TRI: Of Friendship and Madness, la poésie dans la trigonométrie - Test

Test - TRI: Of Friendship and Madness, la poésie dans la trigonométrie

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 30/10/2014

Initialement prototypé lors du Ludum Dare 20, le jeu TRI revient de loin ! En effet, il aura fallu du temps à Friedrich Hanisch et Jana Reinhardt pour pouvoir voir le bout de leur projet, après presque trois ans de développement intensif. Ce long travail a-t-il payé ?

Poésie mathématique

Une des premières ambitions des développeurs de TRI a été de mettre en avant le côté enchanteur de l'aventure qu'ils proposent. Il est vrai que la colorimétrie du soft a quelque chose d'inhabituel, oscillant entre des teintes de rouge et de jaune très vives pour un rendu percutant servant aussi bien l'ambiance que le game design. Clairement, le style imposé par TRI est si tranché qu'il ne plaira pas à tout le monde mais il a le mérite d'afficher une véritable identité dont on se souviendra. Le principe du jeu est plutôt simple, il consiste en la récupération de statuettes cachées dans les niveaux. Pour les atteindre, il faudra utiliser intelligemment un pouvoir qui vous est conféré, celui de créer des plateformes triangulaires décrites par trois points que vous placez dans l'espace (Comment ça, cette explication fait très "cours de math" ?). Grosso modo, il faut placer trois points avec la souris pour construire un triangle sur lequel vous pourrez marcher et sauter afin d'atteindre les zones clés du jeu.

Le rouge et le noir

Si le principe de TRI est bien pensé, il a surtout le mérite de laisser le joueur libre de choisir la façon dont il souhaite appréhender le level design avec comme seule limite la taille maximale que peuvent atteindre les triangles. Ce choix intéressant est hélas à double tranchant car il laisse parfois une impression d'imprécision concernant l'architecture des niveaux qui peut s'avérer un peu bancale. Ceci étant, il sera agréable de récupérer l'ensemble des bonus de chaque stage en exploitant le gameplay jusqu'à sa moelle et c'est d'ailleurs cet aspect là du jeu qui viendra booster un peu la faible durée de vie du soft. Artistiquement, TRI ne manque pas de charme et quand on sait que le travail abattu a été réalisé par seulement deux personnes, on peut tout de même saluer la performance. Ce n'est peut être pas une énorme claque, peut être pas non plus un concept très impressionnant, mais l'expérience TRI est intéressante et elle permet de passer un bon moment.

bon
ETRANGE

Notre avis :

L'expérience TRI est originale. Avec la construction de triangles, les développeurs nous proposent un concept intéressant pour aborder le genre de la plateforme en vue à la première personne. La bizarrerie de cette expérience accompagne très bien la direction artistique du jeu qui dispose d'une véritable identité. Sans être un must-have, TRI a de bons arguments pour plaire même s'il souffre hélas d'un petit manque de rigueur côté level-design.
vignette pour les réseaux
2 commentaires

Comments

 Aderkhan
Aderkhan 06 November 2014 à 19h44

Est-ce que le jeu à beaucoup changé par rapport à la préview que vous aviez fait il y a 1 ans ?

 Indie Fan'

Un concept qui a l'aire pas mâle ! Joyeux