Test - Mana Spark, des flèches et du rogue à travers les donjons

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 12/10/2018

Nouvel arrivant dans le domaine des twin-stick shooter, Mana Spark est un jeu d'action 2D rétro dans un univers de fantasy où l'humanité tente de survivre difficilement. Le jeu reprend les éléments classiques du genre pour créer une aventure en apparence anodine. Parvient-elle pour autant à s'envoler ?

Mana Spark se déroule dans un monde où l'humanité s'éteint peu à peu face à ses ennemis. Les monstres possèdent du mana, ce qui leur permet d'avoir la supériorité dans les affrontements. Les humains doivent ainsi se cacher, et tenter de récolter difficilement des artefacts de mana pour résister. C'est dans ce contexte que l'on parcourra un donjon toujours plus profondément, à la recherche de trésors.

La chasse au monstre

Organisé à la façon d'un rogue, avec génération procédurale des niveaux et mort permanente allégée, Mana Spark se concentre sur les affrontements à distance. Les personnages que l'on pourra diriger pendant la majeure partie de l'aventure se défendront grâce à un arc ou une arbalète, tandis qu'un dernier héros tardif usera de son épée. L'objectif sera assez classique : il faudra traverser les salles des différents étages afin de trouver l'escalier menant à de nouvelles profondeurs. Il faudra en cours de route affronter les nombreux monstres pour déverrouiller les pièces, et même trouver un levier permettant d'ouvrir la porte vers l'escalier.

On trouvera au fil des combats toutes sortes d'adversaires aux comportements variés, se défendant parfois avec un bouclier, et possédant quelques techniques qui leur seront propres. Si les vaincre sera obligatoire pour progresser, on pourra néanmoins récupérer parfois sur eux de la nourriture pour se restaurer, des pièces à dépenser en magasin pour acheter des améliorations de personnages (bonus de force, de vie, flèches empoisonnées...) ou des objets (pièges à loup, tourelles...), et des artefacts de mana permettant d'améliorer son camps entre les parties. On pourra notamment y améliorer ses objets, gagner des bonus permanents ou encore affaiblir des ennemis tandis que de nouveaux artisans rejoindront le campement.

Une force relative

La prise en main de Mana Spark est assez agréable. Le jeu demande d'apprendre à gérer le temps de rechargement de son arme et d'appréhender le système d'esquive, tout en apprenant les réactions ennemies pour parvenir à les piéger lorsqu'ils portent un bouclier. Les nombreuses améliorations offrent une puissance ressentie à son personnage bien que celui-ci conserve néanmoins sa fragilité, les ennemis étant toujours assez forts pour arracher plusieurs points de vie à la moindre attaque concluante.

Le jeu souffre néanmoins de répétitivité à travers le peu renouvellement qu'offrent les parties. Même s'ils évoluent à travers les étages, les ennemis sont souvent les mêmes, les objets et bonus se révèlent finalement assez peu nombreux, tandis que les boss sont uniques et linéaires lors de l'aventure, créant un sentiment de lassitude sur le long terme. Mana Spark reste malgré tout agréable à jouer par petites sessions grâce à son système de combat par flèches assez réussi.

bon
DISTRAYANT

Notre avis :

Mana Spark n'a pas à rougir de ce qu'il propose avec son système de combat par flèches. S'il offre de bons moments durant quelques heures, le manque de contenu et la répétitivité des environnements ou des ennemis aura néanmoins de quoi décevoir. Il faudra alors le prendre tel qu'il est : un rogue avec une ambition très modérée.

MANA SPARK - Du rogue et des flèches | Focus Indé

vignette pour les réseaux
1 commentaire

Comments

 gueuledegame

On a l'impression que c'est le genre de jeu qui ne bénéficie pas du tout d'être un rogue. Certains indé ont peur de designer en dur ou bien.