Party Hard, qui a invité un serial killer à la fête ?

Test - Party Hard, venez gâcher la fête avec un serial killer

 Seldell
Rédigé par Seldell
Publié le 23/03/2016

Qui n'a jamais rêvé d'assassiner ses voisins lorsque ceux-ci font un vacarme assourdissant à toute heure de la journée ou pire, une grosse teuf jusqu'à très tard la nuit nous empêchant de dormir ? La vengeance, c'est ce que semble proposer Party Hard du studio Pinokl Games. A-t-elle un goût amère ? La réponse dans ce test.

L'assassin fantôme

Party Hard est un jeu 2D qu'on pourrait placer entre l'infiltration et la stratégie. Aux commandes d'un serial killer, le joueur devra tuer l'ensemble des participants de nombreuses fêtes, représentant chacune un niveau. Mais il faudra faire preuve de discrétion : si un convive vous voit assassiner quelqu'un ou vous trouve près d'un corps, celui-ci n'hésitera pas à rejoindre le téléphone le plus proche afin d'appeler la police pour vous dénoncer.

Si un policier venait à vous courser, il serait difficile de lui échapper plus d'une fois, ce qui signerait l'échec du niveau. Il faudra ainsi poignarder chaque personne lorsqu'elle sera isolée des autres. Pour s'aider dans sa tâche, le joueur pourra activer divers pièges propres aux niveaux, comme faire exploser des enceintes, ou utiliser quelques objets spéciaux qu'il trouvera. Ces derniers iront des vêtements de rechange pour ne plus correspondre à la description du tueur, jusqu'aux objets de soutien pour faciliter des meurtres.

Un gameplay pataud

Party Hard essaye de se vendre comme un jeu amusant et dynamique. Si le concept de base prête à sourire tout comme divers éléments décalés durant les niveaux, le jeu n'est pas réellement fun. L'action est particulièrement lente, ne serait-ce qu'à cause du déplacement du personnage, portant la durée de chaque niveau à près d'un quinzaine de minutes avec sa cinquantaine de fêtards à éliminer. Malheureusement, c'est surtout de la frustration qui ressortira du jeu.

En effet, le titre exige du joueur que celui-ci soit extrêmement carré dans ses actions alors que de son côté, Party Hard se permet certains floues pouvant ruiner une partie de façon incompréhensible. On peut penser aux pièges dont certains sont discrets lorsqu'on les prépare alors que d'autres sont, sans raison, "visibles" et alertent les gens proches. Pousser quelqu'un dans le feu ne sera par exemple pas discret alors que jeter quelqu'un du haut d'un toit, si. Il faudra le découvrir en jeu quitte à perdre !

Rapide à apprécier, rapide à oublier

Au final, il en ressort de Party Hard un jeu frustrant. Les pièges sont globalement peu efficaces et la mort y est particulièrement pénible. De plus, les niveaux sont bien trop souvent en plein air avec de grandes zones ouvertes et obligent le joueur à essayer d'isoler difficilement des fêtards pour perpétrer son crime. On pourra en revanche apprécier les musiques des fêtes, toutes assez sympas, et le renouvellement des niveaux avec différents univers, notamment par l'intermédiaire d'un pack de niveaux bonus assez décalés ou quelques personnages à débloquer.

moyen
TRèS MOYEN

Notre avis :

Si les premiers niveaux de Party Hard sont agréables, il en ressort rapidement de la frustration. Des imprécisions de gameplay peuvent venir gâcher des parties qui sont déjà en soi assez longues à terminer tant la moindre erreur aura de grandes chances d'être fatale. La musique agréable parvient à faire passer la pilule tant qu'on l'apprécie, mais l'intérêt du jeu diminuera rapidement lorsqu'on s'en lassera, d'autant que ce ne sera pas l'histoire qui tiendra en haleine le joueur. La durée de vie est quant à elle honnête avec une dizaine d'heures à l'horizon. En bref, Party Hard n'est pas un mauvais jeu mais il reste assez moyen en terme de fun.

Party Hard E3 2015 Trailer

vignette pour les réseaux
15 commentaires

Comments

 Fir3fly03

J'ai testé la démo. C'est marrant. Je pense que je me le prendrais un jour, mais il n'est pas en tête des jeux que je veux absolument faire.

 erekiel

Moi j'ai adoré ! ça m'a rappelé des sensations de 8 bits, quand tu devais refaire les niveaux jusqu'à ce qu'ils te deviennent aussi familiers que la cour d'école (tiens ouais, s'ils font un DLC réussi dans une école/collège/lycée, je crois que j'achète).

 Elrhim

Dans une école primaire ben voyons...
J'ai la naïveté de penser que je ne suis pas le seul que ce genre de jeu rende mal à l'aise, il semblerait seulement qu'aujourd'hui ce sentiment soit devenu une fin en soi chez pas mal de gens, et il n'en a pas toujours été ainsi selon moi...
Hatred est décidément l'arbre qui cache la forêt, peut-être serait-il sorti deux ans plus tard que personne n'y aurait rien trouvé à redire.

 Seldell

A part découvrir les pièges (qui reviennent souvent) et éventuellement l'effet de l'appel surprise du téléphone, je ne vois pas trop ce que ça change que le niveau soit familier. Les gens se déplacent de façon totalement aléatoire, donc il y a une bonne part de chance et de patience surtout je trouve Content

 Sidexal

Moi j'ai bien aimé (si l'on oublie le dernier niveau absolument horrible), c'était sympa de tuer tout le monde au fur et à mesure, de se cacher et de cacher les corps.
Par contre ça manque de renouvellement, on a vite fait le tour.

 Seldell

Je suis allé jusqu'au bout de l'histoire, mais j'avoue que les niveaux bonus ne m'ont pas attiré au delà de la surprise de la découverte et du "c'est drôle" qui s'estompe en quelques secondes.

 lolo-le-haricot

Moi qui hésitais a me le prendre, je n'hésite plus maintenant du coup Ravi
Merci Content

 Mr Tonquard

Encore un jeu qui va plaire à Familles de France. Bon en gros c'est un Hitman du pauvre quoi. Euh par contre les "musiques de fêtes assez sympas"... Mouay.

Je me permets juste une pitite correction vocabularistique, je crois que
"Ces derniers iront des vêtements de rechange pour ne plus correspondre à la description du tueur, ou plus généralement du soutien pour faciliter des meurtres." c'est mieux en "Ces derniers iront des vêtements de rechange pour changer d'apparence aux divers soutiens qui facilitent les meurtres." Muet

 Seldell

Je me suis perdu dans la structure de ma phrase mais c'est corrigé. Merci Ravi

 gueuledegame

N'ayez pas peur d'être sévère sur les tests hein. On dirait que vous prenez beaucoup de pincettes quand le jeu ne vous plait pas.

Pages