Flockers, quand Lemmings devient saignant - Test

Test - Flockers, quand Lemmings devient saignant

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 26/09/2014

Extrêmement connu pour leur licence phare "Worms", les développeurs de la Team 17 ne manquent pas d'expérience. Aujourd'hui, ils reviennent avec Flockers, un Lemmings-like sanglant qui a passé quelques mois dans l'Early Access de Steam. Arrive-t-il à la hauteur de son modèle ?

Le parcours du combattant

Pensons aux plus jeunes, qu'est-ce que "Lemmings" ? Il s'agit d'un vieux (aïe) jeu de réflexion dans lequel le joueur devait guider une troupe de petits êtres pour les emmener jusqu'à la sortie de chacun des niveaux. Il fallait leur attribuer des fonctions, organiser ses actions de façon intelligente et sauver un maximum de ces personnages bleus à coiffure verte. Et Flockers dans tout ça ? C'est exactement le même concept ! Il faudra guider une troupe de moutons mignons et leur faire éviter de nombreux pièges pour les emmener d'un niveau à l'autre. Il sera possible d'interagir avec eux en leur attribuant des pouvoirs (voler, sauter, exploser,...) qui seront à utiliser avec précision pour pouvoir avancer tout en essuyant un minimum de pertes. Cela n'a l'air de rien, mais Flockers n'est pas un jeu facile ! Les complétistes auront d'ailleurs fort à faire s'ils souhaitent récupérer les trois étoiles à chaque niveau, représentant un score maximal souvent difficile à atteindre.

Des ovins ma foi bien sages...

Malheureusement, Flockers ne nous a pas enchanté plus que ça. Le côté sanglant n'apporte rien de fun et les différents environnements ont une certaine froideur qui ne les rend pas agréables à parcourir. Malgré les bonnes trouvailles en matière de level-design, l'ambiance générale du jeu se retrouve plombée par ces choix de direction artistique. Il est évident que la Team 17 souhaitait, initialement, faire de Flockers un jeu drôle mais il se pourrait bien qu'ils aient changé d'optique en cours de route, ce qui donne un mélange étrange. Ensuite, côté gameplay, Flocker est solide. Il ne propose pas un nombre incalculable de pouvoirs, mais ceux présents suffisent à nous occuper un moment sans nous lasser. Les niveaux "spéciaux" seront d'ailleurs une bonne occasion de casser le rythme lent du jeu et il s'avèrent être parmi les plus intéressants. Pourtant, on pourrait dire qu'il manque un peu de folie et d'originalité dans tout ça. Alors qu'un Spirit se permettait de nous séduire de par son univers et qu'un Mousecraft nous apportait de la fraîcheur avec son système de Tetrominos, Flockers ne se contente que de faire le boulot, sans plus.

bon
INéGAL

Notre avis :

Malgré de bonnes intentions, Flockers est pour le moins étrange. Solide dans son Gameplay, il dispose néanmoins d'un feeling qui peine à faire mouche à cause d'une certaine molesse et d'une ambiance qui ne sait pas sur quel pied danser. Tantôt Cartoon, tantôt réaliste, on ne sait pas trop vers quel style le cœur de la Team 17 a voulu tendre. Flockers est un jeu long, bien rôdé, mais il manque cruellement de pêche et de fun !

Indie Review - Flockers (PC/Mac/Playstation4)

vignette pour les réseaux
7 commentaires

Comments

 john_moogle

Ben moi j'aime bien les graphismes de ce jeu, je trouve ça marrant. :s Après chui ptêt bizarre lol

 Indie Fan'
Indie Fan' 27 September 2014 à 11h12

C'est assez bof, mais il a de l'idée de la part des créateur de worms... Joyeux

 Leblop
Leblop 26 September 2014 à 18h54

J'aime bien le décalage et je pense que c'est qu'il ont voulue faire, un décalage qui provoque le rire...peut-être Joyeux

 Motoko
Motoko 26 September 2014 à 15h59

On a vraiment l'impression qu'il faut amener les moutons à l'abattoir avec cette ambiance, c'est d'un glauque :x.

 oniseb
oniseb 26 September 2014 à 14h58

Beaucoup trop de sang :/

 Mr_Pity
Mr_Pity 26 September 2014 à 14h09

La tête du carlo irait presque pas avec le bilan. Enfin dans tous les cas, ce n'est pas mon style de jeu. Et si c'était le cas, Lemmings est réellement plus mignon à regarder, y a pas à dire. Merci pour le test =)

 At0mium
At0mium 29 September 2014 à 12h10

En fait, pour t'expliquer : Je n'ai pas aimé, mais je reconnais tout à fait que ça peut plaire car c'est un bon jeu malgré tout. Je n'allais pas détruire le jeu pour ça.