SOMA, par les créateurs d'Amnesia | TEST

Test - SOMA, quand le peur sert la réflexion

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 09/10/2015

Sorti en ce 22 Septembre 2015, SOMA est le nouveau jeu du studio Frictional Games connu pour son travail remarquable sur les ambiances horrifiques. Après Amnesia, les développeurs nous proposent une virée dans les profondeurs des plus oppressantes...

Sous l'eau, personne ne vous entendra crier !

Le point de départ de SOMA est pour le moins classique. On incarne Simon Jarrett, un homme tout à fait ordinaire récemment victime d'un traumatisme crânien, causé par un accident de voiture ayant engendré la mort de sa compagne. On débute l'histoire de SOMA dans l'appartement de notre héros, qui rejoindra rapidement l’hôpital dans lequel il doit effectuer un scanner après avoir retrouvé le liquide de contraste qui lui avait été confié. En quelques minutes, pour qui prendra le temps de bien lire les mails et autres messages laissés à Simon, le décor est planté et nous comprenons assez vite que l'expérience qui nous attend ne relève pas seulement de la médecine traditionnelle.

Une fois installé dans la machine, guidé par un certain Dr. Munchi, un étrange événement se produit. Un bruit sourd. Un flash. Simon se réveille la tête en vrac, dans une salle qui n'a plus rien à voir avec l’hôpital dans lequel il était quelques secondes auparavant. Que s'est-il passé ? Ce sera la première question qui guidera nos pas au sortir de ce réveil difficile. Ce "nouveau monde" semble bien peu accueillant. Métallique, froid, sombre, l'endroit semble dénué de toute vie. Quelques minutes plus tard, nous voilà devenus proie d'une créature féroce faite de mécaniques et de lumière. La fuite nous emmène alors en direction d'un couloir, bleu, Simon Jarrett réalise ainsi qu'il est retenu prisonnier d'une station plantée au fin fond de l'océan. Décidément, cette journée risque d'être longue et difficile. 

L’ode à la réflexion

Si de prime abord on s'attend à une expérience horrifique visant à nous effrayer par ce climat d'oppression et d'emprisonnement par l'environnement, on se rend rapidement compte que SOMA vise bien plus loin que ça. La peur est un contexte, autant que l'isolement et la solitude, mais ce n'est clairement pas le propos de Frictional Games au travers de ce titre. Nous ne vous gâcherons pas la surprise de la découverte, mais SOMA abrite une grande réflexion autour de la notion d'existence, menée habilement par ses différents éléments narratifs, directs et annexes. Oui, pour une fois, il sera captivant d'aller lire l'intégralité des documents sur lesquels vous tombez pendant votre route et vous ne pourrez saisir toute l'ampleur du scénario sans cette curiosité.

À pas modérés, il faudra environ 8 heures pour connaître le fin mot de l'histoire de SOMA dans une scène de plus accrocheuse. D'ailleurs, soit dit en passant, ce sera juste après une phase finale dans les profondeurs qui mériterait de figurer au rang de modèle d'ambiance tant son intensité laisse admirative. Globalement, SOMA ne relève pas de la prouesse technologique mais artistiquement l'aventure reste impeccable de bout en bout grâce à des décors joliment caressés par une gestion des lumières fine et précise. Une très belle aura se dégage de SOMA, nous laissant un souvenir particulièrement bon de cette folle quête d'identité à vingt mille lieux sous les mers.

excellent
CAPTIVANT

Notre avis :

Impossible de décrocher de SOMA avant de l'avoir terminé, Frictional Games signe ici un excellent titre particulièrement bien écrit porté par une direction artistique époustouflante. La sensation d'isolement et la pression mise par les entités qui vous pourchassent peuvent faire naître la peur, mais tous ces éléments ne seront qu'un contexte permettant d'amener un scénario de grande envergure. Bravo, et merci pour cet agréable moment de réflexion riche en émotions.

SOMA, par les créateurs d'Amnesia | TEST

vignette pour les réseaux
6 commentaires

Comments

 abec7
abec7 25 October 2016 à 02h08

Bon je l'ai pas fini, mais:

Spoiler :
 Knils
Knils 10 October 2015 à 20h28

Je n'avais pas trop suivi l'actualité du jeu car vu que le jeu a été réalisé par les mecs qui ont fait Amnesia, je m'attendait à tomber sur un jeu du même type ...

Clairement pas ma tasse de thé puisque je trouve que la plupart de ces jeux délaissent des aspects du jeu comme le scénario, le gameplay ou l'ambiance.

Le fait que la peur soit distillé par une ambiance, une musique, une réflexion sur le monde qui nous entoure rendent le jeu bien plus angoissant que les jeux soit-disant d'horreur.

Après la lecture de ce test et de la vidéo, je l'ajoute clairement dans mes jeux à faire, j'espère que la fin est de grande qualité comme indiqué dans le test, même si le fait d'avoir écrit "une grande réflexion autour de la notion d'existence" peut laisser entrevoir une fin un peu plus prévisible pour le coup.

 Fir3fly03

Je l'ai suivi en vidéo. Les ambiances sous-marine et j'avoue la crainte de screamer jusqu'à la fin du jeu, je ne l'aurais pas fait de moi-même. J'étais même contente qu'en vidéo on ai les commentaires, c'est un peu moins angoissant.

En tout cas j'ai énormément aimé suivre l'histoire de ce jeu. Il ne laisse clairement pas indifférent, très loin de là même et se fait se poser plusieurs questions.

 Itooh
Itooh 09 October 2015 à 22h03

Huh, à la limite je vais opter pour cette solution aussi.
Le jeu me tente beaucoup, y compris pour son aspect horrifique, mais ce dernier me rend incapable d'y jouer. J'ai essayé A Machine for Pigs récemment, et j'ai dû arrêter au bout de vingt minutes (alors qu'il ne s'était encore RIEN passé :p) tant je me sentais mal à l'aise.

J'applaudis Frictional pour réussir aussi brillamment à créer des ambiances fortes. Mais j'arriverai peut-être mieux à les apprécier en temps que simple spectateur.

 Fir3fly03

Pas de screamer, ni de choses qui font réellement peur finalement, même si c'est ce que je redoutais au début même en regardant les vidéos. C'est une ambiance générale. Et pour ma part je sais que les jeux se passant dans les profondeurs marine me mettent très mal à l'aise donc même si j'ai adoré le voir, je serais incapable d'y jouer. Ravi

 pinataMAN

Bonne review, qui spoil pas trop se qui se passe vraiment durant l'histoire du jeu, qui vaut vraiment le coup d'être découverte par soit même. C'est potentiellement le scénario de jeu d'horreur le plus captivant depuis longtemps.

J'ai juste une petite critique à faire par rapport au test, il ne parle pas des plusieurs choix qu'il faut faire durant le jeu. Certes, ils n'ont pas d'impactes direct sur le gameplay ou sur le déroulement de l'histoire (il n'y a qu'une seule fin), mais ils sont difficile à faire moralement et impactent directement le joueur jusqu’à, suivant les personnes, lui donner des remords sur ce qu'il vient de faire.

Sinon, foncer sur le jeu, c'est une perle !!! Joyeux