Treasure Adventure Game - Test

Test - Treasure Adventure Game

 Nival
Rédigé par Nival
Publié le 15/01/2014

L'idéalisation du jeu indépendant prend souvent la forme de cette vision mystique d'un passionné programmant seul un jeu depuis le fond de son garage, avec la simple envie de le partager par la suite, sans rien demander en échange. Et c'est un peu l'histoire de ce Treasure Adventure Game en grande partie créé par un seul homme, à savoir Stephen Orlando. Mais peut-on attendre d'un jeu développé avec des moyens minimum, en amateur, avec comme seul moteur la passion, toutes les qualités qui font un grand jeu ?

EN ROUTE POUR L'AVENTURE !

Qui n'a jamais rêvé de revêtir son chapeau en papier et de parcourir le monde à bord d'une coquille de noix à la recherche des plus mystérieux trésors? Bref, de vivre l'Aventure avec un grand "A"? C'est en tout cas l'épopée que nous propose de vivre Treasure Adventure Game, dont le titre est déjà, il est vrai, quelque peu évocateur. En toile de fond : une expédition auquel notre héros participa jeune enfant, accompagnant son père et un mystérieux personnage à la recherche de 12 reliques mythiques qui (peut-être?) revêtiraient un grand pouvoir. De ce passé, notre jeune héros ne garde plus aucun souvenir. Comment tout cela s'est-il réellement terminé? Seule certitude, lorsque le jeu commence, les 12 objets légendaires semblent de nouveau  avoir été perdus, et notre jeune héros a laissé une main quelque part dans les méandres de ce passé embrumé, remplacée par un crochet comme c'était l'habitude à une certaine époque (et qui s'avérera finalement bien utile). Et ces interrogations en suspend le conduiront à reprendre à son compte la quête initiée par son père dix années auparavant.

UN MONDE OUVERT ENCHANTEUR

Il nous est ainsi offert de parcourir, guidé par des cartes glanées ça et là, un vaste monde ouvert se développant le long d'un gigantesque scrolling horizontal, et constitué d'îles d'importance variable entrecoupées de bras de mer. Et passer d'îles en îles ne sera qu'une formalité car nous nous voyons équipés d'un frêle esquif rudimentaire qui a toutefois la bonne idée d'être curieusement parfaitement transportable, et nous suivra ainsi où que nous allions. La première chose qui saute aux yeux lorsqu'on aborde Treasure Adventure Game, ce sont ses graphismes, tout en pixel-art très soigné, riches en couleurs et fourmillants de détails. Le design général est tout simplement excellent, très personnel et d'une grande homogénéité, imprimant une personnalité unique et évidente à l'univers, plutôt mignon mais non sans distiller ça et là un peu de noirceur, juste ce qu'il faut pour ne pas sombrer dans la niaiserie, mais aussi pas mal de touches d'humour et de légèreté notamment via des PNJ's passablement farfelus. L'immersion se voit fortement renforcée par la survenue d'aléas climatiques et par un cycle jour/nuit, lequel jouera en plus un rôle sur la survenue de certains événements, parfois mêmes en lien avec les phases changeantes de la Lune! (enfin, des deux lunes à proprement parler).

L'ensemble s'appuie sur des compositions musicales signées Robert Ellis également très originales. Au-delà des sonorités typées rétro, les mélodies ont une tonalité assurément "particulière" contribuant à donner au titre une ambiance et une saveur vraiment unique. On retrouve une bande-originale forte d'une trentaine de thèmes tous vraiment différents. Cependant, un thème pouvant parfois accompagner une phase de jeu assez longue, certains joueurs pourront éprouver par moment une certaine répétitivité. Mais ce qui va sceller définitivement la magie de l'univers, c'est un dépaysement en permanence entretenu par le fait que chaque île se voit dotée d'un environnement bien particulier (forêt tropicale, désert, usine mystérieuse, mégalopole...) s’accompagnant d'ennemis et de mécanismes de level-design à chaque fois nouveaux , et développant souvent une mini-intrigue propre reposant sur la rencontre avec de nombreux PNJ's, souvent gentiment barrés, et servant de fil conducteur à la progression au sein de chaque île. Bref, cette richesse rare invite inéluctablement au voyage et à la découverte, et rien que sur ce point Treasure Adventure Game est une vraie réussite!

ACTION, RÉFLEXION, EXPLORATION, ADDICTION...

