The Vanishing of Ethan Carter, un jeu narratif à ne pas manquer ? - Test

Test - The Vanishing of Ethan Carter, un jeu narratif à ne pas manquer ?

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 02/10/2014

Il y a deux ans,  3 anciens développeurs de People Can Fly (BulltStorm, Painkiller) se sont lancés dans la création de leur propre studio en fondant The Astronauts. Faisant fi des préjugés hâtif, ils ont décidé de quitter le genre du FPS bourrin et sanglant pour s'adonner aux joies du jeu narratif à ambiance avec The Vanishing of Ethan Carter.

élémentaire, mon cher Watson

C'est une enquête qui vous attend dans The Vanishing of Ethan Carter. Une enquête menée par Paul Prospero, un détective à la voix "badass" qui se voit spécialisé dans les sciences occultes et dans tous les mystères qui les entourent. Ses recherches l'ont mené jusqu'à la Red Creef Valley, un lieu aussi grandiose que dénué de toute vie dans lequel ont eu lieu de nombreux crimes qu'il faudra élucider. À mi-chemin entre narration et contemplation, le jeu de The Astronauts propose au joueur de résoudre quelques énigmes principalement basées sur la reconstruction de scènes de meurtre.

La nature telle qu'on l'aime

Il est très important d'assimiler le fait que The Astronauts est une petite entreprise de seulement 8 personnes. Pourquoi ? Tout simplement parce que la modélisation et les animations de l'environnement de leur jeu mettent un grand coup de tatane à bien des productions AAA actuelles. Dès les premières minutes, The Vanishing of Ethan Carter nous plonge dans cette nature riche et diversifiée de Red Creef Valley, au côté d'un barrage qui sera le point de vue idéal pour profiter d'un panorama qui viendra nous décoller la rétine. Grâce à un soucis du détail et à une non-flemme qui fait plaisir à voir, les développeurs ont réussi à créer un environnement si précis et si diversifié qu'on le croirait réel. En un mot : crédibilité. La bande sonore n'est d'ailleurs pas en reste, avec un subtil travail sur les effets qui, sans l'image, arrivent déjà à nous faire percevoir le monde qui nous entoure.

De la narration aux énigmes

Le parcours de Paul Prospero se fera en deux temps. D'une part, le jeu laisse une grande place à l'exploration. Zero interface et absence de guidage, le joueur doit se fier à son instinct et découvrir les choses de lui-même. Lorsque l'on rencontre un cadavre, ou des traces de crime, il faudra, dans un premier temps, chercher tous les indices qui lui sont liés. Pour faciliter sa tâche, notre enquêteur bénéficie d'une capacité très pratique : une fois un indice détecté (avec le clic de la souris), une foultitude de mots identiques apparaitra à l'écran. En bougeant la caméra, on se rend compte que cet ensemble de mots converge en un point si l'on regarde dans la bonne direction. Une fois trouvée, par un simple clic, un effet visuel très réussi nous indique la position d'un nouvel indice à découvrir. Cette mécanique de gameplay peut sembler floue de prime abord, mais elle deviendra rapidement très intuitive.

Ensuite, une fois tous les indices rassemblés, l'enquêteur devra reconstituer le crime en attribuant la bonne chronologie aux événements qu'il aura imaginé grâce à ses recherches. Le déroulement de chaque enquête se veut assez proche, mais la réalisation et le déroulement de l'intrigue maintiennent le joueur en haleine de façon suffisamment efficace pour que l'on passe un bon moment. Ce ne sont finalement que deux reproches que l'on pourra faire à ce The Vanishing of Ethan Carter. D'une part, quand on sait qu'il faudra résoudre toutes les affaires pour pouvoir venir à bout de l'aventure, on peut pester sur le fait qu'il est possible d'en rater une sur notre route au point de devoir faire un immense aller-retour dans le pire des cas. D'autre part, le système de sauvegarde est un peu douteux. Votre partie ne sera sauvée qu'en fin de chaque énigme, ce qui vous empêchera de faire une pause en pleine enquête... pourquoi ne pas avoir permis la sauvegarde manuelle ? Le mystère reste entier. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir, le jeu de The Astronauts est une franche réussite !

excellent
UN GRAND OUAH !

