Evoland, une fresque chronoludique - Test

Test - Evoland, une fresque chronoludique

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 11/09/2013

Grand vainqueur de l'édition #24 du Ludum Dare, Nicolas Cannasse tenait avec son projet Evoland un sacré concept. C'est en 48 heures qu'il a réussi à créer ce jeu d'aventure amenant les joueurs à revivre l'histoire du jeu vidéo aussi bien techniquement que sur le plan du game design. Très rapidement, une grosse communauté s'est formée autour d'Evoland, et quelle ne fut pas leur satisfaction de voir qu'une version bien plus ambitieuse allait voir le jour quelques temps plus tard. L'attente fut longue et difficile, et tout le monde semblait très emballé, pourtant à l'arrivée du jeu en Avril 2013 ce fut pour beaucoup une véritable douche froide... Étrange n'est-ce pas ? Était-ce vraiment justifié ? La réponse dans les paragraphes qui suivent...

En ai-je 8, 16, ou 32 ? Je parle bien sur de mes bits !

Dans Evoland, l'histoire importe peu. Certes il sera question de sauver le monde mais c'est surtout un prétexte pour vous faire enchaîner les gros clichés vidéo-ludiques que nous avons connu de l'époque NES à celle de la Playstation. L'aventure se compose de la façon suivante : chaque coffre que vous allez découvrir sera soit un collectable (à récupérer pour le 100% symbolique), soit une amélioration technique du jeu. Ce sera donc sur votre route que vous débloquerez des fonctions comme : La musique, le passage à la couleur, à la 3D, le système d'expérience, la barre de vie, les combats au tour par tour, et tant d'autres choses que je vous laisse découvrir ! Très bon point pour le soft, ce concept ne s'essouffle à aucun moment. Certes, on arrive assez vite à la 3D, mais les améliorations graphiques ne sont qu'une petite partie de ce qui est proposé. En effet,  tant au niveau du gameplay qu'au niveau des features (vaisseau, carte du monde, PNJ, etc.), nous sommes ravis de voir que l'évolution du jeu sera constante sachant que l'aventure se termine en 3-4 heures. Cela peut sembler assez court mais c'est aussi ce qui garantit au joueur une expérience dense, un parti prix qui ne plaira peut être pas à tout le monde. 

L'aventure d'Evoland

C'est ainsi que vous aurez dans un premier temps l'impression de jouer à un Zelda. Armé de votre épée, il vous faudra tuer des monstres et progresser dans des donjons tout ce qu'il y a de plus classiques jusqu'à débloquer les combats façon J-RPG, ce qui changera alors votre perception du jeu. Il en sera de même avec les environnements que l'on appréhendera différemment lors du passage de la 2D à la 3D, et ce sera d'ailleurs là le thème de quelques énigmes dans le dernier tiers du jeu qui nous propose de switcher à notre guise entre les deux. Une idée qui fonctionne plutôt bien, d'autant plus qu'elle tombe à point nommé pour permettre au joueur de récupérer tout ce qu'il aurait pu manquer plus tôt. Sans vous spoiler, je tiens quand même à souligner que le final du jeu est absolument grandiose et qu'il fera le plaisir des fans de références. 

Pour le plaisir des nostalgiques, mais les autres ?

La magie d'Evoland, c'est de jouer avec nos souvenirs avec beaucoup de recul et bien sûr beaucoup d'humour ! Chaque amélioration sera l'occasion pour le développeur de glisser une petite phrase sarcastique mais pleine d'amour pour le monde vidéo-ludique. Les références abondent. De Zelda à Final Fantasy en passant par Diablo mais aussi tout un tas d'autres jeux pour les petits clins d'oeil ici et là, on aura tôt fait de baigner dans la nostalgie et cela aura le mérite d'esquisser chez le joueur de "la bonne époque" bon nombre de sourires. D'un point de vue purement personnel, j'ai fondu quand j'ai découvert qu'il était possible de jouer à un simili Triple Triad (Final Fantasy VIII) dans un village graphiquement proche de ce qu'on nous servait à l'époque, abritant un vaisseau possédé par un certain Sid... Je pense que vous avez saisi l'idée ! Pour être tout à fait franc avec vous, je ne suis pas persuadé qu'un jeune joueur prendra autant de plaisir qu'un "ancien" avec ce Evoland. Ne pensez pas jouer à un vrai jeu d'aventure, ni même à un RPG, toute la mise en scène n'est là que pour vous faire revivre de façon concise l'évolution des concepts de jeux. Les énigmes ne sont pas très ardues, et les phases de combat au tour par tour pas profondes pour un sou, mais est-ce vraiment ce qu'il faut attendre d'un tel titre ? 

excellent
CONCEPT GRANDIOSE

Notre avis :

Evoland est un titre qui ne peut s'apprécier pleinement qu'en ayant connu les jeux vidéo depuis l'époque de la NES. Il propose une aventure courte mais qui a le mérite de ne jamais s'essouffler tant elle veille à nous interpeller sans cesse par des petits clins d’œil toujours agrémentés d'une phrase à l'humour fin. Il se pourrait bien que le concept soit tellement fort que beaucoup se sont imaginé capables de faire des merveilles avec "s'ils pouvaient faire eux-même leur jeu". Il n'empêche qu'il fallait avoir l'idée, et il est à parier que si le titre était sorti dans cette version depuis le début il aurait connu un bien meilleur accueil. Ce Evoland est un petit bijou de créativité, une belle déclaration d'amour au jeu vidéo et à son histoire, mais il n'est sans doute pas à mettre dans toutes les mains.
vignette pour les réseaux
13 commentaires

Comments

 Mébaël
Mébaël 25 November 2013 à 17h36

Un jeu bourré d'humour, ça oui ! Et principalement les bonus et nom des stuffs que l'on découvre par la suite !
Bien sur, il est très court, et c'est bien dommage ! Mais il ne faut pas oublié qu'à l'origine, il a été créé lors de la 22ème édition du Ludum Dare, soit créé en moins de 48 heures ! Cela reste une performance !

