SpaceOrigin, le jeu de gestion spatiale successeur d'OGame

SpaceOrigin, le renouveau du jeu de gestion spatiale par navigateur

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 08/01/2016

Les jeux par navigateur à monde persistant ont accompagné beaucoup de joueurs au fil des années, dès le déploiement d'internet dans les foyers. Avec l'avancement des technologies, des projets ambitieux émergent. SpaceOrigin est l'un d'eux.

Dans une galaxie lointaine, en 2002...

Vous souvenez-vous d'OGame ? Ce jeu gratuit par navigateur vous faisait prendre la direction d'un empire spatial dans lequel il fallait gérer chacune des planètes mises à sa disposition afin de créer des mines, découvrir des technologies et construire des défenses ou des vaisseaux afin d'affronter d'autres joueurs et les piller. L'objectif était simple : être le plus fort ! 

Tous ces éléments se passaient dans des mondes persistants avec de simples interfaces inertes et le rôle du joueur était principalement d'actionner dans l'ordre des évolutions ou choisir des cibles à affronter. Le moindre événement était géré par un système de temps, les premières évolutions prenant quelques secondes à être réalisées, tandis que les plus élevées pouvaient prendre plusieurs semaines.

A Avignon, en 2013...

SpaceOrigin reprend cette trame de fond et l'améliore grandement. Jeu par navigateur gratuit, il permettra au joueur d'incarner l'une des trois races de cyborgs tentant de résoudre la quête des origines en parcourant une douzaine de planètes. Mais en s'installant, la race belliqueuse des Houds a été chassée et compte bien se venger.

Nouvel arrivant dans l'univers, le joueur choisira sa planète de départ, chacune ayant quelques caractéristiques propres tournant principalement autour des ressources. Celles-ci sont au nombre de quatre et permettent de construire l'ensemble des bâtiments, des vaisseaux, des défenses, ou de réaliser des recherches, et se gagnent avec le défilement du temps. Chaque action nécessitera ainsi un délai de réalisation, qu'il s'agisse de construction, de réparation, de déplacements de vaisseaux (transporteurs de ressources ou vaisseaux de guerre) ou encore de la recherche de technologies.

Les aventuriers interplanétaires

Les bases que le joueur contrôlera au fil de son évolution pourront être dotées de nombreux bâtiments allant des mines, des centres de recherche, des marchés aux bâtiments de défense ou d'espionnage. Avec l'expérience et des affrontements, le joueur pourra à terme contrôler plusieurs bases qui pourront être spécialisées dans la création de ressources, les combats, le renseignement ou l'économie.

Au delà de la gestion de sa base au fil des jours, le joueur pourra également explorer sa planète en dévoilant des cases et découvrir d'autres joueurs ou même des portails permettant à terme d'aller visiter des planètes de niveaux supérieurs, proposant généralement des bonus d'extraction de ressources plus intéressants.

Un peu de politique entre les quêtes

SpaceOrigin dispose également d'un système de politique au travers d'élections permettant de nommer un gouvernement dirigeant chaque planète, avec un empereur et ses ministres qui devront assurer la gestion des bâtiments spéciaux de la capitale ou les relations diplomatiques. D'un point de vue plus local, chaque joueur pourra créer ou rejoindre une alliance. Ces dernières peuvent gérer des superviseurs : des bases particulières rapportant de l'argent in-game en quantité qui se révèlent être des points stratégiques.

Outre le PvP, diverses quêtes sont présentes, certaines clairement orientées tutoriaux et d'autres liées à la quête principale du jeu. Des bases Houds, les "méchants", sont également disponibles pour être pillées au cas où les joueurs décideraient majoritairement d'être pacifistes, ce qui est le cas actuellement.

Un passionnant bouffe-temps en gestation

La bêta ouverte de SpaceOrigin a débuté en avril 2015 et est restée quotidiennement lancée à longueur de journée sur mon navigateur, depuis. Qu'on soit joueur occasionnel ou avec une présence assidue devant l'écran, le jeu nécessite une gestion quasi permanente en vue d'optimiser son développement. Le nombre d'actions idéales à réaliser avec le temps augmentant avec l'ajout de bases à organiser, SpaceOrigin peut ne prendre que quelques minutes par jour comme il peut cumuler quelques heures par bribes d'actions. Des avantages à acheter sont disponibles et proposent principalement des outils de confort qui peuvent être contrebalancés par une présence régulière pour ceux préférant ne rien dépenser.

Les mécaniques pour le moment à l'essai sont prometteuses, comme le système de combat usant des spécificités de chaque vaisseau. On peut également apprécier la présence des développeurs qui sont très actifs sur le jeu et à l'écoute des joueurs afin de faire évoluer les systèmes de jeu. Ils réalisent également des streams de suivi des évolutions. Si on peut regretter que les quelques animations actuelles ne soient pas passionnantes, et que la quasi totalité de l'univers soit en paix à l'échelle planétaire, il faudra heureusement plusieurs mois avant de se lasser.

Que l'on veuille s'impliquer ou non dans des affrontements, SpaceOrigin est un jeu agréable jusqu'à ce qu'un haut niveau soit atteint. A partir de là, seul du PvP pourra pimenter le jeu, ce qui demandera du temps et de l'investissement passé qu'on pourra avoir du mal à sacrifier pour peu qu'on s'intéresse au leaderboard. Mais l'univers en cours n'est qu'une bêta, et l'avenir du jeu reste prometteur.

SpaceOrigin - Ultime jeu de stratégie spatiale - Trailer officiel

vignette pour les réseaux
6 commentaires

Comments

 Hermann
Hermann 13 January 2016 à 00h19

Moi je ne m'y inscris pas parce-que... Ça me fait peur. J'ai un trop gros passif sur Ogame pour ignorer à quel point ce genre de truc peut aspirer nos existences sans valeur. Mort

 Sidexal
Sidexal 12 January 2016 à 20h39

Je me suis inscrit, j'ai tenté, puis passé le moment où l'on choisit où installer sa base, je me suis rendu compte que le jeu était vraiment trop complexe.
J'ai vraiment pas le temps de m'y investir !

 Seldell
Seldell 12 January 2016 à 22h07

Pourtant installer sa base, c'est juste cliquer ha ha. Mais oui, il vaut mieux avoir un peu de temps Ravi

 Sidexal
Sidexal 13 January 2016 à 20h24

Gnagna fiches toi de moi ! Tire la langue
Non je parle de toutes les stats et autres mécaniques à prendre en main quand on commence

 Lussyole

J'avais commencé, mais je n'ai pas su m'y tenir. Probablement pas mon genre.

 Paytonpak

Titre incontournable pour les fans du genre. Ne l'étant pas moi même, j'ai quand même eu du mal à m'en passer ! L'équipe de CastleProd, petite mais généreuse, nous délivre ici un titre qui à de l'avenir et une communauté de joueurs bien plus que sympathique !