Test de Hotline Miami 2 : entre frénésie et frustration

Test - Hotline Miami 2, entre frénésie et frustration

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 27/03/2015

Bon sang ! Cet Hotline Miami 2 se sera fait attendre lors de ses multiples reports de sortie. Les promesses étaient là : plus violent, plus fort, plus long, les gars de Dennaton ont su faire patienter les fans. Mais entre deux meurtres, la sauce prend-elle toujours autant ?

On prend les mêmes et on recommence

Tout comme dans le premier épisode, il s'agira ici de meurtres en série. Aux commandes d'un des nombreux personnages proposés, il faudra nettoyer toute forme de vie dans des bâtiments. Avec un panel d'armes aussi varié qu'auparavant, allant des armes à feu aux armes de corps à corps, les morts seront nombreuses, violentes et nerveuses. Comme dans le premier épisode, des masques ou des objets à débloquer permettront de donner des capacités spéciales à nos personnages tout au long des 25 niveaux proposés, et ils ne seront pas de trop : les morts s'enchaîneront autant de notre côté que de celui des ennemis. Chaque niveau sera entrecoupé d'intro et d'outro faisant avancer le scénario.

Une suite pleine de nouveautés ?

Naturellement, Hotline Miami 2 apporte son lot de nouveautés. Tout d'abord, ce sont 6 groupes de personnages qui seront disponibles avec leurs histoires propres. Le scénario se voit ainsi enrichi, et si le premier épisode laissait libre court à beaucoup d'interprétations, celui-ci offre en revanche davantage de réponses évidentes pour peu qu'on s'y intéresse. L'augmentation du nombre de personnages offre une variété de gameplay dans la mesure où chacun d'entre eux n'aura accès qu'à un nombre limité de masques (ou équivalent), forçant le joueur à s'adapter à ceux-ci.

Les niveaux auront été globalement agrandies avec davantage d'ennemis, entraînant une plus grande difficulté, nécessitant d'analyser son environnement correctement pour avancer. Le jeu perdra donc de son aspect frénétique parfois et la charge aveugle sera punie. De nouveaux genres d'ennemis apparaîtront également, forçant le joueur à mixer l'usage des armes pour en venir à bout. Enfin, comment ne pas aborder les musiques d'Hotline Miami 2. Si le premier épisode gratifiait déjà le joueur d'une OST notable, celui-ci multiplie le plaisir de jeu en renforçant l'aspect badass des actions. Les débats pour déterminer la meilleure des pistes feront certainement autant rage que pour nommer le meilleur Final Fantasy !

Du contenu en pagaille pour les complétistes

Le retour des achievements in-game rajoutera une dimension au jeu avec de la récolte d'éléments durant les intro/outro ou l'usage de mécaniques du jeu : tout y est pour augmenter la durée de vie du titre, le faisant passer de quelques 6 heures à plus d'une trentaine pour les complétistes. Le scoring sera de retour avec une chasse aux "A+" ou "S" : ces notes sont données en fin de niveau suivant le nombre d'enchaînements rapides de meurtres,qu'il sera parfois possible de tenir d'un bout à l'autre du niveau. Enfin Hotline Miami 2 possède également un mode "hard". Au programme : des niveaux miroirs à 180 degrés, beaucoup plus d'ennemis, deux fois moins de balles dès qu'on récupère une arme et du positionnement particulièrement vicieux des adversaires quand il n'est pas tout simplement stupide malheureusement, avec un non-challenge apporté par certains secteurs où la difficulté est injuste.

Une expérience émotionnelle forte menant à la frustration

Car si Hotline Miami 2 est une véritable claque en terme d'implication du joueur, il pêche par un gameplay qui ne suit pas toujours l'action. Hymne à la frustration, le titre est bourré de bugs du même genre que le premier, mais amplifiés : pathfinding des ennemis raté donnant des scènes surréalistes, sortie des limites visibles d'un niveau, possibilité de tirer à travers les murs, sans parler des portes aux réactions inattendues au contact des hitbox adverses ou encore des changements d'armes incertains coupant l'action. L'agrandissement des maps fera aussi grincer les dents. Si leur connaissance apportera souvent un challenge agréable à relever, la prudence sera de mise avec la visée longue et l'avancée lente, notamment à cause des vitres traîtresses multipliées. Enfin, le mode "Hard" apportera sur de nombreux niveaux un défi supplémentaire allant de "amusant" à "à se fracasser le crâne contre les murs" en raison de l'injustice de leur composition.

