Nival

 Nival

Nival

Inscrit depuis le : 23 October 2013
Commentaire(s) publié(s) : 723
Messages(s) sur le forum : 1487

Ses derniers commentaires

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 08 June 2017 à 19h15

Le retour sur investissement n'est effectivement pas nécessairement la finalité d'un jeu proposé à la vente ; mais sur Steam, d'une certaine façon, je pense que si, sinon faut voir coté itch.io comme déjà dit.
Je n'ai sinon jamais exprimé le souhait que de bons jeux "dégagent".

Mais simplement, mettre un jeu en vente, ça veut dire que tu considères que ton jeu à atteint un niveau de qualité suffisant pour justifier que les gens doivent payer pour y avoir accès. A ce moment là, engager tes propres billes sur ce pari (sachant qu'il n'y a par ailleurs aucun obstacle à la publication, et qu'en plus cet argent n'est qu'une avance qui te seras restituée si tu avais raison sur le fait que ton jeu puisse trouver un public), ça me parait pour le moins légitime.

Et être une bonne façon de faire réfléchir à deux fois les développeurs avant d'y proposer leur jeu à la vente : est-il réellement d'une qualité suffisamment acceptable pour en demander tel prix ? Ça me parait un très bon filtre, à partir du moment où le ticket d'entrée est assez dissuasif pour retenir les gogos. Quand on parle de Steam, on ne parle (du moins, on ne parlait pas initialement...) d'une petite échoppe de produits artisanaux, mais d'une grosse boutique où se vendent pléthore de AAA. C'est excellent bien sûr que les indés y aient tout autant accès ! Mais il me parait important que des barrières existent pour que le catalogue reste lisible et de qualité, que des bons titres ne passent pas inaperçu parce que noyés au milieu d'une surabondance de titres juste "moyens" voire franchement mauvais.

Au final sinon, c'est tant les développeurs de talents qui y perdent (car manquent de visibilité au profit d'une multitude de développeurs "moyens" qui attirent chacun peu de joueur, mais au total, vu leur nombre, une part importante des parts de marché) que les joueurs qui sont à risque de passer à coté de pleins de jeux qu'ils auraient pu trouver excellents quand à la place ils s'adonnent à des jeux qu'ils vont juger "finalement pas trop mal vu le prix modique que j'ai payé"... :/

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 08 June 2017 à 18h10

dire que tous les jeux sont des projets à visée commerciale n'est pas juste.

Tous les jeux non, évidemment, et je n'ai aucunement dit ça. Les jeux proposés sur Steam en revanche, ça me parait parfaitement juste, Steam étant avant toute chose une plateforme de vente de jeu ; or qui dit vente de jeu (ou de quoi que ce soit d'autre) dit commerce.

Steam est (et de loin) la plus grosse plateforme de vente de jeux dématérialisée, et avoir l'opportunité de voir son jeu présent sur un tel étale est forcément une sacré opportunité COMMERCIALE. Pour quiconque ne considère pas le caractère commercial de son travail comme important (voir n'en envisage aucun, en en souhaitant un accès libre), des plateformes alternatives de diffusions de jeux ne manquent pas, à commencer par itch.io pour ne citer qu'elle.

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 08 June 2017 à 16h38

En même temps Steam n'a pas vocation à être une plateforme de téléchargement de jeux gratuits, donc tout ce qui peut permettre d'écrémer un catalogue noyé sous des montagnes de jeux médiocre est à mon avis bon à prendre ; quitte à voir disparaitre les jeux gratuits (qui y restent de toute façon marginaux il me semble ; et la possibilité de proposer des téléchargements gratuits en lien avec un produit payant, comme notamment des démos jouables, ne sera j'imagine pas changé).

Steam Greenlight, le système de vote, disparait

Nival 08 June 2017 à 16h32

Perso j'aurai trouvé plus sage de partir sur un ticket d'entrée à 500$.

A l'échelle d'un projet à visée commerciale, ça reste une somme très faible, a fortiori si elle ne représente qu'une avance sur les commissions dues à Steam qui sera remboursée secondairement si les ventes sont suffisantes. Le fait que les ventes soient suffisantes pour dégager plus de 500€ de bénéfices restant la vocation de tout projet à visée commerciale ; et c'est normal que ce soit celui qui décide de mettre en vente qui engage ses fonds sur le risque d'un échec commercial, vu qu'à coté de ça on lui offre la possibilité de publier son jeu sans aucun filtrage.

D'autant que je le répète, 500$ resterait relativement dérisoire sur ce que représente un projet qui se veut pro, mais serait plus limitant que 100$ pour les ptits rigolos sans talent mais pleins aux as qui sont toujours à risque de pourrir le catalogue Steam.

StarFlint, un point'n click de science-fictions et de visite de planètes

Nival 12 May 2017 à 17h03

Les ambitions paraissent élevées et intéressantes, mais la démo parait pas mal en décalage ne serait-ce que par l'extrême rigidité de la progression, et en tout cas (à mon sens) ne donne pas envie.

Tale of Ronin : un RPG à la sauce Samouraï

Nival 19 April 2017 à 17h26

Ouch !!! C'est carrément magnifique ! Surpris
Je croise les doigts et les orteils pour qu'au moins le gameplay ou l'histoire soit cool (idéalement, les deux :P).

GOG met à l'honneur les jeux d'aventure avec de belles réductions

Nival 01 April 2017 à 15h29

Y'a aussi Gemini Rue pour à peine 1,90€ Clin d'oeil

Watermelon Games (Pier Solar) présente son nouveau jeu : PAPRIUM !

Nival 30 March 2017 à 00h25

Ah ah, ce trailer déboite ! Joyeux

Cathedral, une armure rouge possédée dans un metroidvania à l'allure NES

Nival 23 March 2017 à 10h32

Clair que l'inspiration est un peu appuyée ...

Y'a des faux airs de Rogue Legacy aussi je trouve, pour le perso (avec son épée à la forme cartoonesque évasée vers le haut caractéristique, et tenue bien tendue devant lui) et le bestiaire avec squelettes et yeux volants.

Shadow Tactics: Blades of the Shogun, le tactical au Japon héritier de Commandos

Nival 17 March 2017 à 15h50

Le jeu défonce effectivement Clin d'oeil .

Le gameplay est hyper rodé et se renouvelle très habilement au gré des contextes (j'ai notamment trouvé la façon dont les mécaniques sont transposés dans les niveaux de nuit excellente).

Et j'ai également été transporté par le gros travail réalisé pour nous immerger dans un Japon féodal qui semble très documenté, et épaulé par de très solides doublages. Même les persos sont inhabituellement travaillés et attachants pour un jeu du genre.

Pages