DeadCore, la grande ascension ! - Test

Test - DeadCore, la grande ascension !

 At0mium
Rédigé par At0mium
Publié le 17/10/2014

D'abord appelé DeadLock dans son prototype issu des 7DFPS, puis renommé DeadCore, le jeu de 5-bit games aura parcouru un long chemin avant d'arriver sur nos ordinateurs. Un peu à l'image de leur jeu, les développeurs ont gravi les échelons et affronté les épreuves pour nous servir un croisement de plateforme et de FPS futuriste taillé pour le speedrun. Verdict ?

La grande ascension

Sur le papier, le concept de DeadLock est simple : le joueur est au pied d'une immense structure dont il doit atteindre le sommet. En vue à la première personne, et équipé d'un fusil laser, il devra grimper de plateforme en plateforme tout en évitant les nombreux pièges qui lui sont tendus. Le souhait de 5-bit games a été de construire un jeu au gameplay vif, prévu pour le speedrun. C'est donc tout naturellement que l'on retrouve un chrono discrètement placé sur notre arme, une idée de bon goût ayant permis aux développeurs de s'affranchir de toute interface afin de renforcer l'immersion. Ce choix est d'autant plus intéressant qu'il nous pousse à nous attarder sur le travail graphique autour du jeu qui, ne mâchons pas nos mots, est une franche réussite. La "tour" que l'on gravit est entièrement aérienne, dans une sorte de tempête gigantesque de la taille de l'univers, rendant ainsi une impression de vertige et d'immensité qui fait mouche dès les premiers instants. D'ailleurs, chacun des 5 niveaux aura sa propre ambiance avec une colorimétrie qui lui est propre, conservant toujours autant de soin apporté à "l'extérieur" et aux effets de lumière habillant le jeu. Soulignons également le travail effectué sur les musiques et sur les effets sonores, qui contribue énormément à l'atmosphère générale du soft.

Plusieurs chemins, une seule destination

Au fil des stages, il sera possible de récupérer de nouvelles capacités : fusil laser, dash, changement de gravité, etc. Le mode histoire permet de faire le tour de ses possibilités de gameplay tout en découvrant l'architecture des niveaux, alors qu'un mode "speedrun" propose de refaire l'aventure en ayant déjà tous les pouvoirs de disponibles. Il est très agréable de constater ainsi que pour une seule destination, ce sont de nombreux chemins qui ont été pensés, et il va de soi que les speedrunners accomplis se feront un plaisir de trouver des raccourcis improbables. D'ailleurs, n'est-ce pas là ce que les développeurs attendent ? Clairement, à chaque instant, on constate que les épreuves qui nous sont imposées peuvent se passer avec panache et vitesse, mais le joueur est clairement libre de ses actions et pourra explorer de nouvelles solutions à son bon loisir. Un mal pour un bien. Certain y verront un manque de rigueur, d'autres une latitude intéressante. En ce qui me concerne, je trouve que c'est une bonne chose de lâcher le joueur dans un environnement ouvert et à aucun moment je ne me suis senti perdu.

Un bilan très positif

Dans sa globalité, DeadCore est un excellent jeu pour qui veut un challenge relevé avec un gameplay au petits oignons. Un peu à la façon d'un Super Meat Boy, on ressent cette frénésie de la touche "R" qui permet de reprendre au dernier checkpoint sans transition dès l'instant où on rate un saut ou un dash. Un sentiment grisant qui incite à persévérer et qui convient tout à fait au dynamisme du jeu. Quelques petits soucis techniques sont à noter toutefois, avec la mort qui peut parfois donner lieu à quelques bugs graphiques le temps de réapparaître, mais rien de grave. Au final, le seul point qui aurait pu être amélioré pour rendre l'expérience DeadCore irréprochable reste le changement de gravité. L'idée est bonne, et elle donne lieu à des phases de plateforme vraiment impressionnantes, mais pour qui n'a pas le sens de l'orientation, il est assez dur de savoir où se situe le "sol" de base et un petit indicateur sur le fusil n'aurait pas été de trop (une flèche qui indique le sens de gravité normal par exemple). Sinon, c'est du tout bon ! DeadCore a réussi tout ce qu'il a entrepris et ce fut un plaisir de le voir grandir d'année en année pour arriver finalement à un si haut niveau de qualité.

.

excellent
IMMENSE !

Notre avis :

Que de chemin parcouru ! DeadCore revient aujourd'hui plus en forme que jamais avec des environnements grandioses pour toujours autant de plaisir manette en main. Pour une petite dizaine d'euros, les développeurs de 5-bit Games nous proposent une véritable épreuve de skill, le tout enrobé d'un travail (visuel et sonore) sur l'atmosphère qui force le respect. Hormis quelques soucis d'orientation lors de phases de changement de gravité, DeadCore s'affiche comme une franche réussite et nous vous le recommandons chaudement.

