Invisible Inc : le nouveau Klei est arrivé ! - Test

Test - Invisible Inc : le nouveau Klei est arrivé !

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 11/06/2015

Après avoir mis la main à la pâte pour réaliser les cinématiques de Torchlight II, développé un petit puzzle-game nommé Eets Munchies et revisité le jeu de survie avec l’incontournable Don’t Starve, Klei Entertainment revient à un genre qui lui avait valu les éloges du public grâce à Mark of the Ninja : l’infiltration. Invisible Inc, le jeu que nous testons aujourd’hui, est en quelque sorte un retour aux sources. Saura-t-il surpasser son aîné ?

Les idées sont à l’épreuve des balles

Après une cinématique à tomber qui introduit le scénario d’Invisible Inc, nous lançons le tutoriel, passage obligé pour un jeu qui à première vue ne semble pas simple à prendre en main. Premier constat, nous avons bien affaire à un jeu d’infiltration en 3D isométrique mais qui se déroule au tour par tour. Cette originalité, quelque peu déroutante dans les premières minutes de jeu, se révèle être en vérité un choix logique et assumé de bout en bout.

Dans Invisible Inc, nous incarnons les agents d’un groupuscule secret qui lutte contre le pouvoir despotique et totalitaire en place. Si cette agence était puissante par le passé, une récente razzia militaire sur le quartier général a provoqué une véritable hécatombe, ne laissant que quelques trop rares agents en liberté. Malgré le désastre, la résistance s’organise afin de contre-attaquer. C’est là que nous autres, joueurs avides d’en découdre, entrons en scène.

Mourir pour mieux recommencer   

En découdre n’est pas le terme exact à employer puisque dans Invisible Inc, les affrontements doivent être évités à tout prix. En effet, nos agents ne sont pas ou très peu armés et ne résisteront pas bien longtemps à un assaut organisé des soldats adverses. Il faudra donc user de discrétion pour remplir les différentes missions. Dans son principe global, Invisible Inc possède de nombreux points communs avec le rogue-like car chaque partie débutée est en quelque sorte un run qui se terminera soit par une victoire de notre agence, soit par une cuisante défaite dans le cas où la totalité de nos agents ont été tués.

Dans tous les cas, chaque mission effectuée nous permet de gagner des points d’expériences qui débloqueront divers bonus pour les parties suivantes : nouveaux agents, capacités… Un autre point commun avec le rogue-like est que mis à part un pouvoir de retour en arrière utilisable de manière limitée, chaque action commise lors d’une mission est définitive. Ainsi que ce qui en résulte…

Il n’y a pas de certitudes, il n’y a que des opportunités

La mort, dans Invisible Inc, est l’une des conséquences les plus terrifiantes puisqu’elle est irrémédiable. Ouvrir une porte et tomber nez à nez avec un garde, se faire repérer par une caméra de surveillance, toutes ces erreurs entraineront inévitablement une hausse du niveau de sécurité du bâtiment dans lequel se déroule la mission ainsi qu’à terme, une recherche active de vos agents. Oubliez les gardes un peu trop statiques et facilement bernables de Mark of the Ninja, vous avez ici à déjouer l’attention de véritables soldats qui vous donneront bien du mal dans vos premières parties. Bien entendu, avec le temps, vous apprendrez à vous jouer de l’IA qui présente certains défauts – un adversaire vous recherchant activement après vous avoir vu vous esquiver tombera très facilement dans une embuscade par exemple.

Ce qui fait le charme d’Invisible Inc est qu’en dehors de la première mission, imposée par le scénario et plutôt facile, vous aurez le choix de vos futures destinations. Voler les données d’un laboratoire cybernétique en Australie, délivrer un agent captif au Canada, vous comprendrez très vite que vos décisions devront toutes converger vers un objectif : renforcer la puissance de votre agence pour terminer le run dans les meilleures conditions.

Discrétion requise

Parlons plus longuement du gameplay d’Invisible Inc. À la manière d’un Tactical RPG, nous déplaçons nos personnages les uns après les autres sur un échiquier imaginaire. Une fois nos points d’action consommés, c’est au tour de l’ennemi d’agir. Tant que l’alerte n’a pas été donnée, les gardes ont tous une routine de patrouille. Certains sont statiques mais regardent pile-poil dans la direction du coffre-fort que vous voulez dépouiller, d’autres se déplacent en suivant le même pattern, à vous de vous adapter pour passer inaperçu sachant que si vous êtes repéré, sortir du champ d’action du garde pourrait devenir très rapidement ardu.

