A Story About My Uncle, Tarzan poétique ? - Test

Test - A Story About My Uncle, Tarzan poétique ?

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 05/06/2014

Dans une maison pleine de mystères, un garçon cherche son oncle qui semble avoir disparu. Curieux, il tombe sur une tunique bien étrange et se permet même de l'essayer, avant de se rendre vers l'observatoire pour finalement se retrouver propulser dans le ciel avant d'atterrir sur un monde fantastique fait d'îles flottantes... (miam)

L'aventure céleste

A Story About My Uncle est un jeu de plateforme qui se joue à la première personne. Si ce genre est de plus en plus représenté (ce qui en soi est une très bonne chose !), sachez qu'il parvient tout de même à se distinguer de la concurrence par plusieurs aspects. Narration, univers et surtout jouabilité, tant de points sur lesquels on sent du travail et une réelle identité. Sans forcément se vouloir onirique, le titre de Gone North Games a ce petit quelque chose qui le rend assez enchanteur à parcourir et il faut bien avouer que la qualité de certains environnements force le respect. Le joueur est propulsé dans d'immenses zones qu'il faudra parcourir à l'aide d'un grappin de lumière le propulsant d'un bout à l'autre de la carte tel un Tarzan des temps modernes.

Liberté

C'est au moyen d'un gant, améliorable au fil de l'aventure, que l'on pourra projeter un rayon lumineux qui agira comme une immense corde nous accrochant à des rochers et autres parois. En un clic, on se retrouve catapulté à voler de bloc en bloc avec une aisance et une fluidité qui fait plaisir dans ce type de jeu. De plus, comme pour amplifier le sentiment de liberté qui opère durant les déplacements, il sera également possible de charger un saut pour se propulser dans les airs avec puissance et vitesse ! Vous l'aurez compris, la jouabilité du soft est sans conteste son plus gros point fort. On ne regrettera que le manque de diversité des situations rencontrées, qui n'évolueront que très peu malgré la possibilité d'utiliser jusqu'à trois fois le grappin en un seul bond.

Quelques bizarreries...

Si le plaisir est immédiat une fois manette en main, on se pose toutefois quelques questions en jouant à A Story About My Uncle. Clairement, on ressent un décalage entre narration et action. Dans l'idée, on a clairement l'impression que l'univers et l'histoire ont été posés par dessus des mécaniques déjà pré-établies et il manque un lien entre les deux. De plus, limitations budgétaires et techniques obligent, le village et la population rencontrée bénéficient d'une modélisation bancale, ce qui viendra malheureusement entraver l'immersion du joueur. Ceci étant, ne soyons pas non plus trop pointilleux, le titre de Gone North Games est fun et on ne lui demande pas beaucoup plus !

bon
BIEN FUN !

Notre avis :

Sans être exempt de défaut, l'aventure proposée dans A Story About My Uncle a su nous séduire grâce à un univers intéressant et une jouabilité très bien calibrée. Les déplacements aériens se feront le plus naturellement du monde, assurant un sentiment de liberté agréable durant les trois heures de jeu que le titre propose. Un lien plus poussé entre action et narration n'aurait pas été de trop, mais ne pinaillons pas, Gone North Games a su nous servir là un platformer bien fun !

Indie Review - A Story About My Uncle (PC)

vignette pour les réseaux
3 commentaires

Comments

 Wandsoul
Wandsoul 08 October 2014 à 12h35

Fun n' est absolument pas un mot que j' associe à Story About My Uncle, pour moi ce jeu a été un vrai calvaire.
La faute à sa maniabilité et plus largement son gameplay. Restez à vos clavier/souris, à la manette c' est juste impossible. Certains sauts répétés des dizaines de fois, et certains passages pas clairs du tout. Tout simplement le pire souvenir de cette année.

 HyomaMuroga

C'est un jeu correct mais honnêtement je trouve qu'il n'arrive pas à immerger complètement le joueur, et le jeu est très court (2h environ pour ma part)

 Nival

C'est vrai que ça a l'air très fun, et puis joli et avec de bonnes sensations.
Mais le level design parait bien peu inspiré et extrêmement redondant, c'est vraiment dommage!