Communiquer en s'amusant, par l'Atelier Sento

 Atelier Sentô
Rédigé par Atelier Sentô
Publié le 07/05/2015

Dans la vie, il y a le savoir-faire et le faire savoir. Créer son jeu n'est en effet qu'une partie du processus menant à sa vente. Il faut être capable de communiquer dessus relativement tôt, afin de créer une attente et d'avoir une base de fans. Mais comme vous allez le découvrir grâce à l'Atelier Sentô, il n'y a pas que la presse spécialisée qui peut aider...

On a parfois l'impression qu'il n'y a qu'une seule marche à suivre pour faire parler de son jeu : envoyer des dossiers de presse aux grands sites de jeu vidéo (sans jamais recevoir de réponse), réserver des stands hors de prix lors des salons... mais on peut faire autrement. C'est le hasard d'une rencontre qui a rendu possible l'exposition The Coral Cave. Il est probable que nous n'en aurions pas eu l'idée nous-même. Pourtant, c'est le genre d'opportunité dont nous avions toujours rêvé.

Depuis le début (et tout particulièrement sur Indiemag), nous cherchons à partager l'avancée de notre projet, les techniques utilisées, nos progrès mais aussi nos hésitations. L'exposition à la bibliothèque est structurée de la même manière :

  • le rez-de-chaussée présente un aperçu général à travers un panorama des paysages du jeu,
  • le 1er étage est une plongée dans la création de The Coral Cave. On a réalisé plusieurs collages juxtaposant sur une même feuille toutes les étapes de scènes entières du jeu, des premiers storyboards aux aquarelles terminées. De même, des vitrines rassemblent, éparpillés, notre matériel de dessin, des croquis, des brochures touristiques ramenées d'Okinawa, …
  • le 2ème étage est consacré à nos produits dérivés : 4 estampes de Mizuka et une petite bande-dessinée de ses aventures.

Le vernissage a été l'occasion de faire découvrir la créativité des jeux vidéo indépendants à un public qui ne joue pas. La plupart d'entre eux étaient venus par intérêt pour le Japon. Comme seuls les gros jeux (et leur fétichisme des armes) sont diffusés dans la presse, leur opinion à ce propos était assez négative et on les comprend !

C'est pourquoi il est important de montrer qu'un jeu vidéo peut se faire à la manière d'une bande-dessinée, d'un roman : seul ou à deux, avec une grande liberté créatrice.

Nous avons eu également l'occasion d'animer deux ateliers pour les enfants. On leur a fait dessiner un flipbook. L'une des participantes était si motivée qu'elle est venue aux deux ateliers : la seconde fois, nous lui avons proposé de créer un court point & click. En moins de deux heures, elle a écrit l'histoire et réalisé tous des dessins et animations. Nous n'avons eu qu'à scanner le tout pour finaliser son jeu.

Télécharger Hello Alien, un jeu de Gwenaelle Thomas. 

C'est plutôt chouette, n'est-ce pas ? Et c'est la preuve que tout le monde peut créer son propre jeu. Il ne faut pas hésiter : il faut se lancer !

Bien entendu, malgré tous nos efforts, l'exposition et les ateliers restent de la communication à toute petite échelle, presque négligeable. C'est néanmoins gratifiant de trouver des chemins de traverse, en dehors du monde clos du jeu vidéo. Si le jeu indépendant n'a pas sa place sur les étals des supermarchés, il mérite d'être dans des lieux de vie et de culture. De nombreux événements de ce type se mettent en place et il y en aura de plus en plus ! Et puis, au final, on a eu nos affiches dans les rues comme Assassin's Creed, même si ce n'était que quelques jours, dans une seule ville.