Le gameplay s'articule sur les grands principes d'un "Metoïdvania". On retrouve des mouvements classiques: saut, attaque (au corps un corps, un bon coup de crochet bien ajusté...), possibilité de s'accrocher aux plateformes à l'aide du crochet, ainsi que de ramper ; et la découverte de certains trésors viendront apporter quleques capacités spéciales permettant d'enrichir davantage le gameplay et d'atteindre de nouvelles zones jusque là inaccessibles. On retrouve ainsi un aspect résolument plateforme, qui devrait ravir les amateurs du genre de par sa difficulté très finement dosée, ménageant des passages fréquemment exigeants mais jamais rageants. Mais surtout, Stephen Orlando a fait preuve d'une superbe créativité et ingéniosité dans le level design qui ne cesse de surprendre et d'émerveiller ! La progression est aussi émaillée de nombreux boss, variés et savoureux. On retrouvera également avec bonheur quelques énigmes, un peu dans l'esprit de ce que l'on trouve dans les Zelda parfois basées sur des interactions avec dess PNJ's à qui il faudra apporter un objet ou aider à telle ou telle tâche ; parfois sous la forme de mécanismes à mettre correctement en action selon des indices plus ou moins explicites.

Et comme si cela ne suffisait pas, le jeu recèle de subtilités qui viendront récompenser  l'exploration. En effet, si des cartes permettront de localiser les différents "trésors" au sein du vaste monde proposé, il s'avère que bien observer peut parfois permettre de déceler une cachette sans avoir eu à trouver la carte correspondante, en repérant par exemple un élément de décors ou un agencement de l'environnement particulièrement "remarquable" . De plus certains PNJ's pourront vous délivrer de précieux indices permettant, entre autres, de franchir des zones, normalement périlleuses, sans trop d'encombres. Et déjà fort de toutes ces bonnes choses, Treasure Adventure Game se montre d'une générosité pléthorique en terme de durée de vie, puisqu'il faudra compter 20 à 30 heures de jeu pour espérer avoir exploré tous les recoins de son univers foisonnant ! De quoi alimenter de longues nuits blanches, d'autant que le fait d'évoluer dans un seul et gigantesque univers sans découpage net en "niveaux" réduit les prises de décisions du type "après ce niveau, j'arrête".

TOUT SERAIT-IL DONC ROSE?

Bon évidemment, tout n'est pas parfait. En premier lieu on notera quelques bugs de collision par moment, au demeurant discrets et jamais gênant, sauf dans un passage de la mine vraisemblablement un peu trop audacieux qui se voudrait grisant, et qui se révèle malheureusement quelque peu laborieux ; cela restant cependant largement marginal sur la globalité du jeu. Un point qui m'a plus déçu, c'est la fin. En effet, j'ai trouvé que la chute de l'histoire était un peu plate (alors qu'un beau mystère est entretenu tout le long du jeu), et puis alors que tous les boss du jeu sont géniaux, le tout dernier est comparativement plutôt bof. Enfin, la plus grosse frustration vient au final du fait que, en dépit de sa durée de vie conséquente, le plaisir de jeu est tel, et tellement en permanence renouvelé par un level design aux petits oignons, que quand arrive la fin, on ne peut qu'en vouloir plus ! Disons-le, c'est sans conteste ce point qui, au final, est incontestablement l'apanage d'un grand jeu !

Ce test a été proposé dans la section "contributions" du forum

excellent
MAGIQUE !

Notre avis :

Treasure Adventure Game est clairement pour moi un énorme coup de cœur. Ce titre mêle superbement plateforme exigeante aux mécaques extrêmement variées et propose des énigmes astucieuses, auxqelles s'ajoute de l'exploration au sein d'un univers foisonnant d'idées et bourré de charme. Le tout est bien sûr porté par une patte artistique enchanteresse, tant d'un point de vue graphique que musical. On est très loin de beaucoup d’œuvres indépendantes essentiellement conceptuelles et à la mini durée de vie. Si vous avez envie de faire un beau et long voyage et si vous aimez l'aventure, foncez !
vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 Hellcolik

Ca me rappelle fortement Zelda Wind Waker dans l'âme, nul besoin d'en dire plus : je cours y jouer.

Au moins une faute dans l'article : "quelques énigmes, un peu dans l'esprit de ce que l'on trouve dans les Zelda parfois basées sur des interactions avec dess PNJ's".

 Gimlao
Gimlao 11 February 2014 à 16h02

Un jeu qu'il est bon. :3

 Wandsoul
Wandsoul 15 January 2014 à 22h02

J' ai commencé ce jeu il y a peu malgré le bout de temps qu' il me tente. Ca a l' air d' être un jeu tout mimi d' aspect mais au charisme démesuré, je ferais mieux d' y retourner!^^

 ozakissan

j'ai jouer à ce jeu .. super jeu,vraiment vaste et parfois il est carrément prise de tête, faut compter minimum 10h de jeux

 Dohann
Dohann 15 January 2014 à 21h25

Salut, gros coup de cœur pour moi aussi ce TAG. J'ai été pris du début à la fin, j'ai aimé l'histoire, le monde ouvert, la progression via les items, les chasses au trésor sous-marines, les donjons, tous les petits secrets à comprendre ou dénicher, les boss... On ne s'ennuie pas car les donjons sont variés, les mécaniques de jeu très rarement répétées. C'est long, c'est gratuit, c'est une perle d'exploration. Patch français dispo, et remake avec lifting graphique et énigmes modifiées en approche... Que demander de plus ?