Le top de l'année 2016 de... Seldell

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 27/12/2016

L'année 2016 s'achève et c'est l'occasion de revenir sur les jeux qui nous ont marqué de près ou de loin. Initiés l'an dernier, ces tops proposent dans cette nouvelle édition des catégories supplémentaires auxquelles ont répondu quelques membres de l'équipe ou partenaires. Aujourd'hui, ce sont les "Carlo d'or" de Seldell, le renard rédacteur et développeur.

Ce jeu que j'ai découvert sur le tard

 Assault Android Cactus

Sorti en 2015, Assault Android Cactus est un Twin-stick shooter dans lequel on doit progresser dans un cargo spatial. Nerveux, joli, varié dans les styles de jeu en fonction du personnage choisi tout en étant accessible et difficile à maîtriser à la perfection, le défi du jeu n'est pas seulement d'avancer. Il propose de réaliser les meilleurs scores, notamment par l'intermédiaire de chaînes totales du premier au dernier ennemi du niveau afin d'obtenir les plus hautes notes : il est passionnant à grinder !

Dauphins : Freedom Planet, Super Time Force Ultra, Banished ou This War of Mine sont des jeux connus qui avaient de quoi me plaire ou qui m'intriguaient avec de bonnes idées. J'y ai enfin joué !

 

Les 3 jeux préférés de Seldell en 2016

Bot Vice

Bot Vice est probablement un jeu qui ne paye pas de mine en apparence, même s'il est assez joli dans son pixel art. Les développeurs donnent le ton lors de l'achat : le jeu est très dur et ne conviendra pas à tout le monde ! Et en effet, il y a de quoi pleurer manette en main tant il faut avoir les yeux partout. Mais peu à peu, on apprend, et on s'étonne soi-même !

Dans ce jeu, on dirige une policière dans un monde futuriste ayant un total de 30mn pour atteindre une tour où une prise d'otages a lieu. Il faudra ainsi réaliser les temps les plus faible dans chaque niveau pour en avoir assez restant et conclure le jeu, quitte à améliorer ses anciens temps. Durant chaque niveau, plusieurs vagues d'ennemis arriveront s'achevant par un boss et on gagnera une variété d'armes à utiliser intelligemment pour les détruire au plus vite : la meilleure défense, c'est l'attaque !

Bot Vice est ce genre de jeu prenant avec lequel rentrer en osmose et réussir avec brio les difficiles niveaux est particulièrement jouissif, comme l'a été pour moi Hotline Miami 2.


Red Rope: Don't Fall Behind

Red Rope a été une surprise pour moi. Même si le style graphique était intriguant et son gameplay assez original, je ne pensais pas accrocher à ce point. Dans le jeu, on dirige deux amants, chacun avec un stick distinct si l'on joue seul, reliés à l'autre par une corde rouge. Il faudra alors traverser de nombreux donjons dans l'ordre voulu en utilisant sa corde pour entourer et tuer les ennemis.

Bien qu'assez difficile à maîtriser, les bonnes idées de level design s'enchaînent par les décors ou la variété de monstres particulièrement coriaces et demandent une bonne dose de réflexes. L'ambiance lourde joue également son rôle : le labyrinthe dans lequel on navigue est peuplé de squelettes et de gens paraissant vides, agrémenté d'une musique lente et grave.

Red Rope a été captivant du début à la fin avec une perpétuelle envie d'en voir davantage et de réaliser le meilleur score. D'autant que terminer le jeu nous permet d'avoir un PNJ à notre image (c'est moi !) avec un portrait dans le style graphique du titre ! La grande classe.


Pankapu

Pankapu est aussi un jeu que je ne m'attendais pas à apprécier en particulier. Si le style graphique me plaisait, le gameplay semblait relativement simple et ne rien apporter de nouveau. Même si ce dernier point a été confirmé en jeu, il se dégage pourtant de ce joli conte épisodique une aura que j'ai particulièrement appréciée grâce à son ambiance sonore et visuelle douce.

L'intérêt du jeu s'est principalement dévoilé pour moi à travers sa recherche d'objets très simple mais assez efficace car candide et accessible. Je retournais fouiner dans chaque niveau avec beaucoup de plaisir et profitais du level design sans pièges avec plaisir. Pankapu était ainsi pour moi un jeu du calme et du repos agréable à parcourir de bout en bout.

 

Ce jeu qui m'a déçu

Talewind

Talewind est captivant par sa beauté. Avec des graphismes tout en pastels, il donne l'impression de jouer dans un dessin avec une atmosphère de Nausicaä. Malheureusement, le level design est catastrophique car il tente de reproduire l'esprit des Sonic originaux de manière incohérente. Le jeu veut en effet nous faire aller très vite constamment alors que l'on a peu de cœurs et qu'il pose énormément de dangers pour piéger le joueur. En définitive, passé les premiers niveaux, ce n'est plus que frustrant !

Dauphin : Four Sided Fantasy m'a aussi déçu car il avait plein de bonnes idées mais celles-ci n'avaient pas de quoi occuper plus d'une heure et demie.

