Résultat des Ping Awards 2014, DeadCore et Endless Legend sont dans la place !

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 04/11/2014

Si la Paris Games Week est un lieu que certains joueurs apprécient pour découvrir les hits du futur (parfois très proche !), c'est aussi un salon qui permet aux professionnels de se retrouver et plusieurs événements leur sont dédiés. Celui qui nous intéresse ici est la cérémonie des Ping Awards, décernant des prix aux meilleurs créateurs français de jeux vidéo pour cette année 2014 !

Sous les mots de Bertrand Amar, de nombreux studios ont pu être primés pour la qualité de leur travail. De Ubisoft Montpellier aux étudiants de Supinfogame, les récompensés ont eu l'honneur de voir saluer leur dur labeur et nous les en félicitons ! Voici le palmarès des grands gagnants de cette édition des Ping Awards :

  • Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre - Ubisoft Montpellier ; Prix du meilleur scénario/Grand prix du jury
  • Styx : Master of Shadows - Cyanide Studio ; Prix du meilleur jeu sur console de salon
  • Deadcore - 5-Bits Games ; Prix du meilleur jeu PC/Mac
  • Wargame : Red Dragon - Eugen System ; Prix des meilleurs graphismes
  • Anarcute - SupinfoGame ; Prix du meilleur jeu étudiant
  • Endless Legend - Amplitude Studios ; Prix de la meilleure bande son
  • March of History - Celsius Online ; Prix du meilleur jeu web et réseaux sociaux
  • Mucho Party - Globz ; Prix du meilleur jeu mobile
  • Anthony Roux “TOT” Ankama ; Prix du meilleur artiste numérique
  • Frédérick Raynal, Gloomywood ; Grand Ping (équivalent du César d’honneur)

Alors que l'on pouvait aisément s'attendre à retrouver Ubisoft, Amplitude Studios et Frédérick Raynal dans cette liste, nous retenons tout particulièrement la présence de 5-bit Games qui, malgré la discrétion de leur communication, remportent là un prix à la hauteur de leur jeu DeadCore qui nous a enchanté il y a quelques semaines.

  • Source : site officiel des Ping Awards
  • Nous vous parlons d'Anarcute ici
  • Vous ne connaissez pas DeadCore ? Découvrez-le dans notre test
vignette pour les réseaux
3 commentaires

Comments

 oursique
oursique 04 November 2014 à 19h49

Petites fautes que nous attribuerons à la fatigue de la PGW. Content

« voir saluer », « grands gagnants »

Et surtout Frédérick Raynal, il va beaucoup se fâcher si tu oublies le K, comme dans #Kappa !

 At0mium
At0mium 04 November 2014 à 19h50

Ahah ouai désolé, c'est dur la reprise^^

 oursique
oursique 04 November 2014 à 22h15

Il y a encore un Frédérique, à moins que ce soit un homonyme ? Content