Indie Preview - DeadCore (PC)

vignette pour les réseaux
9 commentaires

Comments

 Tramfut
Tramfut 09 November 2014 à 13h20

Ce jeu est excellent n'hésitez pas ! Bravo à tout ceux qui ont travaillé dessus Content
Et bravo aussi pour le test !

 tuxfanou
tuxfanou 21 October 2014 à 14h23

Je viens tout juste de découvrir ce site avec ce test. Je vais très certainement y passer pas mal de temps. Les tests sont intéressants, les vidéos sont dynamiques, bref, que du bon Content

Il y a juste une chose que je regrette, c'est qu'à aucun moment il n'est fait mention d'un autre jeu sorti en début d'année et qui ressemble très forment à celui-ci : Cloudbuilt. Il est également disponible sur Steam. Je l'ai acheté lors d'une promo cet été et j'avoue être troublé par les similitudes. Bien qu'assez différent sur la manière d'aborder le gameplay, le principe de liberté et de speedrun sont vraiment identiques. Si vous ne connaissez pas, je vous le conseille.

 Thordelan
Thordelan 04 September 2015 à 00h40

J'ai acheté Cloudbuilt suite à ton commentaire mais je dois avouer que je préfère d'assez loin (pour le moment en tout cas), Deadcore.
C'est vrai qu'il y a des similitudes entre les 2 mais je trouve les déplacements dans Cloudbuilt un peu trop saccadés à mon goût, moins fluide que Deadcore en tout cas, et aussi un peu brouillon. Enfin il y a quelque chose qui me dérange un peu en tout cas et qui fait que j'en ai marre après un level (quelques minutes)...
Après, c'est vrai aussi que c'est peut-être le manque de maitrise des déplacements qui me fait ressentir ça, à voir si la fluidité s'améliore avec le temps passé sur le jeu.

 Seldell
Seldell 21 October 2014 à 15h21

Nous avions prévu de le tester mais par manque de temps, ça n'a pas été fait malheureusement. Mais oui on le connait bien ce jeu aussi ! Content

 Rtransat
Rtransat 17 October 2014 à 22h45

J'aurais aimé avoir des informations concernant la durée de vie. Le jeu m’intéresse, mais un jeu comme ça, j'aimerai pouvoir y jouer des heures (dans une seule partie) Content

 addNothing

Salut !

Ben c'est très variable et ça dépend vraiment du skill du joueur, mais je vais essayer de te donner quelques éléments :

Un très bon joueur (genre, vraiment TRES bon) finira les 5 niveaux de la Story en 2h ou un peu moins la première fois, mais il lui faudra encore un peu de temps pour trouver tous les collectibles cachés et débloquer toutes les maps additionnelles (bien 1h de plus) et il lui faudra alors encore 1h minimum pour faire un premier run sur celles-ci.

Mais ça c'est pour un joueur très à l'aise avec tout ce qui est First Person Platform et habitué des Speedruns.

Pour un joueur plus "normal" il faudra bien 4h pour terminer les 5 niveaux de la Story.

Et ainsi de suite ; )

 Harest
Harest 17 October 2014 à 22h05

Je viens de voir passer le trailer de lancement sur Reddit du coup je passe aussi ici. GG aux devs pour la release o/. Le jeu a bien évolué depuis de 7DFPS.
J'en ai raté des choses, ça m'a surpris de voir que vous aviez pris un éditeur (par obligation j'imagine ?), Namco Bandai ici.
Bonne continuation en tout cas ;).
Et oui c'est vraiment cool d'avoir une couverture (française en l’occurrence) des jeux indé. Ça manquait il fût un temps.

 addNothing

Salut c'est Adrien de l'équipe de 5 Bits Games : )

tout d'abord, merci encore à l'équipe d'IndieMag pour nous avoir soutenu durant ces deux années : ça représente beaucoup pour nous !

Et je te rejoins Nival dans ton analyse : le pincement de coeur est là aussi, et on est également heureux de voir ce site grandir et évoluer en même temps que la scène indépendante qu'il a choisi de couvrir et de soutenir.
De notre côté nous avons doublement vécu cette transition et c'est... étrange et grisant à la fois : )

 Nival
Nival 17 October 2014 à 17h38

Petit pincement au cœur en ce qui me concerne en découvrant ce test de DeadCore! Non pas parce que le jeu à l'air excellent (même si oui il l'est manifestement!), mais parce que DeadCore/DeadLock représente l'un des premiers projets indé d'envergure dont j'ai eu connaissance via la voix d'At0mium (alors sur sa chronique sur JVC, fin 2012). Et que depuis je vois le jeu toujours soutenu par IndieMag (via news, vidéo, preview...), et maintenant le projet est arrivé à maturité et nous est donc enfin présenté sous la forme d'un test d'un jeu terminé!

C'est un peu comme si IndieMag arrivait à ce moment charnière où l'on n'avait plus d'un coté des tests de jeux présentés d'emblée finalisés, et de l'autre des news concernant des projets encore en cours de développement, mais que, signe que notre site favori a définitivement achevé sa phase de lancement, on peut enfin voir les news d'hier devenir les tests d'aujourd'hui.

Moment assez important je trouve ;).