Notre avis :

Malgré quelques défauts (sauvegarde bancale, quelques soucis d'optimisation...), The Vanishing of Ethan Carter possède une âme si forte qu'il serait dommage de passer à côté... à condition d'aimer les jeux narratif, évidemment ! Red Creef Valley est un bien bel endroit dans lequel il fait bon balader, et l'intrigue qui se déploie autour de la disparition du jeune garçon vous tiendra en haleine de bout en bout de l'aventure.

Indie Review - The Vanishing of Ethan Carter (PC)

vignette pour les réseaux
11 commentaires

Comments

 SanThèsse

Seulement 8 personnes sur ce jeu c'est vraiment impressionnant ! J'avoue que la première fois que je l'ai vu j'ai cru que c'était un 3A mais ce qui est vraiment cool c'est qu'on a de plus en plus d'indés qui font un travail graphique fantastique (même si les rétro 2D genre Shovel Knight sont toujours extrêmement appréciables !). DA mise à part le jeu a l'air prometteur mais le système de sauvegarde c'est vraiment dommage...

 Guiwiz
Guiwiz 06 October 2014 à 11h57

Salut At0mium,

merci pour cet article sur ce jeu qui a l'air vraiment intéressant.

Pour la forme, tu as laissé passer une petite erreur dans cette phrase :

Pourquoi ? Tout simplement parce que la modélisation et les animations de l'environnement de leur jeu frôle met un grand coup de tatane à bien des productions AAA actuelles.

Merci encore et désolé pour cette intervention peu passionnante Clin d'oeil

 At0mium
At0mium 10 October 2014 à 02h53

Bien vu ! C'est corrigé, merci !

 Wandsoul
Wandsoul 04 October 2014 à 18h32

Olà qu' il me fait envie ce jeu! Je ne m' y atttendais pas, mais c' est une surprise! Merci pour ce test, j' espère quand même que la phase "solution" ne spoile pas trop Clin d'oeil
Sinon c' est quoi un FPG? Ravi

 Aleph0
Aleph0 04 October 2014 à 11h52

Il est vraiment magnifique ce jeu ! Surpris

C'est pas mon style de jeu à la base mais tu m'as quand même donné envie d'y jouer. Enfin, j'ai encore un bon stock de jeux à faire avant donc j'attendrai probablement une petite solde pour l'acquérir.

 Funky51
Funky51 04 October 2014 à 01h59

Très jolie jeu!

Des que j'ai lancée le jeu je suis parti a gauche dans la foret pour voir ce qui si passer, j'aime pas aller tous droit^^

Ce jeu sème la confusion tellement les décores et les textures son si réaliste et détaillé !

 john_moogle

Merci pour le test! Content Voilà un jeu que j'ai bien envie d'essayer. Mais les soucis d'optimisation me font un peu peur étant donné que j'ai un matos assez modeste... Je vais devoir attendre une solde pour ne pas risquer de claquer 19€ pour rien. rrrrh

 Papou008
Papou008 02 October 2014 à 22h51

Et bien, ça donne envie !
C'est vrais que Painkiller puis Bullet strom épuré de leurs monstres proposaient déjà des ambiances très réussies. On sentait déjà la passion des développeurs qui n'hésitaient pas à travailler minutieusement les détails qui donnent vie à un décor ; ce jeu en est la continuité naturelle.

Espérons simplement que les développeurs écouterons les critiques et corrigerons ces défauts mineurs avant de se lancer dans autre chose.

 Thi4FF
Thi4FF 02 October 2014 à 20h40

Merci pour ce test, j'aime bien ce type de jeu et ton explication est très complète.

 Seldell
Seldell 02 October 2014 à 19h36

Il est vraiment magnifique ce jeu. Les décors sont splendides et je trouve le système d'énigme vraiment bien pensé. Le système de visualisation des scènes me fait penser à Sherlock Holmes dans les films avec Downey Jr quand il imagine l'avenir proche mais cette fois à l'inverse. C'est bien fait !

Par contre c'est pas un peu au pif pour assigner l'ordre ? Parce que même en étudiant la scène, j'ai du mal à imaginer comment on pouvait faire un lien temporel entre les situations :-/

Pages