Life Goes On, la mort utile - Test

Test - Life Goes On, la mort utile

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 22/04/2014

Dévoilé pour la première fois il y a presque un an, Life Goes On avait attiré notre attention tant son concept était inhabituel. Ayant pour principe de rendre la mort utile, ce jeu de plateforme semblait déjà bien prometteur dans sa démo. Aujourd'hui disponible en version complète, les développeurs de Infinite Monkeys Entertainment ont-ils réussi à nous séduire de nouveau ?

Pour sauver sa peau, il doit mourir

Dans Life Goes On, il est question d'enchaîner une cinquantaine de petits niveaux dans lesquels vous n'aurez qu'un seul véritable objectif : récupérer la coupe ! Pour l'atteindre, il faudra combiner adresse et réflexion dans des "énigmes" diverses et variées basées sur l'utilisation de la mort. Morbide à souhait, Life Goes On vous demande de mourir afin d'utiliser votre(vos) dépouille(s) pour activer des mécanismes et vous frayer un chemin. Des pics au sol vous empêchent d'avancer ? Pas de problème, jetez vous dedans et servez vous ensuite de votre cadavre comme d'une plateforme ! Un bouton vous semble trop loin ? Utilisez donc un canon qui mettra fin à votre vie tout en propulsant votre corps dans les airs pour arriver jusqu'à lui ! Si ces exemples se veulent volontairement simples pour comprendre facilement l'enjeu du soft, sachez que la qualité des situations proposées au joueur est sans doute sa plus grande force...

De la suite dans les idées

Contrairement à The Useful Dead qui nous avait beaucoup déçu sur ce point, Life Goes On se renouvelle presque à chaque tableau. En effet, de bout en bout de l'aventure, on vous montrera de nouvelles façons de vous servir de vos dépouilles. Par exemple, comme visible sur l'image ci-dessus, il sera possible de les geler sous forme de bloc de glace afin d'en faire une plateforme glissante. De plus, les environnements disposent aussi de propriétés intéressantes : tapis roulants avec pics que l'on peut activer ou désactiver à l'aide d'un bouton, champs qui réduisent la pesanteur, pendules à activer, champs électriques qui activent un mécanisme si l'on place un cadavre pour conduire le courant, etc. N'allons pas tout vous révéler, mais comprenez seulement que ce qui prime ici est sans conteste le travail des développeurs sur le level design. Alors certes, on pourrait pester contre la faible durée de vie du titre qui se termine en un peu moins de deux heures mais si vous accrochez au concept vous pourrez prolonger l'expérience pour valider le 100% qui demande de réussir chaque stage en un minimum de temps, avec un minimum de morts et en récupérant un collectable parfois très bien caché ! Techniquement irréprochable et pourvu d'une très bonne prise en main, Life Goes on s'annonçait bon et il se révèle au final être une excellente surprise.

excellent
INGéNIEUX

Notre avis :

Alors que les développeurs auraient pu se contenter de quelques mécaniques de jeux, Life Goes On regorge de bonnes idées et brille de par sa diversité ! Tellement denses en situations intéressantes à résoudre, les niveaux semblent passer trop vite et c'est bien là le seul reproche que l'on pourrait faire au jeu de Infinite Monkeys. En fin de parcours, on garde un très bon souvenir de cette expérience morbide mais captivante, tout en prenant plaisir à atteindre le 100% symbolique.

Indie Review - Life Goes On (PC/Mac/Linux)

vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 eSenKaa

Bon jeu à mon humble avis , que l'on a pu voir en live, mais en effet comme l'a dit Marilui, le jeu est très court . Mais bon, je penses que ce jeu est à faire Clin d'oeil

 cAyou
cAyou 23 April 2014 à 17h39

+1 pour la DA, je suis pas fan du tout. Au moins les mécaniques sont originales, ce qui est pas simple pour un platformer 2d/3d. Mais ça manque cruellement d'inspiration visuellement parlant, dommage.

 Sinclair

Du coup, es que l'on peut classer ce jeu comme un "Die and retry"? Tire la langue

 Marilui

Autant le concept est juste génial, autant j'accroche vraiment pas à la DA...Si en plus le jeu est très court, j'avoue que ça me refroidit vachement. Mais bon, je vais le garder à l'oeil, et je le prendrai éventuellement s'il bénéficie d'une offre intéressante.
En tout cas, merci pour le test, c'est un jeu que je suivais activement depuis que tu nous en avais parler la première fois Content