L'heure du bilan

En définitive, que vaut cet Hotline Miami 2 ? Pour se faire un avis sur le second épisode, il suffit de se dire qu'il amplifie absolument tous les sentiments envers le premier : plus frénétique et plus long, mais aussi plus dur et plus frustrant. A cause de l'implication forte, un ascenseur émotionnel sera au programme, faisant passer le joueur des insultes à la jubilation de la réussite et du beau jeu. Rares sont les titres à pouvoir autant tenir en haleine durant les sessions, et cet aspect est probablement décuplé face au premier épisode pour peu que celui-ci ait plu. Ainsi, on pourrait définitivement conclure qu'Hotline Miami 2 est un très grand jeu par sa capacité à absorber totalement le joueur. Pour les fans du 1, le second épisode sera une véritable perle, ce qui est notre ressenti. Pour les autres ou les indécis, acheter le 1 pour voir si la formule marche sera sans doute la meilleure chose à faire pour éviter de dépenser une quinzaine d'euros dans le vent.

excellent
HM1 X 2

Notre avis :

Reprenant tout ce qui a fait ce qu'est le premier épisode, autant en bien et qu'en mal, puis en l'amplifiant, Dennaton signe ici un jeu de grande volée en terme d'implication du joueur dans l'action frénétique qui y sera offerte. Avec un nombre de nouveautés relativement léger qui ne perdra pas une seule seconde les initiés, le titre se renouvelle pourtant par quelques aspects bienvenus et offrira entre 6 et 20 heures d'acharnement suivant sa volonté de compléter tous les objectifs secondaires du jeu !

Hotline Miami 2: Wrong Number - Dial Tone Trailer

vignette pour les réseaux
7 commentaires

Comments

 Shad
Shad 06 April 2015 à 13h43

Dans la lignée du premier pour ma part, c'est à dire: Excellent.

Parfois frustrant c'est vrai mais l'addiction est telle que l'on recommence en boucle jusqu'à aller jusqu'au bout.

Et puis nom de dieu, cette BO !

 Vrett
Vrett 30 March 2015 à 22h57

Drôle, je venais de le terminer, je suis passé chez Carlo et v'là le test qui confirme peu ou prou ce que j'en pensais.

Alors oui, Hotline Miami 2 : j'aime ça ! C'est pile le défouloir dont j'avais besoin, comme à l'époque du premier épisode, et là j'ai enfin eu ma dose.

J'attends les niveaux amateurs non sans trépignement !

 gueuledegame

Un peu déçu que ce soit seulement "la même chose". J'espérais plus de variété de situations, comme le passage à l’hôpital dans le 1, en plus développé.

 Seldell

Tu as quelques missions dans une jungle et un des personnages qui est pacifique (s'il prend une arme, c'est pour la vider de ses munitions et augmenter le combo). Ca varie un peu. Mais les évolutions sont faibles oui. Ca dépend ce qu'on espérait de la suite, suivant les personnes.

 gueuledegame

Oui voilà. C'est peut être parce qu'il arrive trop vite après le 1 à mes yeux. Du coup je n'ai pas encore envie de me relancer dans la "même" expérience. Par contre dans quelques années je me le ferai peut être, car je me suis bien amusé avec le 1er. Donc il n'y a pas de raison avec ce 2 aussi réussi.

 Lussyole

Les débats pour déterminer la meilleure des pistes feront certainement autant rage que pour nommer le meilleur Final Fantasy !

Voila de quoi alimenter les prochains lives (⌒‿⌒)

sans parler des portes aux réactions inattendues au contact des hitbox adverses

Ha bon ?? C'est la faute des hitbox ? Zut, moi qui pensais que les portes voulaient vraiment te troller pendant les lives, qu'elles avaient une âme ! Déçue ! (-‿・)
 Vactr0

Excellent test et globalement d'accord avec. Une bonne chose que tu n’ai pas nommé ta musique préféré pour éviter l'émeute xD

Je trouve vraiment que c'est un must have à faire si on a déjà fait le premier, c'est vrai que je me suis jamais posé la question pour les néophytes.

J'ai hâte que l'éditeur sorte avec support du Workshop, ça va être dantesque Ravi