Test - Poi, le plateformer 3D qui ramène le joueur à l'ère N64

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 06/02/2017

Nombreux sont les nostalgiques qui cherchent désespérément un plateformer 3D qui leur rappellera "la bonne époque" dans la lignée de ceux étant sorti sur N64 et dont Nintendo semblait avoir le secret. Avec un esprit Mario 64, Mario Sunshine ou encore Banjo-Kazooie, quelques titres indés comme FreezeMe, Yooka Laylee ou A Hat in Time tentent de ramener la flamme avec plus ou moins de succès. Poi est quant à lui un nouveau candidat. Objectif atteint ?

Poi est un jeu de plateforme 3D mettant le joueur aux commandes de deux jeunes explorateurs, frère et sœur, pour tenter de retrouver des médailles au fil de niveaux et de divers défis. L'histoire sera assez secondaire, puisque les personnages tentent de réunir ces "étoiles de Mario" afin de devenir des maîtres explorateurs.

Seulement 5 niveaux majeurs...

Le jeu s'organise autour d'un hub aérien dans lequel on pourra s'envoler. Autour du vaisseau des héros, ce sont progressivement 5 niveaux principaux vers lesquels on pourra faire cap. Chacun proposera 7 missions, certaines propres à l'environnement visité, d'autres revenant régulièrement comme récupérer 100 pièces ou trouver 7 clés.

Ces niveaux, relativement denses, permettront de rencontrer de nouveaux personnages qui viendront s'ajouter au hub et proposeront une multitude de quêtes annexes qui constituent une part non négligeable de l'aventure. La richesse de Poi se trouve dans la quantité de nouveaux défis secondaires s'ouvrant en permanence dès que quelques médailles seront acquises.

... mais une multitude de quêtes annexes !

Si les 5 niveaux principaux de Poi et ses 7 missions semblent être particulièrement pauvres en contenus, c'est sans compter les très nombreuses quêtes annexes. Au programme, on trouvera des mini niveaux de défis dans lesquels il faudra se montrer particulièrement agile, des mini-jeux comme le vol ou le labyrinthe désertique et même quelques mini-niveaux thématiques liés aux environnements principaux.

En dehors de ces niveaux ponctuels, des quêtes annexes plus globales s'étaleront sur l'ensemble des lieux et niveaux visités comme la récolte de rouages dorés pour aider un PNJ à réparer son vaisseau, la récolte de fossiles à déterrer une fois trouvés ou encore la cartographie des niveaux principaux en atteignant certaines zones précises.

Une dernière médaille, et je m'arrête. Oh, un nouveau niveau !

Reprenant beaucoup d'éléments ayant fait le succès d'un Mario 64, avec des clins d’œil que certains qualifieront de plagiat, Poi est un jeu particulièrement agréable à parcourir. Avec des contrôles réussis, notamment par la capacité à faire un double saut pour se réceptionner précisément, la difficulté se veut progressive sans jamais décoller réellement.

Poi se retrouve donc à être un jeu de collecte qu'on prendra plaisir à visiter avec sa multitude de tâches à réaliser. La récolte sera d'ailleurs aidée par l'intermédiaire d'une boussole pouvant indiquer la direction de certains éléments, ou par un panneau récapitulatif des médailles manquantes regroupées par thème. 

excellent
DU TOUT BON

Notre avis :

Pour les nostalgiques cherchant à retrouver des environnements 3D à parcourir en long comme en large avec des contrôles agréables, Poi est un jeu qui comblera totalement les attentes. Sans jamais être réellement difficile ou original, le titre propose une multitude d'objectifs allant plus loin que ceux proposés directement dans les quelques niveaux principaux. Si la quantité réduite de ces derniers pourrait faire craindre pour la durée de vie du jeu, il n'en est rien grâce aux nombreuses quêtes annexes se déverrouillant progressivement et activant le syndrome du "allez, je fais juste ça, et je m'arrête". L'accès anticipé aura permis à Poi de mûrir jusqu'à atteindre un excellent niveau de finition offrant de jolies heures de découverte et de plaisir.
vignette pour les réseaux
4 commentaires

Comments

 Fir3fly03
Fir3fly03 07 février 2017 à 16h06

Un jeu que j'ai commencé et qui me donne l'impression de revenir plusieurs années en arrière lorsque l'on m'a offert la N64 avec Mario. J'ai l'impression de me retrouver gamine à m'émerveiller et à m'amuser vraiment sur un plateformer, chose qui ne m'est finalement pas arrivé depuis Mario 64 et Banjo-Kazooie.

Qu'est-ce que ça fait fait du bien de se balader librement dans des niveaux, mais sans être dans un open world où finalement tu ne sais jamais par où commencer, quoi faire, souvent vide. Là chaque mission/objectif nous donne un but que l'on peut suivre ou non (et c'est d'ailleurs marrant de débloquer avant que le jeu ne nous le suggère certaines médailles de fin de niveau).

Il y a toujours quelque chose à débloquer plein de petits endroits à fouiller. La DA ce n'est que subjectif mais j'accroche beaucoup. La musique n'est pas très variée mais elle n'est pas pénible même sur plusieurs heures de jeu.

Je pense en être à la moitié hors tous les objectifs annexes dans le hub et c'est déjà un gros coup de cœur. Beaucoup de jeu auxquels je joue je m'amuse, mais me faire retrouver mon âme d'enfant seul Nintendo de temps en temps sur certains de leurs titres m'apportent ça en temps normal. Et ça fait du bien de ressentir ça en ce moment.

 JDX
JDX 07 février 2017 à 10h51

Dès qu'il baisse un peu de prix, je me le prends. Ce genre se fait trop rare de nos jours !

 benkeus
benkeus 06 février 2017 à 18h40

Un jeu que j ai eu le plaisir de découvrir lors de la soirée indécouvertes.....
Sans prétention mais il m'a l ´air de faire parfaitement le boulot!

 Alayric
Alayric 06 février 2017 à 18h23

C'est très Mario 64, en moins bien mais qui vaut quand même le coup, surtout qu'il n'est vraiment pas très cher.
C'est vrai que le rythme de progression est très agréable, on débloque constamment des petits trucs. Niveau difficulté par contre c'est 0.
Les musiques sont plutot sympa, notamment celle du ciel et je trouve que celle des challenges ressemble au thème des chocobos de Final Fantasy. Joyeux

Bref aucune révolution mais bon jeu.