The Doll Shop, par l'Atelier Sentô - Article

The Doll Shop, par l'Atelier Sentô

 Atelier Sentô
Rédigé par Atelier Sentô
Publié le 06/12/2018

La sortie d'un jeu est toujours un moment particulier pour le développeur, partagé entre excitation et appréhension. Cécile et Olivier de l'Atelier Sentô nous racontent aujourd'hui celle de leur visual novel horrifique créé en collaboration avec les étudiants de l'ECV Bordeaux.

Quand un jeu est terminé, la première chose à faire est de lui trouver un titre. En général nous optons soit pour un titre en anglais (en faisant attention à choisir des mots faciles à comprendre) soit en japonais (en sélectionnant des sons simples à prononcer pour les Français et les Anglais). Pour celui-ci, après beaucoup d'hésitations, nous nous sommes rabattus sur « The Doll Shop » (le magasin de poupées).

Puisqu'il s'agit d'une histoire sombre et inquiétante, nous voulions le sortir courant octobre en prévision d'Halloween. Mais ce mois-là nous étions au Japon pour une exposition autour de notre bande-dessinée ONIBI et il nous a fallu tout mettre en pause. Finalement le jeu est sorti in-extremis le 29 Octobre, ce qui était peut-être un peu tard.

Comme d'habitude, nous l'avons mis sur le site itch.io que nous aimons beaucoup car il est simple d'utilisation et possède une importante communauté. Cette fois, pour attirer les joueurs et leur donner envie, nous avons ajouté une punch line que l'on peut traduire ainsi  : « Entre horreur et romance, choisissez votre destin. » De nombreux jeux sortent chaque jour sur itch.io et il faut donc trouver un moyen de se démarquer. Parmi les youtubers qui lui ont consacré des vidéos, plusieurs ont avoué avoir été attirés par cette accroche. Alors, mission accomplie ?

Malheureusement, on a beau faire de la pub à tout va et entretenir quotidiennement les réseaux sociaux, notre portée reste limitée. Pour faire parler de nos jeux, il y a deux solutions : la presse et youtube. Les articles sur de gros sites peuvent rapporter un très grand nombre de téléchargement (pour Yûrei Station, un court article sur Kotaku avait fait exploser nos statistiques) mais il est rare que ces sites parlent de petits jeux inconnus. Sur youtube, des Let's Play peuvent attirer de nombreux spectateurs mais rares sont ceux qui iront ensuite jouer au jeu. Pour Yûrei Station, certaines vidéos avaient engrangé jusqu'à un million de vues, sans que cela se répercute sur le nombre de téléchargements du jeu.
Pourtant cela fait parler du jeu. Peut-être qu'un Let's Play convaincra un journaliste d'écrire un article. Ou vice-versa. C'est comme un incendie : une fois la première étincelle partie, tout s'enflamme. Mais d'où vient-elle et comment la provoquer ? Mystère…

Au final, rien de tout cela s'est produit pour The Doll Shop : le jeu est passé sous le radar des gros sites et des youtubers célèbres. Il a néanmoins trouvé son public. Si, pour nos jeux précédents, nous n'avions aucun retour des joueurs et devions aller lire les commentaires sous les Let's Play pour connaître la réactions des gens, cette fois, nous avons reçu beaucoup de messages. Des joueurs nous ont écrit pour nous dire à quel point le jeu les avait touchés et qu'ils s'étaient beaucoup identifiés aux personnages, espérant jusqu'au bout une fin heureuse. On a même trouvé un site qui décortique un à un les différents symboles et thèmes du jeu. The Doll Shop a aussi eu les honneurs d'un long article dans un grand magazine papier en Belgique. Et, le 18 décembre, nous sommes invités à parler du jeu dans un colloque organisé à Paris par la Sorbonne. C'est fou !

L'autre excellente surprise, c'est ce tweet en japonais qui a explosé sur Twitter, entraînant plus de 10 000 partages et donnant envie à de nombreux Japonais de tester le jeu. Il faut préciser que le public japonais est très difficile à toucher : ils jouent principalement sur console et ne visitent que rarement les sites étrangers. On ajoute toujours une traduction japonaise à nos jeux mais on ne se fait pas vraiment d'illusion. Et là, tout à coup, il y avait des centaines de messages en japonais discutant du jeu, s'étonnant du fait qu'il était développé par des français alors qu'il semble si proche de leur culture. On a reçu de longs mails de remerciements. Certains ont dessinés des fanarts. Il y a même un joueur qui a cuisiné à l'identique les ramen servis dans le jeu !

Inutile de vous dire qu'on était aux anges !

The Doll Shop est un jeu très personnel. On y a beaucoup expérimenté en termes de narration, environnements et musiques. Le jeu bénéficie également du travail des élèves de l'ECV avec qui on a eu la chance de collaborer pendant trois jours. Pour toutes ces raisons, on est heureux que le jeu ait résonné comme ça chez ceux qui y ont joué.

Pour nous c'est également une nouvelle expérience de sortie d'un jeu, avec ses bonnes et mauvaises surprises. Cela nous prépare un peu mieux à la sortie de notre projet, The Coral Cave. Il y aura forcément une grande part d'imprévu mais, au moins, nous sommes prévenus !

En attendant, vous pouvez jouer gratuitement à The Doll Shop sur cette page : https://ateliersento.itch.io/dollshop

N'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé !

The Doll Shop (Horror Visual Novel) - Teaser

vignette pour les réseaux
3 commentaires

Comments

 TeoM
TeoM 08 December 2018 à 18h07

Bonjour Cécile et Olivier,

Est-ce qu'il vous semble intéressant, pour une bonne stratégie commerciale, de demander à des amis, ou simples internautes intéressés par votre travail, d'éditer des réactions au jeu, comme un tweet, une vidéo de let's play, une vidéo de présentation, etc., exprès pour faire connaître le jeu? Je veux dire de les contacter par mail, au moment de la sortie du jeu, ou juste avant, et de leur donner des idées de réactions.

Ça serait mieux si c'était spontané... perso je le ferais bien, mais je n'ai jamais enregistré une vidéo de jeu (je crois qu'il faut un ordi costaud), et je ne suis pas sur tweeter. Vous pouvez donc nous donner des idées ou conseils pour nous aider à faire exister le jeu sur la toile. Est-ce que je peux faire quelque chose ? un mail à Jeuxvidéo.com ? envoyer un tweet à Atomium ? écrire une lettre à Emmanuel Macron ?! BombJoyeux

 Vrett
Vrett 06 December 2018 à 14h49

Si vous êtes prévenus des imprévus, alors c'est que tout est prévu ! Joyeux

Mmmmh des ramen

 Atelier Sentô

Oui, à ce niveau là, c'est presque un superpouvoir ! Ravi