Donner de la profondeur, par l'Atelier Sentô - Article

Donner de la profondeur, par l'Atelier Sentô

 Atelier Sentô
Rédigé par Atelier Sentô
Publié le 07/02/2019

De retour sur les plages ensoleillées de The Coral Cave après l'expérience hivernale de The Doll Shop, Cécile et Olivier de l'Atelier Sentô nous révèlent en avant-première une nouvelle technique pour mieux profiter des décors du jeu. N'oubliez pas votre crème solaire !

Dans un jeu en 2D, quand on souhaite donner de la profondeur à un décor, on utilise souvent la technique de la parallaxe. Cet effet se retrouve le plus souvent dans les jeux de plate-forme. Vous avez probablement remarqué que, dans ce type de jeu, quand la caméra suit le personnage, les avant-plans se déplacent plus rapidement que les arrière-plans. Hollow Knight est le parfait exemple d'une parallaxe maîtrisée.

Cependant, comment faire pour un point-and-click, quand les déplacements sont lents et que les angles de vue sont souvent fixes ? Dans The Coral Cave il y aura quelques grands décors dans lesquels la caméra suit le personnage mais, le plus souvent, ils seront comme celui-ci :

L'image ci-dessus a été dessinée au format 16/9 : elle est prévue pour être entièrement contenue dans l'écran. La caméra est fixe et montre l'ensemble du paysage. A priori, il n'y a rien de plus statique que cette scène. Comme la caméra ne se déplace pas, impossible d'y ajouter de la parallaxe, n'est-ce pas ? Et pourtant, il existe une astuce.

On commence par séparer les différents plans. Ici, il y en aura 3.

D'abord le ciel et la mer :

Ensuite le paysage avec ses montagnes et ses rizières :

Et pour finir les deux arbres :

Ces trois plans s’échelonneront dans la profondeur comme ceci :

Dans une parallaxe, le ciel et la mer étant les plus éloignées devront se déplacer plus lentement que le paysage de rizières. Et les arbres au premier plan plus rapidement. Mais à quoi bon ? La caméra est statique, non ?

Sauf si, au lieu de suivre le personnage, on lui demande de suivre le curseur. Ça n'a pas à être un grand mouvement, bien au contraire : une faible amplitude donnera une oscillation naturelle, comme si on filmait la scène en tenant la caméra à la main, plutôt qu'en la posant sur un trépied.

Et voilà, c'est suffisant pour obtenir la parallaxe tant convoitée !

Ce qui nous plaît dans cette technique, c'est que l'effet est plus subtil qu'une parallaxe habituelle. C'est un léger mouvement qui ne perturbe pas le gameplay (alors que des mouvements plus amples peuvent rendre le pointage et le cliquage approximatifs) tout en créant une sensation de profondeur qui renforce l'immersion. C'est aussi un effet omniprésent : dans un point-and-click le personnage ne se déplace pas aussi souvent que dans un jeu de plate-forme mais le curseur, lui, est toujours en mouvement. Grâce à cette technique, le travail sur la profondeur sera bien présent, même dans les décors les plus statiques.

Quand on a commencé The Coral Cave, on pensait utiliser nos dessins tels quels, sans fioritures. Mais, peu à peu, on découvre de nouvelles astuces qui permettent de mieux les mettre en valeur. A nous de trouver le bon équilibre pour garder la simplicité de l'aquarelle. Les meilleurs effets sont ceux qui savent rester discrets, non ?

The Coral Cave - Teaser français

vignette pour les réseaux
5 commentaires

Comments

 Vrett
Vrett 17 February 2019 à 01h44

Les meilleurs effets sont ceux qui savent rester discrets, non ?

C'est ce que je me tue à expliquer à ma copine ! Clin d'oeil

Bon, à part ça, TCC a encore et toujours l'air chouette... Vivement que je puisse enfin y poser mes pognes.

 The_Icehouse

Magnifique, ça semble presque magique quand c'est vous qui en parlez Content Le résultat est très réussi. Super content de revoir The Coral Cave. Déjà 43 articles sur Indiemag, ouah !

 Atelier Sentô

En plus là, il n'y a que 3 plans. Mais dans certaines scènes on va jusqu'à 7 et ça donne un effet vraiment bluffant !

 TeoM
TeoM 07 February 2019 à 21h42

Bonjour Cécile et Olivier,

Quand j'étais petit, très petit, j'avais un petit décors en papier, avec un avant plan et un arrière plan, et au milieu, était dessiné un plan d'eau avec un canard que l'on pouvait faire glisser dans une fente en forme de vagues, en tirant/poussant sur une languette. Vous venez de me rappeler ce merveilleux souvenir, avec votre croquis des trois plans, et aussi parce que c'était un système simple en papier mais qui donnait une impression de relief, comme dans votre rendu. Joyeux

Tout cela est tellement magique, et précieux !

 Atelier Sentô

Oui, c'est ça, c'est exactement la même technique. Et c'est pour ça qu'on aime beaucoup le rendu : ça reste simple et presque artisanal.
Et on aimerait en construire un en papier, comme tu expliques, pour une éventuelle exposition The Coral Cave. Il en ont fabriqué des superbes au Musée Ghibli et c'est magique!