 Itooh
Itooh 12 September 2013 à 22h53

« Evoland est un titre qui ne peut s'apprécier pleinement qu'en ayant connu les jeux vidéo depuis l'époque de la NES. »
Mmm, ça résume bien les opinions que j'ai pu entendre sur le jeu. Le concept est vachement intelligent, mais le jeu s'en sert malheureusement surtout pour faire des références, des clins d'œils, et faire vibrer la fibre nostalgique. En terme de mécaniques de jeu et de level-design, ça va malheureusement pas très loin. (ce qu'on a pu voir durant le dernier O'Gaming était vraiment du rudimentaire de chez rudimentaire… Une porte fermée, un interrupteur dans la salle d'à côté… Un peu tristounet Triste )

Pas un mauvais jeu certainement, mais pour le coup c'est dommage qu'il se contente de son concept "rétro évolutif" sans avoir un game-design plus creusé.
(peut-être que si ça avait été un roguelike avec ce concept… enfin, les roguelike sont pas non plus la solution à tout, ceci dit x) )

 Firebrand4
Firebrand4 12 September 2013 à 19h02

C'est un super jeu ! Joyeux

 EbonWings
EbonWings 12 September 2013 à 15h10

C'est un concept extrêmement intéressant, je pense que je vais pas tarder à l'acheter sur steam XD

 Silk
Silk 12 September 2013 à 01h46

Merci pour le test, je suis bien pressé d'essayer le jeu, rien que le main theme mérite qu'on s'y attarde. Ceci dit, je sais pas quand ça arrivera puisque j'ai Ittle Dew et un HumbleBundle fraichement acquis qui m'attendent.

 Soraliste

C'est un jeu que j'attendais beaucoup après avoir joué à la première version et qui m'a un tout petit peu refroidi. J'ai passé un bon moment sur le jeu et j'ai vraiment bien aimé le concept. Je trouve même que ce concept relève presque du génie, le souci que ça a posé, c'est que pour aller au bout de ce concept, ils ont du faire des choix assez douteux.

Certaines phases sont vraiment pénibles, je pense par exemple au boss final. Il y a beaucoup de backtracking à certain moment. Les objectifs ne sont pas toujours très clairs. Certaines parties du jeux avaient un potentiel qui n'a pas été exploité ce qui est frustrant (je pense au jeu de carte par exemple) quant au endgame, il est complétement raté et inintéressant : chercher les secrets, si ce n'est pour avoir les succès steam n'a aucun intérêt.

En outre, je ne suis pas d'accord avec vous sur un point : vous dites qu'on a pas le temps de s’ennuyer parce que justement, les évolutions arrivent vite. Je nuancerai en disant que cela n'est vrai que dans la première partie du jeu, vers la fin il y a d’énormes longueurs car les évolutions sont beaucoup plus rares et espacées... Et quand on sait que le jeu se finit en 4h on se rend vite compte que vers la fin, ça représente en fait, une trop grosse partie du jeu.

Évidemment, j'exclue volontiers les problèmes de maniabilité, les lags lors de la référence à Diablo et les quelques petits problèmes du genre puisque l’intérêt du soft ne réside pas la, mais malgré tout et pour toutes ces raisons, je suis plutôt d'accord avec la critique et je ne suis pas choqué par le fait qu'il ait eu 12/20 ou 5/10. Au contraire, je trouve que c'est une note honnête et qui se traduirait simplement par : bonne expérience à ne pas mettre entre toutes les mains. Ce qui est exactement ce que je pense.

Toutefois, et vous avez raison sur ce point, je ne pense pas que j'aurais dit la même chose si le jeu était sorti directement. Effectivement, le fait qu'on ait pu découvrir ce concept en avant première a un peu gâché le plaisir de la découverte. Mais l'un des problèmes se trouve justement ici. Quand on sait qu'un jeu fait pour le LudumDare est aussi révolutionnaire, on était en droit de s'attendre à tellement mieux pour sa suite. D’où le fait qu'au final, même si on a aimé l’expérience, on reste sur notre faim.

 Chaartimor
Chaartimor 11 September 2013 à 22h42

soraliste de rotmg??

 KaKaShUruKioRa

Enfin une critique positive, avec des mecs qui ont compris l'essence du jeu. J'ai joué à ce jeu, j'ai fais des lives sur ce jeu, j'ai fait une critique sur ce jeu-vidéo et j'ai vu des critiques qui n'avait pour moi ni queux ni tête. A ce demander si les journalistes vidéoludique ne sont en faite pas des enfants du jeu-vidéo.
Merci At0, Merci Deriv !

 didia
didia 11 September 2013 à 18h07

Jeu très agréable, fait pour les nostalgiques. Dommage qu'il soit aussi court.
Un jeu un peu dans le même espri : DLC Quest

 Amnézik7
Amnézik7 11 September 2013 à 17h49

Très bon jeu, mais un peu trop court, dommage.

Pages