L'exposition se poursuit jusqu'au 30 mai 2015 à la bibliothèque d'agglomération Bonlieu, Annecy. Le dernier jour, nous serons présent au festival Japannecy pour animer un atelier création de jeu vidéo ouvert à tous. N'hésitez pas à passer nous voir si vous êtes dans le coin !

vignette pour les réseaux
16 commentaires

Comments

 Anceteros

Ahaha je trouve toujours vos BD extrêmement bien pensé et drôles !
J'habite sur Annecy et j'avais vu les affiches de l'expo mais tout ce qui m'a traversé l'esprit c'est que quelqu'un vous avait copié, je me disais juste quelque chose comme "c'est dommage que Coral Cave ne soit pas plus connu, il y aurait de quoi faire une expo dessus et ne pas se faire plagier". Ce n'est qu'aujourd'hui grâce a cet article que j'ai compris que c'était vraiment une expo sur votre jeu ! Bravo en tout cas !
Je ne pourrais pas assister à la soirée de clôture malheureusement mais en tout cas je vous souhaite d’intéresser un maximum de monde et je vais essayer d'aller voir l'expo avant qu'elle ne s’arrête !
Merci à vous de faire vivre la ville Ravi

 Atelier Sentô

Ah, génial, un lecteur d'Indiemag qui habite à Annecy ! Il est marrant ton commentaire : ce serait un cauchemar d'avoir une fausse expo The Coral Cave, haha !
Si tu es libre, on fait une visite guidée mercredi 13 mai à 15h à la bibliothèque Bonlieu. A bientôt, peut-être !

 Anceteros

Arf malheureusement je suis à un festival de cinéma durant tout le pont de l'ascension... J'aurais vraiment aimé vous rencontrer puisque je veux travailler dans le jeu vidéo et une rencontre avec des professionnels est toujours très enrichissante Content mais bon ce sera pour une prochaine fois ! Profitez bien de la ville en tout cas !

 john_moogle

J'adore le résumé de l'expo sous forme de BD, super drôle! Je viens de faire le jeu de Gwenaelle. Elle va avoir de quoi se la péter à l'école! Joyeux

 Atelier Sentô

Oui, elle a bien travaillé. On va l'engager sur The Coral Cave !

 Fir3fly03

Toujours très sympa ! J'ai aussi téléchargé "Hello Alien" je testerais ça demain ou dans le week-end. Ravi

 Atelier Sentô

Merci ! N'hésite pas à nous dire si tu as aimé !

 Leblop

Le temps passé sur la comm' n'est-il pas du temps que vous auriez aimé passer sur la conception même du jeu?

 Atelier Sentô

Ça dépend :
- oui : préparer et envoyer des dossiers de presse, toute la comm' classique, on s'en passerait bien et ça nous casse le moral (on n'a quasiment jamais de réponse).
- non : dessiner des BD pour indiemag et discuter avec vous tous, préparer une expo et rencontrer plein de gens géniaux, toute cette comm' "alternative", c'est fabuleux et ça nous apporte beaucoup.

Dans tous les cas, il est vital pour nous de partager la création du jeu. Parce que notre vie, au jour le jour, ce n'est pas le produit fini mais bien le processus de création. Donc en commentant ici ou en venant nous voir à notre expo, vous nous aidez à avancer !

 GDquest

C'est une question récurrente, qui au final n'a pas vraiment lieu de se poser : pour vivre de ses créations, il faut les vendre. Et pour cela, il faut les faire connaître… sortir des jeux, aussi bons soient-ils, ne suffit pas à gagner de l'argent.

Maintenant, je pense qu'il est possible d'être assez créatif sur sa communication et de gagner le cœur des gens en passant une large majorité de son temps à créer : vidéos, petits jeux gratuits, association avec d'autres créateurs et artistes plus connus… c'est d'autant plus intéressant que les journalistes ne cherchent pas tant des bons jeux à couvrir qu'une histoire unique ! Ainsi, en communiquant de façon originale, on a plus de chance que la presse en parle…

Mais dans tous les cas, cela coûtera au projet principal.
Bon courage à vous, c'est très bien ce que vous faites !

Pages