Robax | IndieMag

Robax

 Robax

Robax

Inscrit depuis le : 29 April 2014
Commentaire(s) publié(s) : 2
Messages(s) sur le forum : 0

Ses derniers commentaires

Wayward Tide, le nouveau jeu des créateurs de Starbound

Robax 09 September 2014 à 20h52

Petite rectification, mais Wayward Tide est bien développé par Chucklefish d'après leur blog (http://blog.chucklefish.org/) et non édité, contrairement à Stardew Valley ou Risk of Rain. C'est juste qu'il s'agit d'une autre équipe de développement qui n'a pas touché à Starbound. Ils en parlaient lorsqu'ils ont dévoilés les premières ébauches du jeu sur twitter il y a quelque mois de ça =).

Je me permet également de préciser (loin de moi l'idée de défendre corps et âme le jeu), mais Starbound est bien mis à jour presque tous les deux/trois jours. C'est simplement qu'il faut modifier quelques paramètres dans Steam pour y avoir accès puisqu'il ne s'agit pas de la branche bêta (en pause actuellement) mais de la branche dite "nightly" ^^.

Child of Light, le faux jeu indé qui fait débat

Robax 29 April 2014 à 16h21

Comme je l'ai indiqué sur Twitter, j'ai l'impression qu'avec la sortie de Child of Light, nous risquons de voir plus de jeu "indés mais pas indés". Comprenez par là, des jeux développés par un studio connu et reconnu pour des titres AAA mais de manière plus "restreinte", faisant ressortir des caractéristiques typiques d'un jeu indépendant, tout comme Child of Light donc.

Non pas que ce soit forcément une mauvaise chose, mais cela donne surtout l'impression que ces studios viseront/utiliseront les critères que peut avoir un jeu indépendant comme pour sous-entendre que les critères des titres AAA ne sont plus suffisant pour vendre.

Je vois surtout ça comme un intérêt soudain pour l'univers indépendant. On a déjà vu ça avec la PS4 et la Xbox One qui favorisent bien plus l'apparition des jeux indépendant sur leur consoles. Child of Light, c'est un peu l'étape suivante : plutôt que de chercher la perle rare chez ceux qui en auraient besoin car ils manquent de visibilités ou de moyens, on va plutôt prendre quarante développeurs d'une grosse boite sur un projet que l'on pourrait typiquement voir dans un petit studio d'une dizaine de personnes.