 

Ce jeu auquel je joue encore en 2016

PlanetBase

Faute de temps, je n'ai pas l'occasion de beaucoup revenir sur des jeux que j'ai déjà découvert auparavant, sauf pour PlanetBase.

Le jeu de gestion me passionne toujours autant, notamment grâce à une nouvelle planète très difficile (son nom donne le ton : elle s'appelle « Suicide »...) et grâce à un nouveau mode proposant des défis pour renouveler l'intérêt, notamment avec un workshop. On continue à y passer de bons moments, surtout quand on le maîtrise bien, durant de longues heures qu'on ne voit pas défiler.

 

Ce jeu que je ne pensais pas aimer

Strata

Ayant acheté Kami car le concept de ce puzzle-game m'attirait, je m'étais finalement lassé de celui-ci en quelques minutes seulement. C'est avec ce souvenir que je me suis acheté Strata, un joli puzzle-game avec lequel j'ai heureusement totalement accroché et dont j'ai du mal à faire de courtes sessions. Avec énormément de niveaux de difficultés agréables, il est zen et me détend par son ambiance.

Dauphin : Je ne joue plus aux J-RPG, notamment à cause des combats au tour par tour. Pourtant ceux d'Earthlock ne me gênent pas, sans trop que je sache pourquoi. Du coup j'ai accroché à ce J-RPG.

Les 3 jeux les plus attendus de Seldell pour 2017

CrossCode

L'année 2016 n'aura vu sortir absolument aucun jeu que j'attendais déjà en 2015. Parmi eux, CrossCode est celui que je veux vraiment de voir s'échapper d'accès anticipé pour m'y jeter à corps perdu. Un style graphique que j'adore, des commandes agréables, plein de choses cachées à trouver grâce à un level design bien pensé, des puzzles et des combats intéressants : le jeu m'attire toujours autant.

J'apprécie également le thème puisque l'histoire du jeu se déroule dans un MMORPG et que les personnages ont conscience d'être des avatars. Bien sûr je n'oublie pas tous les autres comme Timespinner, Chasm, Heart Forth Alicia ou Aegis Defender, maintenant rejoins par Alwa's Awakening


Snake Pass

Snake Pass est un jeu qui m'intrigue terriblement. On y dirige un serpent dans de grands niveaux durant lesquels il faut s'enrouler autour des éléments pour pouvoir se mouvoir et atteindre des objectifs. La manière de se déplacer de la bestiole est captivante, les décors sont jolis et l'ensemble a l'air d'être particulièrement amusant.

J'espère que manette en main, ce sera aussi sympa que ça semble l'être ! Je suis assez curieux de voir comment les contrôles vont être gérés tant les déplacements semblent être anormaux pour un jeu.


AIRHEART - Tales of broken Wings

Airheart est un twin-stick shooter dans lequel le joueur dirige une femme tentant d'atteindre les plus hauts niveaux des cieux à bord d'un avion. Avec un format de rogue, le joueur s'envole donc à travers chaque niveau représentant une strate du ciel, férocement gardé par tout un lot de pirates. Un des points forts du jeu est la récolte d'objets permettant de se créer de nouvelles pièces dont des armes ou des éléments pour améliorer notre véhicule. En cas d'accident, on pourra perdre ses équipements et il faudra les créer à nouveau : de quoi pousser à la prudence puisqu'on pourra rentrer quand on le souhaite.

J'aime particulièrement l'ambiance du jeu et ses graphismes aériens. J'adore les îles volantes et les développeurs créent régulièrement du contenu pour leur accès anticipé. On est toujours tenté d'aller un peu plus loin même avec peu de vie et c'est évidemment là que le pire nous arrive. Je suis curieux de voir comment sera le jeu une fois complété.

vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 100T hammer

Tiens, on se met a faire des tops putaclics sur IndieMag ? Tire la langue
(Je plaisante, hein, j'ai bien compris que c'était en guise de bilan de l'année.)

D'ailleurs en parlant de fin d'année, j'espère que le père Noël vous a amené plein de cadeaux indés.
Et comme je ne pourrait pas le souhaitez avant l'année prochaine, un bon réveillons et une très bonne année 2017 !
Qu'elle vous soit favorable à vous et au site.
Des bisous. <3
Et pareil pour tous les lecteurs du évidemment ! Ravi

 Seldell
Seldell 28 December 2016 à 17h00

Joyeuses fêtes à toi aussi Joyeux

 b2zoMTB
b2zoMTB 27 December 2016 à 15h43

CE JEU QUE J'AI DÉCOUVERT SUR LE TARD
- Outland

LES 3 JEUX PRÉFÉRÉS
- Distraint
- Train Valley
- Abzu

CE JEU QUI M'A DÉÇU
- Layers of Fear

CE JEU QUE JE NE PENSAIS PAS AIMER
- Lifeless Planet

 oursique
oursique 27 December 2016 à 12h56

Même pas un top des jeux avec un renard ? Tire la langue

 Seldell
Seldell 27 December 2016 à 13h32

Je vous connais, vous auriez été médisants sur mon objectivité et les raisons de mes choix. Je garde donc ces jeux pour moi, près de mon coeur. Quand les renards prendront le pouvoir, ils seront les jeux du nouvel ordre établi ! Vive les renards, sus à l'oppression !