Nival

 Nival

Nival

Inscrit depuis le : 23 octobre 2013
Commentaire(s) publié(s) : 695
Messages(s) sur le forum : 1375

Ses derniers commentaires

Rivals of Aether, le jeu de combat en arène façon Smash Bros, reçoit un nouveau personnage : Ori

Nival 14 juin 2017 à 14h20

Le personnage sera disponible pour 5 dollars

Neutre

The Last Night : la claque cyberpunk enfin révélée !

Nival 12 juin 2017 à 18h10

Bah, on y peut rien si les commentaires appellent d'autres commentaires, c'est au contraire plutôt intéressant que cet espace amène à des échanges, non ? Clin d'oeil Perso je trouve ça en tout cas plutôt positif Tire la langue (c'est pour ça d'ailleurs que je me posais la question la dernière fois du devenir des espaces "commentaires" dans la future version du site ?)

Par ailleurs, il n'y a pas un courant féministe unique, bien cadré et uniforme, et de même pour l'égalitarisme, mais plein de variations. Et il me semble qu'il y a bien une certaine continuité entre les deux concepts, déjà dans leurs principes généraux, ensuite assez marqué dans le cas de certains courants où les deux concept peuvent aller jusqu'à se superposer.

Donc je vois pas pourquoi accuser de méconnaissance ; se poser la question des liens entre les deux me parait au contraire au moins légitime, si ce n'est pertinent.

The Last Night : la claque cyberpunk enfin révélée !

Nival 12 juin 2017 à 17h56

En voyant marqué "voxel" j'ai eu très peur (parce que je n'aime souvent pas du tout le rendu que cela induit), mais en fait, la vache, ce trailer est visuellement somptueux ! Surpris

Après, ça n'en dit pas long sur ce que sera concrètement le jeu (j'aurai même tendance à en craindre un film interactif qui se boucle en 1h30 en prenant son temps Muet ... (après, si c'est un bon film, ça me va Clin d'oeil )).

The Last Night : la claque cyberpunk enfin révélée !

Nival 12 juin 2017 à 17h51

Euh... Le féminisme (comme beaucoup de choses) peut connaitre ses dérives extrêmes ; et cette idée de "revenu universel" pose quand même quelques questions (d'autant qu'il y a autant de façon de le considérer qu'il y a de théoricien sur le sujet).

Pour une fois qu'un jeu-vidéo chercherait à titiller sur certaines questions, plutôt que se complaire dans l'habituel moralisme consensuel de bon aloi, je trouve qu'il y aurait plutôt de quoi se montrer curieux si ce n'est enthousiaste.

The Last Night : la claque cyberpunk enfin révélée !

Nival 12 juin 2017 à 17h49

Assez d'accord avec toi Chef Georges, même s'il aurait peut-être été de bon ton de demander les sources de ses accusations de façon un brin plus courtoise avant de t'enflammer Tire la langue .

Mais c'est vrai que c'est une habitude devenue courante de relayer des "infos" sans sources sur le web, donnant du crédit à certaines fake-news qui semblent crédibilisées pour beaucoup de monde par le simple fait de leur propagation (de façon inconsciente : "si tout le monde le dit c'est que ça doit être vrai"). Aggravé par le fait que certains organes de presses eux-même peuvent se faire piéger à relayer des choses fausses. J'ai même l'impression que beaucoup de gens en perdent leur esprit critique (cause ou conséquence en fait ?).

Par ailleurs j'avoue ne pas avoir le courage de chercher en profondeur les propos plus ou moins tendancieux de l'incriminé, mais en tout cas quand il dit "I'm against feminism, because it's getting more & more skewed. I'm for egalitarism. I don't care boy, girl, alien" je trouve ça plutôt sain. Même si l'égalitarisme connait aussi ses dérives extrémistes (dont on est d'ailleurs assez expert en France ... Sifflote ).

Hacktag, de l'infiltration en coopération

Nival 12 juin 2017 à 15h51

En fait tout le monde parle d'asymétrie, mais il n'y en a quasi pas, car les mécaniques sont (sur le fond) extrêmement similaires pour les deux personnages : dans les deux cas on se déplace dans les locaux suivant des chemins préétablis (couloir ou câbles réseaux ; qui suivent en plus des dispositions qui se superposent pour l'essentiel), en étant bloqué régulièrement par des obstacles (porte ou pare-feu) que seul l'autre peut nous faire franchir (et zvec des QTE identiques), et en devant éviter des systèmes de sécurité (garde ou [anti-virus?]).

