Knytt Underground, un charmant labyrinthe ! - Test

Test - Knytt Underground, un charmant labyrinthe !

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 29/10/2013

C'est à Nicklas Nygren que nous devons la création d'une "saga" de jeux gratuits Knytt. D'abord sur les consoles de Sony, puis récemment sur PC, nous avons eu la joie d'accueillir son dernier projet baptisé Knytt Underground. Bien plus ambitieux techniquement, ce dernier plonge le joueur dans une aventure qui n'aura de cesse de le surprendre. En effet, comme pour beaucoup de titres indés, on s'attend à peu de choses au vu de quelques screens et une fois manette en main on comprend le potentiel de ce à quoi on joue ! 

Une création envoûtante

Dans Knytt Underground, vous contrôlez une petite fille amnésique qui devra explorer un monde plutôt sombre mais à la direction artistique de haut vol. Entre les incrustations de photos, le choix des couleurs et les jeux de lumière, vous aurez de quoi régaler vos pupilles plus d'une fois. C'est après quelques minutes de ballade qu'on se rend compte que Knytt Underground propose un level design plutôt inhabituel pour un jeu de plateforme. Très proche d'un Metroid, notamment vis à vis de la représentation de la carte, ce titre propose pourtant uniquement de la plateforme au service de quelques énigmes et quêtes qu'il faudra accomplir. Sachez également que sa plus grande qualité est aussi son plus gros défaut : l'aire de jeu proposée est véritablement immense ! Ce sont de nombreuses heures qui vous attendent...

Du 2 en 1 !

Trois chapitres seront à terminer pour voir le bout de l'aventure. Les deux premiers seront clairement des tutoriels destinées à vous faire comprendre les différentes mécaniques de gameplay tandis que le dernier sera là mise en application de tout ce que vous aurez appris pour passer plus de 1000 tableaux différents. Un véritable labyrinthe dans lequel vous alternerez entre deux gameplay bien distincts, celui de l'héroïne et celui d'un ballon rebondissant. Dans le premier cas, vous aurez la possibilité de courir, sauter et s'accrocher aux parois. La demoiselle pourra aussi récupérer des orbes lui donnant une capacité éphémère : effectuer un long déplacement vertical/horizontal, réaliser un double saut ou encore se déplacer en lévitant pendant quelques secondes. Le ballon quant à lui sera bien plus difficile à contrôler. Il sera question de gestion de hauteur, de rebonds, et ce dernier aura la capacité d'être magnétiquement "tenu" par certains robots présents sur la map. De nombreuse idées de level design feront plaisir aux amateurs du genre, si tant est que vous n'ayez pas peur de vous casser les dents sur certains passages ardus qui demanderont talent et patience ! 

bon
IMMENSE ET VARIé !

Notre avis :

Alors qu'on pourrait s'attendre à un "petit jeu", on se retrouve là face à un titre tout ce qu'il y a de plus vaste et au gameplay suffisamment bien exploité pour ne pas ennuyer le joueur. Il faudra cependant être courageux pour en venir à bout, notamment à cause du côté labyrinthique qui pourra en dérouter plus d'un. Cependant, la ballade proposée est artistiquement séduisante, c'est un titre qu'on vous conseille ne serait-ce que pour ses bonnes idées et sa beauté !
vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 TZDZ

<p>Bonne surprise pour ce "petit" jeu. Le mélange de réflexion et de plate-forme est très réussi. Attention, la difficulté est au rendez-vous. Les énigmes sont corsées, à la fois pour votre cerveau, et pour votre coordination.
</p>
<p>Le gameplay est simple et puissant, et rapide. Bémol ici, les manettes ne sont pas prises en charge ; sous linux je conseille d'installer qjoypad qui réglera en grande partie le problème.</p>

Mention spéciale au level design qui est simplement exemplaire. Les idées (pas forcément nombreuses) sont exploitées à fond et de manière intelligente (il faut souvent penser "outside of the box"). La quantité de secrets (indispensables pour terminer le jeu au demeurant) est incroyable, et ils sont souvent placés de façon à ce que le joueur puisse les découvrir par lui même. De plus, on est très peu frustrés, d'une part grâce aux nombreux checkpoints, et d'autre part car on n'est pas trompé par l'architecture des niveaux : la plupart du temps, si l'on a l'impression qu'il y a quelque chose à faire par là, c'est bien le cas (c'est très valorisant).

Finalement, c'est quand même un jeu pour joueurs avertis. Les néophytes pourront être bloqués à de nombreuses énigmes ou découragés par la taille de la carte.

Dernier point sur la narration, qui, bien que discrète, est pleine d'humour. Les artefacts humains que l'on trouve sont décrits à l'aune des connaissances des personnages du jeu : c'est très bien vu, et l'humour est donc assez fin, bien que les thèmes traités ne soient en fait pas si anodins.

 oursique
oursique 22 December 2013 à 15h10

Par contre, je dois apporter une correction. Elle n'est pas amnésique, c'est le développeur du jeu, qui apparaît en PNJ au tout début qui dit ça. Mais elle semble incapable de parler et ne conteste pas. Elle rencontre même sa sœur et sa mère juste après.

 oursique
oursique 22 December 2013 à 14h54

Je viens de finir le 1er chapitre, et malgré le côté kitsch des photos de fleurs et des piments qui se baladent au vent, j'ai bien aimé.

Je rempile pour le second chapitre !

 Motoko
Motoko 29 October 2013 à 18h45

Je trouve qu'il a l'air plutot cool ce petit jeu je vais DL la demo du coup ^^. Merci pour la découverte :).