Dead in Bermuda, un jeu de gestion et de survie

Test - Dead in Bermuda, 8 survivants sur une île et une étrange prophétie

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 21/10/2015

Sorti fin août 2015, Dead in Bermuda est un jeu de gestion en 2D dans lequel il faudra parvenir à faire survivre 8 rescapés d'un crash d'avion, se retrouvant bloqués sur une étrange île. Simulation de Lost ou Koh-Lanta en herbe ? Réponse dans ce test !

La majorité de l'aventure de Dead in Bermuda se déroulera dans un camp de fortune, par tranche de demie journée. L'objectif principal du jeu sera d'explorer l'île sur laquelle les personnages sont échoués afin d'y résoudre une étrange prophétie, tout en parvenant à garder vivant le plus grande nombre possible de protagonistes. Chacun d'entre eux attendra qu'une tâche lui soit attribuée par un système de drag'n drop, celles-ci étant réparties principalement autour de la récolte de ressources, de l'exploration ou du crafting.

Des héros aux multiples sensibilités

Chacun des personnages du jeu possède un profil relativement cliché, de la bourgeoise bien-pensante aux nombreux préjugés jusqu'au paranoïaque, en passant par le grand baraqué en apparence peu commode. Les principaux dangers seront au nombre de 5 : la faim, la dépression, la maladie, la fatigue et les blessures. Représentées sous forme de jauges, aucune de ces valeurs ne devra atteindre 100%, sans quoi le groupe perdra malheureusement le membre concerné.

Mais chaque héros possédera également une jolie panoplie de 16 caractéristiques notées sur 100, regroupées en 4 grands domaines : le physique (force, résistance...), le mental (connaissances, discussion...), l'utilitaire (crafter, récolter, discrétion..), et la cuisine (chasser, préparer la nourriture...). Chaque action sur le camp nécessitera constamment d'avoir une capacité associée élevée afin qu'elle ait la moindre efficacité. En début de partie, les personnages ont quelques statistiques hautes de base (Bob est un bon pêcheur, Illyana est toujours intelligente...), tandis que les autres seront toujours brassées aléatoirement mais souvent à une valeur relativement faible. Il sera heureusement possible de les améliorer au fil de l'aventure et de spécialiser les héros.

Gestion des tâches

Au camp, il faudra assigner chaque personnage à divers emplacements correspondant à des tâches à effectuer durant la prochaine demie-journée. Lors de la résolution "du tour", le groupe récoltera diverses ressources permettant de se nourrir mais également de créer des outils après les avoir recherchés. Grâce à eux, les survivants pourront améliorer leurs conditions de vie et obtenir par eux-même certaines ressources rares jusqu'ici. Certaines actions sur le camp peuvent être entreprises par deux personnages simultanément, mais il faudra alors prêter attention aux affinités des concernés pouvant affecter le résultat. Enfin, chaque soir, le groupe se réunira autour du feu de camp et discutera de sujets aléatoires ou scriptés dépendant des affinités ou de l'avancement de l'histoire. Dans la majorité des cas, les jauges d'état seront ensuite affectées.

L'exploration de l'île quant à elle se fera par la découverte d'une succession de cases sur lesquelles des événements pourront avoir lieu, soit aléatoires, soit scriptés pour avancer dans la trame narrative. La visite d'une case nécessitera de choisir un personnage afin qu'il l'explore. Un jet de dés permettra alors de déterminer s'il subit une attaque sur la route, blessant le personnage. Côté "quêtes", elles se résumeront à trouver un élément A à apporter à un personnage B, qui nous orientera vers un personnage C, et ainsi de suite.

