéressant, mais il faudra que je joue plus à Isaac avant. A noter : jeu réalisé à l'aide de Scirra Construct 2 Content

 Nedhen
Nedhen 07 February 2014 à 20h12

Merci pour le test Ravi Par contre il est important de souligner que les lacunes lié a la gestion de collision sont en cours de patch : http://steamcommunity.com/gid/103582791435106809/announcements/detail/1694779751808309596