Orwell, une simulation de surveillance à la sauce 1984

Orwell : une simulation de surveillance à la sauce 1984

 Avorpal
Rédigé par Avorpal
Publié le 01/09/2016

Quiconque ayant déjà lu le dystopique 1984, roman d’anticipation de George Orwell, connait le malaise ressenti à vivre dans une société placée sous très haute surveillance. Avec Orwell – qui emprunte donc son nom à l’auteur anglais – d’Osmotic Studios, ce n’est pourtant pas du côté de l’opprimé que nous nous situerons mais bel et bien du côté du surveillant, de celui qui voit tout, qui analyse tout. De Big Brother en somme.

Afin de garantir la sécurité des citoyens de votre pays, êtes-vous prêt à accomplir la plus importante mission que l’on puisse vous confier ? Dans Orwell, une simulation de surveillance sous-titré « Keeping An Eye On You », vous avez été choisi par un vaste programme de sécurité pour espionner vos comparses. Caméras de surveillance, enregistrements, activités sur Internet, toutes données devront être recueillis, analysées et compilées afin de déceler les éléments qui pourraient menacer le pays.

Au-delà d’un simple jeu, Orwell entend questionner le joueur sur l’ultra surveillance et l’impact que les nouvelles technologies peuvent avoir sur nous. Car après tout, sous couvert de prévenir les menaces terroristes, le programme de sécurité mis en place ne cache-t-il pas des enjeux plus vastes encore ? Toujours est-il qu’Orwell intrigue pour son pitch tristement d’actualité et qu’il devrait être disponible avant la fin de l’année sur Windows.

Orwell - Keeping An Eye On You (Announcement Trailer)

vignette pour les réseaux
2 commentaires

Comments

 gueuledegame

Pas vraiment dans son gameplay, mais clairement par son principe, ce projet rappelle l'excellentissime Papers please! Quand le jeu vidéo utilise l'interactivité pour te faire vivre un rôle et grâce à se dispositif te faire réfléchir. Même en t'amusant. C'est beau, à suivre.

 Fir3fly03
Fir3fly03 02 September 2016 à 08h14

Par les temps qui cours, et pas que en France, loin de là même, c'est d'autant plus d'actualité. Dommage pour le FR du jeu, il m'aurait bien intéressé.