Je t'aime moi non plus

De façon générale, Dead in Bermuda est un jeu agréable et prenant grâce au nombre de paramètres à garder à l’œil, mais souffre d'une multitude de petits éléments ternissant le tableau. Difficile de juger la difficulté de Dead in Bermuda tant elle est variable en fonction de l'avancement du jeu et en même temps gommée par celui-là même ! En effet, le jeu aura nettement tendance à nous mettre sous le nez un objet unique dont on aura besoin très prochainement pour crafter un outil indispensable, ou encore à nous donner immédiatement les moyens de faire quelque chose seuls après qu'il nous ait enlevé une première façon initiatique de le réaliser. Il en résulte non pas une sensation d'autonomie mais plutôt d'infantilisation, comme de se voir enlever les petites roues de son vélo pour finalement se voir maintenu droit par quelqu'un courant derrière.

Si on se satisfera par exemple au fil des journées de devenir totalement indépendant, on regrettera l'obligation de créer les nouveaux outils dans un ordre imposé, ou encore la perte totale de challenge dès lors qu'on les aura tous obtenus. A partir de cet instant, le jeu tirera en longueur et on arrivera en fin de partie à un stade où il n'y aura plus qu'à explorer les très (trop ?) nombreuses cases de l'île en forme de croissant, forçant ici encore l'ordre dans lequel avancer. Et malheureusement, ce n'est pas l'histoire principale qui tiendra en haleine le joueur tant la mécanique de quête semble être une excuse pour justifier la nécessité de survivre durant de longues heures et offrir une conclusion au jeu par la résolution d'un mystère assez entendu. On pourra également regretter la musique unique du camp, et le système de drag'n drop des personnages pas toujours pratique, laissant à penser que le jeu se laisse une ouverture vers une version tablette.

Ce sont finalement beaucoup de critiques qui sont faites à Dead in Bermuda, mais c'est un jeu que l'on a envie d'aimer et qu'on appréciera sans grand mal. Même si les personnages sont parfois caricaturaux, ils restent attachants et on aimerait avoir davantage de liberté d'évolution pour avoir le plaisir de recommencer l'aventure à leurs côtés sans avoir l'impression d'être dans la même partie que la précédente. Le style graphique est agréable, les discussions assez intéressantes la première fois qu'on les découvre et c'est un jeu qu'on terminera à coup de petites sessions pour tenter d'éviter la lassitude dans la dernière tranche de scénario.

bon
SYMPA UNE FOIS

Notre avis :

Dead in Bermuda est un jeu loin d'être parfait mais reste une aventure agréable à vivre par petites doses. Le jeu aurait probablement gagné à avoir un système de quête plus intéressant et une durée de vie plus faible, tant les derniers jours tendent à être répétitifs et vides une fois le camp totalement optimisé. On aurait pu aussi apprécier que le jeu soit dans son ensemble beaucoup moins dirigiste, car cet aspect gomme une grande partie des libertés qu'on pouvait espérer avoir dans ce genre de jeu et démotivera à recommencer l'aventure. Pour autant, les mécaniques sont bien huilées, même si pas toujours utilisées au mieux, et captiveront la majorité du temps de l'aventure d'une dizaine d'heures.

DEAD IN BERMUDA - Survivez sur une île mystérieuse ! [Gameplay FR]

vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 Fir3fly03

Toujours pas prit le temps de tester la démo qui est dispo sur Steam, le live sur le jeu m'avait intéressé.

 Bender
Bender 22 October 2015 à 12h19

Il m'a l'air intéressant ce jeu: direction la liste de souhaits.

 Fleasciante

Système de drag'n drop?? Kesako?? Ravi

 Seldell
Seldell 21 October 2015 à 17h38

Le "glisser-déposer" en français. Comme quand tu déplaces un fichier en laissant le clic enfoncé dessus. (à moins que ce soit une question ironique ? J'ai un doute .__. )

 Fleasciante

Non non ce n'était pas ironique (le smiley a probablement mis le doute, je ne m'attendais pas à ce qu'il donne ça en "Carlo" Géné ) Merci du renseignement, effectivement c'est simple à expliquer et évident quand tu le dis, d'où le doute aussi je pense désolé Ravi