En effet, ceux-ci tirent à vue sans sommation mais vous laissent un tour d’action avant d’ouvrir le feu pendant lequel vous allez devoir impérativement vous jeter à couvert. Si ce n’est pas possible, c’est la mort assurée. Cependant, dans l’idéal, il vaut mieux rester discret car dans le cas contraire, l’alerte sera donnée et la traque commencera, ce qui jouera fortement en votre défaveur puisque vos agents sont peu armés et vulnérables et que les renforts bloqueront peu à peu toutes les issues.

Incognita

Heureusement, pour mener à bien vos missions, vous disposez d’une puissante alliée : Incognita, une intelligence artificielle qui vous offrira la possibilité de hacker tout un tas de dispositifs : magasins d’équipement, générateurs, caméras de surveillance, drones de patrouille, coffres forts… Les possibilités sont nombreuses, peut-être trop nombreuses parfois puisque chaque hacking est une dépense de PWR, la ressource principale qui permet à nos agents toutes les folies informatiques. Il faudra dépenser ces points avec parcimonie puisqu’en étant à court, finir la mission se révélera carrément impossible dans le cas où il faut hacker un terminal spécifique par exemple. Rude.  

Ne mâchons pas nos mots à ce sujet : Invisible Inc est un jeu exigeant qui force le joueur à se remettre continuellement en question. Aurais-je pu faire mieux ? Comment ne pas se faire repérer ? Et si j’avais regardé à travers cette porte pour voir ce qui se trouve de l’autre côté avant de l’ouvrir ? Chaque erreur commise s’apparente à un apprentissage puisque nous éviterons de refaire deux fois les mêmes bêtises par la suite. Une belle leçon de vie.

excellent
TOUT EN FINESSE !

Notre avis :

Outre ses quatre modes de difficultés, Invisible Inc offre une bonne dose de contenu : un mode endless pour enchainer les missions sans limite de temps, un mode time attack ainsi qu’un mode custom, afin de paramétrer dans ses moindres détails une partie. Par ailleurs, le cumul de points d’expérience en fin de run déverrouillant nouveaux agents et capacités est un excellent moteur pour enchainer les tentatives afin de faire toujours mieux. Nous pourrions émettre une réserve sur la répétitivité des missions qui à terme, nuit à la rejouabilité mais rien de bien méchant, sachant que chaque niveau est généré aléatoirement afin d’éviter le déjà-vu. Graphiquement, Invisible Inc s’en sort bien même si certains modèles de personnages se ressemblent quasiment en tout point – Internationale et Banks notamment – ce qui nuit à la lisibilité du terrain. De plus, nous sentons un léger recyclage de certaines animations comme attraper un garde pour l’assommer qui ressemble étrangement à cette même action de Mark of the Ninja. Mais tout cela ne nuit aucunement aux qualités d’Invisible Inc, qui nous offre ici un jeu de qualité et au gameplay suffisamment original pour nous tenir de longues heures derrière notre écran.

Invisible Inc, un tactical infiltration efficace | Indie Review (PC)

vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 Galdred

Rien à redire, c'est un excellent jeu, à la finition impressionnante. L'équilibrage est mieux fait en mode histoire qu'en mode endless, à mon avis.

 Athos
Athos 12 March 2016 à 17h27

*Gros déterrage*Après avoir trop longtemps hésité sur mon mac j'ai finalement pré-commander le jeu sur ps4. Hâte de pouvoir tester invisible inc, depuis le temps....J'ai terminé Gone Home ce matin maintenant me reste quelques jours pour boucler Ninja Senki.

 TheLogical

Un jeu qu'il faut absolument que je me procure ! Je suis en manque de Tactical, et le côté infiltration de celui-ci me fait de l'oeil depuis longtemps. J'aime énormément sa DA, et je trouve qu'une certaine tension se dégage dans les phases de gameplay, un truc qui nous fait vivre le jeu plus fortement.

Merci pour le test, ça conforte mon avis Content

 Malax

Je trouve le jeu excellent pour ma part. Comme le dit Avorpal dans le test, le mélange infiltration et tactical au tour par tour rend très bien.

J'étais assez septique sur la génération aléatoire des niveaux au début, de peur que cela provoque une difficulté injuste sur certaines missions, dû à la malchance. Cependant je dois admettre qu'elle est bien gérer. Les gardes, caméras, coffres, pièges sont bien répartis dans les niveaux. Et je ne me suis jamais dit que j'échouais une mission à cause de la génération du niveau.

Le jeu n'est pas exempt de défaut. Notamment, une légère redondance, que j'ai surtout ressenti en mode endless, une fois les agents boostés et équipés au maximum.

En tout cas, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant accroché à un jeu.