J'imaginais quelque chose de bien différent (par manque d'infos, clairement, mais le jeu m'aurais juste déçu avant si je m'étais mieux informé avant :P) :
- que le hacker ne voit pas la position de l'agent de terrain
- que le hacker ne se déplace pas physiquement au sein du niveau (éventuellement au sein d'une architecture réseau, mais que celle-ci ne soit pas liée à la topographie du réseau mais à une logique de hiérarchie propre)
- que p.ex. l'agent de terrain n'ait aucune visibilité sur ce qu'il se passe derrière une porte, info que pourrait obtenir le hacker s'il pirate une caméra de surveillance
- que p.ex. l'agent de terrain ne puisse pas "désactiver" un pare-feu, mais seulement donner la main au hacker à certains ordinateurs sécurisés en y connectant une interface (et du coup que ce soit au hacker ensuite de désactiver ce qu'il veut ou encore extraire des informations ; temps pendant lequel l'agent de terrain devrait assurer sa discrétion --> ainsi la sécurité de l'agent de terrain pourrait dans ces cas être subordonnée à la rapidité d'action du hacker, ce qui serait une mécanique à mon avis intéressante)
- que si l'agent de terrain est attrapé, le hacker puisse agir pendant que son comparse est amené en cellule pour essayer de créer une diversion (ou fermer une porte subitement au moment où l'agent de terrain l'a franchit mais pas encore le garde, ou je ne sais quoi d'autre)
- que si le hacker est détecté cela ferme et sécurise des connexions imposants à l'agent de terrain de venir brancher une interface pour le hacker sur le bon poste par rapport à la hiérarchie réseau, afin de pourvoir rouvrir les connexions fermées en cascade depuis le point de hiérarchie le plus élevé
- et tout cela donc sans que le hacker n'ait de visuel sur la position de l'agent au sein du niveau (voir sur la disposition du niveau tout court) et sans que l'agent n'ait de visuel sur la façon dont les terminaux sont interconnectés et selon quelle hiérarchie et sécurisation, donnant à la communication entre joueur une importance prépondérante.

Là, en l'état, le jeu est peut-être fun, mais à mon sens passe complètement à coté du potentiel de son concept (et en tout cas cette mise en œuvre ne me branche pas personnellement ; ce qui est d'ailleurs le pire reproche que j'aurais à lui faire :P).

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 09 juin 2017 à 01h00

Mmmh... j'ai l'impression que tu mélanges des grands principes moraux et la réalité concrète d'une plateforme marchande précise.

Déjà, Steam n'est j'espère pas à considérer comme le promoteur de la diversité culturelle vidéoludique, pour ne pas dire son unique acteur. Donc limiter les jeux sur Steam ne veut pas dire limiter l'expression de ce medium, sujet sur lequel itchi.io me parait d'ailleurs autrement mieux placé.

Ensuite placer une barrière d'entrée à 500$ (en plus remboursable) resterait une contrainte dérisoire pour tout projet sérieux, et limitant uniquement pour des projets publiés à la légère sans préoccupation quant à son intérêt et sa qualité. Franchement, 500$ c'est rien quand il s'agit de porter un projet qui tient à cœur (c’est de l'ordre de grandeur de dépenses courantes pour des loisirs pour le coup non remboursables et même pas rémunérateurs ; ou encore 3 à 5 mois de budget clope pour un fumeur, et pourtant le tabac n'est pas l'apanage des milieux sociaux les plus favorisés ... plutôt l'inverse même).

Ce n'est pas seulement que l'abondance est inévitable. C'est qu'elle est nécessaire.

Ah bon.

M'enfin, de toute manière une chose est sûre : Steam n'est plus une plate-forme intéressante depuis longtemps. (...) Ses algorithmes, soldes, revues, ne finissent par favoriser que les jeux les plus gros, et empêchent la découverte de nouveauté.
(...)
Si l'on fait un petit jeu de niche, il y a des bonnes plate-forme qui permettront de les distribuer.

Bah, c'est bien ce que je dis.

N'est-ce pas finalement la meilleure issue ?

Sans doute, mais ça ne semble pas être ce qu'il se passe actuellement.

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 09 juin 2017 à 00h53

Pas sûr que ça aille beaucoup plus loin, donc je sais pas si ça vaut le coup en fait à présent :/

Des passerelles articles <--> forum prévues dans la nouvelle version du site ? Clin d'oeil
(façon GK, ça marche vraiment bien ; sans aller non plus dans une telle sophistication dans la mise en page depuis la refonte de leur site)

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 08 juin 2017 à 23h12

il ne faut pas se fier à Steam comme guide d'achat. Il faut se fier à d'autres sources.
Et hop, le problème de surplus n'est plus un problème.

Tu prêches un converti, le problème n'est pas pour moi pour trouver les jeux qui m'intéressent (je ne fouine jamais sur Steam, et j'achète de toute façon prioritairement ailleurs), mais plus pour les devs indés.

On pourrait rester des heures à parler de ce qui qualifie un bon jeu d'un mauvais, mais partons pas sur ça, steuplé. >_<

Nan, je ne parle ABSOLUMENT PAS de ça (de critère qui seraient pseudo-objectifs) ; mais simplement de personnes qui vont passer du temps sur des jeux en méconnaissances d'autres auxquels elles préféreraient largement jouer (dans toute la subjectivité de leur jugement) si seulement elles savaient que ces jeux existaient.

Hacktag, de l'infiltration en coopération

Nival 08 juin 2017 à 21h10

Ouch, pour ma part j'uis super déçu par cette mise en œuvre d'un concept qui paraissait prometteur :'( .

Au final il y a manifestement très peu d’asymétrie de gameplay, les mécaniques se montrant extrêmement proches quelque soit le personnage joué ; il n'y a quasiment que la représentation qui change en fait. Et surtout les mécaniques n'induisent, de fait, aucune complémentarité intrinsèque, la nécessité d'entraide n'étant restituée que par le level-design (alternant, j'ai l'impression en plus assez mécaniquement, les obstacles pour l'un des joueurs désactivables par l'autre puis inversement). Mais à aucun moment (du moins dans ce qui est présenté ici) des compétences bien distinctes (sur le fond) doivent être associées pour venir à bout d'une situation.

Pages