Oniken, le Contra de confiance - Test

Test - Oniken, le Contra de confiance

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 04/07/2013

Parce que vous êtes nombreux à aimer les pixels, nous avons eu envie de vous faire plaisir en partageant avec vous cette petite perle qu’est Oniken. Disponible sur PC, ce titre a surtout l’ambition de proposer une expérience identique à celle d’un jeu NES aussi bien d’un point de vue esthétique qu’au niveau du gameplay. Proposé au prix de 3,99€ sur Desura, est-ce que ce Oniken est susceptible de vous plaire ? La réponse dans ce test !

LE CONTRA DE CONFIANCE !

Enfonçons les portes ouvertes directement, je sens que ça vous démange… Oniken est un jeu qui tire son inspiration de Contra, Shinobi et Quantum Fighter (entre autres). Pour ainsi dire, il s’agit d’un jeu d’action comme il en existe tant sur les consoles NES et Master System. Peu de couleurs, mais suffisamment pour donner lieu à des environnement variés, des sons 8-bit, mais une musique qui dépote ; nous voilà plongés dans la nostalgie intense ! L’histoire se déroule dans un futur post-apocalyptique baigné dans la guerre et le chaos. Vous contrôlerez Zaku, un guerrier capable d’éclater Ken le survivant d’une pichenette, et vous devrez mettre fin à l’organisation Oniken qui dirige le monde dans lequel vous vous trouvez. Si le scénario peut sembler convenu, sachez que c’est voulu et j’irai même jusqu’à dire que cela fait partir du charme du jeu. Maintenant, sachez quand même que la narration est fichtrement bien amenée, avec des cut-scenes entre chaque stage vous justifiant votre présence dans les différents niveaux du jeu.

HOKUTO NO ZAKU

Qu’espère-t-on en lançant un jeu comme Oniken ? Un bon level design, du défi, des boss intéressants, une ambiance décalée, des phases de gameplay variées… Tout ce que propose le jeu en somme ! En effet, les différents stages du jeu sont découpés en sections qui feront office de checkpoint. Chacune d’entre elles sera différente et intéressante. On ne se sent que rarement frustré en perdant, et on se remettra en cause soi-même avant de pester contre l’architecture du jeu. La difficulté est présente, mais pas infranchissable. Chaque niveau pourra se finir indépendamment des autres, et il ne sera donc pas obligatoire de tout enchaîner en une session. Ce sont généralement les boss qui vont vous poser quelques soucis, mais encore une fois il faudra prendre le temps d’analyser les patterns de ces derniers pour se rendre compte du travail effectué par les développeurs pour vous proposer des combats  totalement équilibrés. Continuons alors nos éloges avec les petites originalités du soft qui viennent casser la routine pour notre plus grand plaisir. Vous aurez ainsi à effectuer des sections de stages sur votre moto, ou encore des phases de course durant lesquelles il faudra éviter des débris vous tombant dessus… si on pourra critiquer le fait que l’on ait l’impression de voir une repompée des mêmes phases présentes dans Contra III et Shinobi III, les développeurs de JoyMasher l’assument complètement en nous livrant du coup un titre résolument fun !

excellent
RETRO & FUN !

Notre avis :

Oniken est un jeu qui ne se prend décidément pas au sérieux. Loin de se soucier des critiques, les développeurs de JoyMasher se sont fait plaisir à faire un titre qui leur correspond et nous le livrent avec toute la passion du monde ! Comme quoi, il ne faut parfois pas trop se poser de questions. Si vous jouez vous aussi encore à quelques jeux NES de temps en temps, et si vous rêviez de voir de nouveaux jeux sortir pour cette machine, nul doute que vous allez passer un très bon temps de jeu sur ce Oniken !
vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 oursique
oursique 04 February 2015 à 23h41

Road to Rire&Chansonium

 Azama
Azama 04 February 2015 à 23h11

Oh waw quel humour ! Vraiment le niveau est toujours aussi haut ? Enfin des gens avec de l'humour JoyeuxJoyeux
Hahaha, @roadtoplatinium

 Josh_Castle

Mouhahaha quel humour ! *sort* #RoadtoPlatinum

 oursique
oursique 04 February 2015 à 23h10

Je viens de voir le titre. UNFOLLOW DIRECT !