Memoranda, l’énigmatique point’n click du quotidien

Memoranda : l’énigmatique point’n click du quotidien

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 09/10/2015

Les jeux d’aventure, par définition, nous racontent généralement des histoires fabuleuses assorties de mille péripéties et ce, dans un monde fantastique et impossible. D’autres, en revanche, touchent au réalisme avec des point’n click s’ancrant dans notre histoire. Memoranda, pour sa part, s’inspire du courant littéraire du surréalisme et plus particulièrement d’un auteur japonais : Haruki Murakami. Découvrons ensemble à quoi les rêveries du studio Byterz ont-elles bien pu mener.

La mémoire qui flanche

Quelle est la pire expérience qui puisse arriver à un être humain si ce n’est celle d’oublier son propre nom ? C’est à cette question que Memoranda va tâcher de répondre en nous contant l’histoire d’une jeune fille vivant dans un village aux habitants plus étranges les uns que les autres. Chacun d’eux se souvient parfaitement de son nom mais ont eux aussi perdu quelque chose. Pour l’un, c’est sa femme qui est partie. Pour l’autre, c’est sa raison qui s’est envolée. Et que dire de cet oiseau-là, qui a perdu tout instinct animal et qui a décidé de se prendre pour un Homme ?

Assurément, Memoranda ne nous fera pas voyager aux quatre coins du monde ni aux confins de la galaxie. Et pourtant, à travers ces personnages à la fois inhabituels et à la fois formidablement banals, une véritable aventure semble vouloir se dessiner malgré tout. Une aventure du quotidien.

Un conte surréaliste

Le premier élément qui marque dans Memoranda, c’est sa direction artistique qui fait immédiatement penser à un livre illustré. Et justement, puisque nous parlons de livre, l’influence de l’écrivain Murakami sera réelle sur Memoranda puisque pas moins de vingt histoires (romans et nouvelles) auront servi de matériaux de base à l’élaboration de cette histoire. Une excellente référence pour un jeu qui a su, à travers ses dessins, nous proposer un univers énigmatique et attirant dont n’aurait pas rougi l’illustratrice française Rebecca Dautremer.

Bien qu’une partie de ce point’n click soit déjà terminé, les créateurs ont besoin d’un financement afin de finaliser leur œuvre. Et pour tout vous dire, nous sommes extrêmement enthousiastes quant à ce Memoranda à tel point que nous voulions vous encourager, si vous êtes sensibles à ce que tente de créer l’équipe de Byterz, à les soutenir pour qu’ils puissent réaliser leur jeu dans les meilleures conditions. Prévu pour Windows, Mac et Linux, Memoranda devrait voir le jour assez rapidement pour une fois, à savoir avant la fin de l’année 2015 ! Êtes-vous prêt à tenter de vous rappeler de votre nom ?

Memoranda - #1 Trailer

vignette pour les réseaux
13 commentaires

Comments

 Imotep
Imotep 17 October 2015 à 17h05

Pwaaahh ce jeu à l'air tellement coolos ! Hâte de voir ce que la démo va donner. Ravi

 Miloucwam

une démo devrait être disponible d'ici peu selon les dévs ! Sifflote

 Avorpal
Avorpal 12 October 2015 à 13h45

Yep Content J'ai hâte de tester !

 rootsarts

Belle découverte Content
On sait si il y aura une localisation FR ?

Merci

 Avorpal
Avorpal 11 October 2015 à 14h55

Il n'y a rien d'indiqué pour le moment donc peu probable à mon avis.

 rootsarts

Merci pour ta réponse.

 Fir3fly03

La madame elle me fait penser à Angela Anaconda, cheveux marron et tâche de rousseur en moins. Où est-ce le cumule image et nom de jeu dont les sonorité de fin se rapprochent... en tout cas dès que je l'ai vu j'ai directement repensé à cet animé.

Ceci était le commentaire hors sujet et pas du tout constructif du jour.

 Maokiel
Maokiel 09 October 2015 à 10h08

Il avait prévenu, préparez-vous à une déferlante de P&C Indie sur Indiemag. Memoranda est un jeu que je surveille du coin de l'oeil ceci dit Content

 Kobaru
Kobaru 09 October 2015 à 11h35

Je n'avais pas entendu ça, pourquoi particulièrement maintenant ?

C'est plutôt cool les point'n click, mais j'ai jamais eu réellement la mentalité pour y arriver (pour l'instant), ça reste très agréable à regarder en tout cas.

 Avorpal
Avorpal 09 October 2015 à 20h26

C'est juste une mode comme il y a eu la mode rogue-like ou survival horror Ravi

Pages